AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 As de Coeur où un souvenir du passé ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
As de Coeur
Guerrier


Date d'inscription : 12/04/2014

Nombre de messages : 28

PUF : Assounet ~

Apprenti ou Mentor : Nuage des Rivières

Amour : Pétal de Rose, je t'ai aimé, je t'aime mais aujourd'hui tu es morte et je t'ai oublié ...

Feuille de Guerrier
Force:
175/200  (175/200)
Vitesse:
125/200  (125/200)
Agilité:
100/200  (100/200)





MessageSujet: As de Coeur où un souvenir du passé ...   Mer 23 Avr - 6:03


Présentation de As de Coeur & No Name








« Sans remord, je pris votre mort .... »





INFOS CAPITALES :

Prénoms : Petit As, Nuage d'As, As de Coeur, No Name, Etoile d'As
Age : 36 Lunes
Groupe : Clan de l'Ombre
Famille : Pétale de Rose : Compagne => Morte
Petit Flocon : Fils => Mort
Petit Miracle : Fille => Disparut
Patte de Loup : Fils => Disparut
Particularité : Il a oublié tout son passé lorsqu'il se nommait As de Coeur.
Connaissance : Soupir Noir : Ennemi => Il fut son maitre lorsqu'il été dans la tribus des cou-pendus et c'est lui qui l'a trahit. Soupir Noir voulait le tuer mais avant de mourir As de Coeur fut découvert par la clan de l'Ombre. Depuis il vit pour se venger et le tuer.







Mon Physique





Je ne t'aime pas, mais ça, tu dois déjà le savoir rien qu'avec la façon dont je te regarde. Oui ... Ce regard noir tout comme les ténèbres dans lesquelles je marche, silencieux et seul. Quand tu t'approches trop de moi, quand tu veux me parler, je te jette ce regard là. Mes yeux bleus sont glacial et ne représente plus rien que haine et colère. Quand je tue ma proie, tu m'as déjà vu avec un autre regard. Le regard d'un prédateur sanguinaire et, rien n'est plus vivant que ce regard là ! Dans mes yeux dansent des flammes rouges et se dessine sur mon visage un sourire de victoire. Le sourire que j'ai toujours eu après avoir commis un meurtre. Et plus .... Cette douce sensation quand mes crocs transpercent la chair tendre du cou de ma proie ... Aaah ... C'est surement les seuls plaisir qu'il me reste maintenant que je suis dans ce clan ...

Je ne suis pas grand mais quiconque se moque de ma taille peut être sur d'avoir le droit à ma violence la plus total. Celle que je garde en réserve depuis si longtemps pour accomplir ma vengeance. Et toi tu le sais très bien, alors tu ne diras rien. De toute façon tu ne m'adresses jamais la parole, tout comme moi, tu ne m'aimes pas et, grand bien te fasse .... Néanmoins, quand je traverse le camp, tu poses un regard sur moi et tu observes ma démarche et mon pelage. J'ai horreur de la saleté et de la grasse. Je ne sais pas pourquoi ... Sûrement a cause d'événements de mon passé oublié ? De ce fait, je me nettoie très souvent et suis très propre. Mon pelage est gris tigré de noir, deux couleurs qui se marient si bien et qui font ressortir mes yeux bleus ciel. Quant à ma démarche, elle est lente. Ma tête est légèrement penché vers le sol et mon regard est droit devant moi. Ma longue queue se balance frénétiquement de la droite à la gauche et mes muscles puissant se dévoilent a chaque pas. Un vrai prédateur.

Mes griffes sont courtes mais denses et tranchantes et mes crocs, bien trop habitués à la bataille, sont abimés mais tranchent toujours aussi bien car il n'est pas rare que je les entraine sur des bouts d'os de mulot. Mes oreilles sont droites mais l'une d'elles a perdu un bout de chair, souvenir de la traitrise de Soupir Noir. D'ailleurs, tout mon corps est parsemé de cicatrice en tout genre et de morsures de chien ( je ne sais pas d'ou elles viennent celles là ...) recouvert avec le temps par mon poil généreux. Si on m'observe bien, on peux remarquer que je boite légèrement de la patte avant gauche ce qui réduit mon agilité ...

La guerre, les combats, la violence, ne laisse pas les gens indemnes ... On est pas beau à voir quand on se bat, on garde des séquelles ... Je ne suis pas un chat moche mais je garde des souvenirs de cette époque de ma vie pas encore révolue ...







Mon Caractère





Je ne t'aime pas, mais ça, tu dois déjà le savoir rien qu'avec la façon dont je te parle. Sec, tranchant, sans aucune chaleur. Il m'arrive souvent de me moquer de toi. Et qu'est ce que je ris ! Un rire sarcastique ... Je suis fou, je le sais bien ... Et tout les gens dans ce clan s'en doute, tellement je peux être lunatique. D'un rire je peux passer à la colère, de la colère à la tristesse, de la tristesse à la haine, de la haine à la joie et comme ça, en un rien de temps ! Je suis un éternelle hypocrite, je mens si bien ... Tu ne t'en rends pas compte ! sinon, ça ferait longtemps que je serai chassé de ce clan ... Mes intentions sont mauvaises, je suis mauvais, je suis dangereux mais personne ne le sait. Ca fait très longtemps que je n'ai plus tué de chat ... Et vous savez quoi ?.... Ca me manque. Maintenant, si jamais je le fais, ça serait pour m'amuser ! Car qu'est ce que je m'amuse ! Ahah ! Ca me fait tellement rire ! Tuer ! C'est tellement bien ... Quand tu commences tu ne t'arrêtes pas ! Si, si, je te jure ! Mais merde quoi ! Arrête de me regarder comme ça ! Tu sais que j'ai horreur quand on me fixe ! Vas t'en ! Laisse moi seul !

Fou, je le suis c'est vrai, mais je ne suis pas con ! Loin de là mon gars ! Je suis d'une cruelle intelligence. Il y a beaucoup de gens comme moi et les trois quart sont des abrutis ... Et je peux t'assurer que ceux qui ne le sont pas sont bien plus dangereux. Et puis, de toute façon, c'est moi le plus fort et le plus malin de tous ! Narcissique ? Moi ? Ahah ! Non, non ... Enfin juste un peu ! J'aime me lancer des fleurs mais puisque c'est la vérité, ca ne peux pas me faire du mal. Si ? Pas ma faute si j'suis l'meilleur ... Bien sur, je le sais, ça pourra me mener a ma perte ... Etre trop sur de sois peut être très dangereux mais, en attendant que ce moment arrive je serai déjà invincible ! Ma cruauté est sans limite mais je ne suis pas un abrutis de chat qui va tuer n'importe qui pour se faire par la suite massacrer par les chats de clans. Non ... Moi, je manipule tout le monde. Il le faut, je n'ai pas le choix. Alors je pourrai très bien te sauver la vie mais, comme je ne pense qu'a moi, quand je verrai que tu ne m'aies plus d'aucunes utilités, je n'aurai aucuns scrupules à te balancer du haut d'une falaise et te regarder t'écraser sur le sol dans un miaulement de détresse. Aaah ... Douce mélodie ...

J'ai aussi du courage, mais peut être pas le même que le tien. Moi, jamais je risquerai ma peau pour les autres. Mon courage est différent. Je n'ai pas froid au yeux et je peux me lancer a l'attaque d'un être deux fois plus fort que moi sans aucunes craintes. Je n'ai peur de rien au combat. Mais de la peur, j'en ai. Je ne crois pas les gens qui disent n'avoir peur de rien car ou ils sont beaucoup trop sur d'eux, sois il sont trop idiot. Et c'est gens là, la seul chose que je veux c'est de les trucidé. Là il auront peur, croyez moi, car il verront la mort courir vers eux à grand pas !.... J'ai peur de la mort, j'ai peur de mon passé, j'ai peur de ce vide au fond de mon coeur, cette absence, comme si j'avais perdu un bout de moi. Mais peur de toi, jamais ! Soupir Noir m'à bien appris quelque chose : N'avoir confiance en personne. C'est la dernière leçon que j'ai retenu de lui et la dernière qu'il m'aie apprise ....

Une dernière chose peut être a dire. Tu sais, au fond de mon coeur j'ai l'impression qu'il y a deux personnes, No Name et As de Coeur. Tout comme le bien et le mal, ils se battent entre eux mais, il y a un problème. No name je le connais très bien mais As de Coeur je ne sais plus qui il est ... Il appartient au passé je pense, car souvent je fais des rêves étranges. Je vois un chat se nommant As de Coeur qui est moi sans être moi. Je le voit courir en larme dans de la boue noir. De la boue noie et du sang pourpre. Je le voie s'étaler dans la poussière. Je pense qu'il est mort ... De cette personne je n'ai repris que le nom. Je le lui ai empreinté car au fond de moi je sais très bien que je sui No name et personne d'autre !

Enfin .... Je crois ...



>




Mon Histoire





Oublié, perdu, abandonné, égaré dans l'Ombre. Du sang, beaucoup de sang sur une fourure tigré. Un petit matou marche avec douleur. Il traine ses pattes les unes devant les autres. Ou vas t-il ? Que fait il ? Pourquoi le fait il ? Il n'en a aucune idée. La seul chose qui sait est simple. Au dela du soleil couchant. Cette phrase tonne dans sa tête accompagné d'un horrible mal de crane. Il n'a pas encore oublié ce qu'il c'était passé. Tout le malheure qu'il a vécu jusqu'à maintenant s'abbat de nouveux sur lui et au moment ou le petit chat de goutière s'éfondra par terre, laissant jaïr une vague de poussière qui l'obligea à tousser de toute les forces qu'il lui restait, il se rememora une seconde fois le « malheur ».

"Le ciel est noir, c'est normal papa ? »
Un petit chat tout blanc avec des taches noires parlait à un autre chat au pelage gris tigré. Il semblait appeurer. Le chat de goutière leva la tête vers le ciel qui prenait une couleur teinté de rouge. Soudain un éclair zebra le ciel et toute la petite foule de chat sursauta. Le chat de goutière se tourna vers le chaton blanc et noir pour lui répondre d'une voix grave :
« Non … Ce n'est pas normal mon chéri. J'ai peur qu'il revienne. »
Le chat de goutière se tourna vers l'assemblé de chat et les regarda tous un par un et il voyait sur leur visage un sentiment de terreure et de souffrace. Le chat de goutière soupira. Il fallait y arriver. Quoi qu'il advienne. C'était son clan, sa familles, ses amis. Depuis la mort de leur chef, Etoile du Matin, c'était lui qui devait assurer la protection du clan. Et jamais, jamais il n'abandonnera ! Et puis, d'un coup, tout le monde se figea. Un cris effroyable venait de casser le silence. Le petit chat tigré plissa les yeux esperant ne pas les revoir, espérant se trompait sur la provenance du bruit, espérant comme il espère depuis des lunes mais, quand il les rouvrit il hurla.
« TOUS AUX ABRIS ! PLANQUEZ VOUS ! »

Et se fut la paquaille les chats allaient dans toutes les directions ne se souciant que de leur propre vie cherchant un endroit ou se cachait. Mais il n'y avait rien. Tout autour de l'assemblée de chat, le seul paysaqe que l'on pouvait trouver était le même. Une foret autrefois belle et calme venait d'etre bruler, de la boue empêchait tout chats de courir, le ciel était sombre nul trace de lumière venait encourageait les chats en détresses. Le clan des étoiles venait d'abandoner tous les chats de la foret. Au bout d'un court instant il se mit à pleuvoir. Une pluie torride, sans pitié pour les chats affolaient. Et puis les bêtes arrivaient à grand pas. Des chiens affamés courraient vers la foule de chat qui ne pensait même plus à se battre. Un à un les chats se faisait croquer, déchiqueter et finissaient en os broyer. Le chat de goutière hurla de rage en sautant sur un beacle harrier. Devenu fou, il s'accrocha à l'oreille de la bête en la lui arrachant. Du sang, beaucoup de sang. Du sang proupre sur de la boue noir. Et le chat de goutière profita de la douleur que supporter avec difficulté le chien pour faire un deuxième assaut et lui percait les yeux de ses griffes. Le chien hurle de nouveau et puis du sang, beaucoup de sang. Quand la bête tomba par terre Le chat gris tigrès lui perça la gorge et le chien mourut en baignant dans une flaque de son propre sang. Le chat de goutière regarda les bêtes en feulant. Soudain ce qu'il vit fut effroyable. Le chaton blanc et noir trébucha devant un grand bergé allemand. Le petit chat leva la tête et pleurant alors que le chien ouvra la geule pour la refremer sur la tête du chaton. Du sang, beaucoup de sang. Le chat de goutière hurla de rage. Le petit chat était mort.

"Petit flocon …. PETIT FLOCON !!!! »
Le chat de goutière s'appreta a sauté sur le gros chien quand il enttendit une petit voix derrière lui :
« Attend … As de Coeur … Attend »
Le prénomé As de Coeur se retourna tout en pleurant.Les chiens prenait la fuite et il ne restait que des cadavres et des os de la petite troupe de chats qui c'était enfuis. Il regarda la chatte qui l'appellait et murmura :
« Pétal de Rose … Je suis désolé je m'en veux tellement tout es de ma faute .. »
Le chat s'englota et se pencha vers la chatte pour plongé son museau dans sa fourrure crème. Le jeune chatte murmura :
« Fuis As de Coeur, pour moi c'est finis et pour Petit Flocon aussi ... »
Elle se mit a pleurer a son tour, elle avait une énorme morsure dans le ventre et le sang coulait à flot, beaucoup de sang … Elle continua
« Perle Scintillante c'est enfuit avec Petit miracle et Patte de Loup …. Il … Faut que tu l'es rejoigne … Il n'y a plus rien a protèger ici … Je vais partir rejoindre notre chaton … Vas protéger ceux qui en ont besoin … Notre portée ... »
La petite chatte crème peinait à respirer et finis par sourir en prononçant ces derniers mots :
« Au delà du soleil couchant ... »
Elle mourut laissant derrière elle une vie qui aurait pu etre belle. As de Coeur pleurait de nouveau en hurlant :
« Reviens ! Reviens ! Je ne peux pas vivre sans toi ! REVIENS ! Tu es tout ce que j'avais dans ce monde … Tu es mon soleil …. Ma seule raison de vivre ...!! »

As de Coeur plein de boue et de sang se releva en enttendant les cris des chiens qui revenaient. Il regarda le corps de sa compagne, plus celui de son petit. Tout son corps tremblait. Il leva la tête vers le ciel mais il n'y avait plus d'espoir dans son corps seulement de la haine et de la tristesse. Ce jour là, il se l'ai promis, il les tuera, il les tuera tous ! Tous, même les femelles, même les petits. Tous. Jusqu'à ce que sa haine et sa colère se soit apaiser, jusqu'à ce qu'il ne reste que des cadavres et du sang. Il pleurait toujours mais, il avait un but et il courut aussi vite qu'il put. Ses pattes s'enfoncaient dans la boue toute mole si bien que par moment il trébuchait mais toujours il se relevait poursuivant sa course sans même reflechir à ou il allait car plus rien n'avait d'importance. Quand il s'arreta de courir, ses pattes étaient blessées jusqu'au sang et sa fourrure était recouverte de boue. Il regarda le ciel et pleura toute les larmes de son corps. Quand il s'arreta de pleurer il vit le soleil couchant et il voulut se rapprocher de lui. Mais ses pattes ne lui obéissaient plus, ses muscle lui faisait soufrir si bien qu'il s'écrasa dans de la poussière. Plus rien n'avait de sens.

Quand il ouvrit les yeux il entendit d'abord des voix puis il vit des visages. Il avait tout oublié. Son pelage était propre et ses blessures pensaient. On lui demanda :
« Qui es tu ? D'ou viens tu ? Que faisais tu ? »
Puis un voix plus forte que les autres lui dit :
« Tu es dans la tribus des cou-pendus, repose toi jusqu'à ce qu'on décide de ce qu'on va faire de toi !" »
Dans sa tête il n'y a une seul chose qui reste de mon passé : du sang, beaucoup de sang. Du sang proupre sur de la boue noir ...

Chapitre : 2

As de Coeur était au sein d'une tribus de criminels, des tueurs sanguinaires sans coeur et sans pitié. Des chats qui se nourrissaient de cadavres d'autres chats. Des monstres que personne ne voudrait croiser sur son chemin. Si Le petit chat tigré n'était pas mort, dévorait par la tribus des cou-pendus, c'était parce que le chef, Soupir Noir, connaissait les funestes aventures d'As de Cœur et avait jugé qu'il deviendrait, lui aussi, un monstre sanguinaire. On l'avait même renommé, il n'y avait plus d'As de Coeur mais on parlait de No Name. No name car a présent, il avait tous perdus jusqu'à sa propre histoire. Il ne se rappelait plus de rien. Il n'était plus rien à part un chat gorgé de haine et d'envie de meurtre. Il se fit connaitre, petit à petit, et, se révéla être un tueur or norme. Il avait soif de mort et sa méchanceté devint tellement grande qu'il se fit craindre par tous.

Il resta de très longues lunes dans cette tribus et en devint même le bras droit. Disciple de Soupir Noir, ils formaient ensemble le duo le plus terrible. On avait peur d'eux. Personne ne voulait s'approcher d'eux. As de Coeur n'avait pourtant pas perdus toute sa conscience et parfois, il osait aller à l'encontre des avis de son chef. Destruction et chaos était les seuls amis du chat de gouttière mais quelque chose le rongeait et il ne savait pas ce que c'était. IL savait qu'il avait un but à accomplir mais il ne savait pas lequel. Parfois il connaissait la joie et il savait qu'il avait dejà ressenti cette émotion mais il ne savait pas où. Il ne s'accouplait avec aucune femelle parce que quelque chose au fond de lui l'en empêchait mais il ne savait pas quoi. Il ne tuait jamais de petit car il ressentait peine et chagrin mais il ne savait pas pourquoi. Tout était mélangé dans son coeur.

Mais un jour, alors qu'As de Coeur, la fourrure recouverte du sang de sa victime, triomphait encore d'un de ces combats, Soupir Noir prit conscience d'une chose. : "No Name est devenu plus puissant que moi ..."
La jalousie et la peur d'être détrôner s'empara du coeur du Chef de la tribus et il décida d'anéantir son apprenti. Car si As de Coeur était horrible, Soupir Noir était mille fois pire ... C'était un matou haut sur patte, le pelage court aussi noir que la nuit et détenant deux yeux jaunes toujours en alerte. Ses griffes était presque toujours sortie et a chaque fois qu'il le pouvait, il faisait souffrir les autres et adorait cela. Il était sûrement le pire chat que le monde aie connu et n'avait de sentiment pour personne si bien que tuer le chat qui partageait toutes ses journées depuis longtemps ne lui faisait pas de peine.

Un soir, il appela As de Coeur qui vint à lui sans méfiance. Il l'entraina loin du camp, prétextant vouloir parler d'une affaire secrète mais, alors qu'il avait marché longtemps, le chat tigré tomba dans une embuscade. As de Coeur se défendit de toutes ses forces. Le traitre de Soupir Noir savait très bien qu'a lui seul il ne pourrait rien face à son disciple et avait lâchement ordonné son exécution. Le chat noir ne prit même pas part aux combats, préférant regarder son compagnon se faire massacrer. Mais, As de Coeur tenait bon et se battait corps et âme pendant longtemps jusqu'à épuisement. C'est alors qu'il entendit la voix de Soupir Noir :

"ASSEZ !"

Pataugeant dans son propre sang, As de Coeur ne pouvait plus bougeait. Soupir Noir ordonna a ses guerriers de partir et ils se retrouvèrent seul. Un silence s'imposa durant lequel le petit chat tigré se vidait de son sang. Au bout de longues minutes, Soupir Noir prit la parole :

"J'entend toutes tes pensés No Name. Tu te demandes "pourquoi ?". La réponse est simple mon petit. Dans ce monde on élimine tout danger potentiel. Je tiens a assurer mes arrières vois tu et, tu étais devenus trop puissant. Tu es trop naif ! Tu aurais du savoir qu'il ne faut jamais faire confiance à personne et surtout pas à un chat comme moi. Se sera ta dernière leçon avant de mourir car, oui, tu vas mourir aujourd'hui. En temps qu'ami proche je devrais t'achever mais sans vouloir te vexer je ne veux pas salir ma fourrure et tu sais a quel point je déteste être sale ..."

Cette nuit là, As de Coeur perdis tout une fois de plus. Sauf qu'il n'oublia pas les paroles de Soupir Noir. Il n'oublia pas sa haine grandissante. Perdus, son innocence, perdus sa bienveillance, perdus son honneur, perdus sa tristesse. Il avait gagné en rage, en colère et il haïssait. Il ne fait plus confiance en personne, il deteste tout le monde et n'a d'yeux que pour une seule chose : Sa vengeance. Cette nuit là, As de Coeur sombra dans la folie. Avant de s'évanouir il se repétait à lui même, comme une prière : " Je vais te tuer, je vais te tuer, tous ! Ils mourront tous ! Je les déteste, je les hais ! Je vais te tuer !

Quand il se réveilla, il était dans une tanière. Il n'était pas mort. Il fut découvert par une patrouille du clan de l'Ombre et guérit de ses blessures. Pendant plusieurs jour il ne se rappelait pas bien de tout mais petit à petit il se souvenu du sang, du sang pourpre sur un pelage gris. Le clan de l'Ombre l'acceuilla pendant longtemps et quand il fut remit de toutes ses blessures, il promit allégeance au clan et devint, guerrier de l'Ombre. Mais, même si il ne le laissait pas paraitre, Il était toujours No Name et il avait toujours une vengeance à accomplir et il y arrivera, même si il faut détruitre tout le clan ! Il y arrivera ...


"Je suis As de Coeur, guerrier du clan de l'Ombre .... Ahahah .... Non mais vous vous imaginez quoi ? Je vous l'ai déjà dit ! Je vous hais. Je ne vois en vous que des pantins facilitant ma visatoire. Je suis complétement fou ! Je vous l'ai déjà dit ! Votre clan je m'en fou ! Et toi dégage si tu veux pas que je te bute ! Ne me regardait pas comme ça ! Je suis pas un monstre ! Je suis juste fou ... Je suis juste seul ... Seul dans l'immenssité de mes souvenir perdus .... Seul face au monde que je hais .... Seul car j'ai tout perdus ....





JE ME VENGERAI !!!!!!"





RP & Liens




RP en cours :
Blabla.

RP terminés:
Blabla.

RP en projet :
Blabla.

Amis :
Blabla.

Ennemis:
Blabla.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
As de Coeur où un souvenir du passé ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» souvenir du passé....(libre)(pas d idée de titre)
» Quand un souvenir du passé ressurgit [Pv Ange]
» Un souvenir du passé qui revient et un ami qui tombe un point.
» Un souvenir du passé ft. John
» Souvenirs du passé - anecdotes familiales

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
» x La Guerre Des Clans :: Carnets des félins-
Sauter vers: