AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ne te retourne pas...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nuageux Grelot
RPayeur à la retraite


Féminin
Date d'inscription : 02/11/2012

Nombre de messages : 1447

PUF : Flannou, Flammèche, Fla-Flamme, Flammekueche, Salamèche, Flamme, Flamasticot, Charmander

Autre(s) personnage(s) : Nop.

Amour : Un jour qui sait ...

Feuille de Guerrier
Force:
85/200  (85/200)
Vitesse:
130/200  (130/200)
Agilité:
185/200  (185/200)

MessageSujet: Ne te retourne pas...   Lun 14 Avr - 21:29

C'était par une chaude et belle journée d'été. Nous avions passé la journée dans la piscine Liv, Zia et nos parents. Liv et Zia sont deux soeurs jumelles plus jeunes que moi. De typiques jumelles avec leur même petit sourire innocent, leurs même yeux bleus et leurs même cheveux couleur de blé. Elles étaient semblables en tout point. Personne ne résistait à leur charme. J'étais moi-même forcée d'avouer qu'elles étaient celles que j'aimais le plus au monde.

Notre père partait de la maison, pourquoi ? Je ne m'en souviens plus ... Le soleil se coucha et peigna le ciel telle une mer orangée puis écarlate pour laisser place à la douce nuit. Douce nuit qui ne tarde pas d'arrivée lorsque le soleil tombe.

Douce nuit ? Non ... Tout se passa si vite. Je fus soudainement envahie, pour une raison inconnue, d'un mauvais pressentiment. Une étrange fille était sorti de nulle part. Tout chez elle contribuait à rendre son aspect démesurément effrayant. Elle avait de longs et emmêlés cheveux noirs qui cachaient entièrement son visage, elle avait la peau pâle, une position raide, voutée et était uniquement vêtue d'une robe blanche, difforme et tâchée de ... sang.

Liv avait disparu, je n'avais aucune idée d'où elle pouvait bien être. Pour ne rien arranger, cette fille poursuivait Zia à travers le jardin qui ne tarderait à être plongé dans la pénombre de la nuit. Elle a toujours été souple et sportive, d'un geste elle sautait par-dessus les clôtures pour échapper à la fille aux cheveux noirs. Brusquement, elle arrêta de la poursuivre et se tourna par gestes saccadés vers ma mère et moi avec un léger sourire sadique qu'on pouvait apercevoir à travers sa chevelure. Un sourire qui glaçait le sang. Ma mère et moi étions paralysées.

Quelque chose chez elle n'était pas humain, je n'aurais su dire quoi mais elle n'était pas humaine. J'en avais la certitude. Alors qu'elle s'apprêtait à tordre et emprisonner ma mère dans ses longs bras ondulants en étant mystérieusement apparu derrière elle je cessai d'être paralysée et réussis à la repousser et à traîner ma mère à l'intérieur de notre maison. Là, je la déposai sur un siège et m'empressai de fermer toutes les portes et toutes les fenêtres. J'arrachai le miroir derrière le siège de ma mère et le déposa sur la table du salon de façon à cacher sa partie qui reflète. Je ne savais pas pourquoi mais je savais qu'elle pourrait à tout moment apparaître en son centre et en sortir. À peine me suis-je retournée face à ma mère que le miroir était réapparu. Je le repris et le brisai en mille morceaux sachant que cela "pourrait" porter malheur, comment avoir plus de malheurs ?

Ma mère était recroquevillée sur elle-même et gémissait les noms de ses jumelles tout en sanglotant. Même en sachant que le moment était très mal choisi je ne pouvais m'empêcher d'éprouver de la jalousie.
D'ailleurs, je ne m'inquiétais pas du tout pour elles mais pour ma mère. Je savais que je serais prête à tout pour la sauver... Pourquoi ? De plus, quelque chose me poussait à croire que cette psychopathe en avait après ma mère. Elle avait un je-ne-sais-quoi de familier. Mais quoi ? Je ne pensais plus, ne respirais plus et ne cessais de me retourner pour vérifier qu'elle n'était nulle part.

Elle apparut derrière ma mère armée d'un hachoir ensanglanté avec un regard signifiant "J'ai gagné.". C'était trop tard, je ne pouvais plus rien faire. Je lâchai un sanglot.

« Ne te retourne pas... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Ne te retourne pas...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand la Faim nous retourne l'estomac
» Mirlande Manigat est contre l'Amendement de la Constitution
» [TERMINÉ] Gurdal Gloignus, Nain de la Moria...
» L'homme est de retour ...
» La diaspora veut retourner en Haïti sous condition

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
» x La Guerre Des Clans :: Zone membre :: Fanfictions-
Sauter vers: