AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'Eté m'a vu naître, et l'Hiver m'a détruit ~ Nuage d'Eté

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nuage d'Eté
Apprentie


Féminin
Date d'inscription : 23/04/2014

Nombre de messages : 187

PUF : Eté :p

Autre(s) personnage(s) : Sentinelle <3

Apprenti ou Mentor : Un nouveau Sang dans un corps de Démon

Amour : J'ai pas le temps pour ça. Temps que je n'serai pas la meilleure guerrière du clan, j'aurais pas le temps pour ça. (mais peut être bien que mon coeur a décider tout seul d'aimer un fruit interdit...)

Feuille de Guerrier
Force:
100/200  (100/200)
Vitesse:
150/200  (150/200)
Agilité:
150/200  (150/200)

MessageSujet: L'Eté m'a vu naître, et l'Hiver m'a détruit ~ Nuage d'Eté    Dim 1 Juin - 12:16

Présentation :

¤ Haute sur patte ; robe noire et blanche ; yeux verts pâles.
¤ Amicale ; douce ; généreuse ; sage ; joyeuse ; agréable ; têtue ; téméraire ; impatiente.

Famille :

Mère et Père : inconnu(e). (Filou et Suie)
Frères : morts. (Charbon et Paille)
Mère adoptive : Éclair de Brume.

Amis :

Nuage Automnal ; Nuage d'Orchidée, Rivière d'Ombre.

Amour :

Aucun. (ou peut être bien que si...)

Mentor:

Sang du Démon.

------------------------------
Histoire à suivre prochainement....


Dernière édition par Nuage d'Eté le Jeu 12 Juin - 13:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wolfisland.forumactif.org/
Nuage d'Eté
Apprentie


Féminin
Date d'inscription : 23/04/2014

Nombre de messages : 187

PUF : Eté :p

Autre(s) personnage(s) : Sentinelle <3

Apprenti ou Mentor : Un nouveau Sang dans un corps de Démon

Amour : J'ai pas le temps pour ça. Temps que je n'serai pas la meilleure guerrière du clan, j'aurais pas le temps pour ça. (mais peut être bien que mon coeur a décider tout seul d'aimer un fruit interdit...)

Feuille de Guerrier
Force:
100/200  (100/200)
Vitesse:
150/200  (150/200)
Agilité:
150/200  (150/200)

MessageSujet: Re: L'Eté m'a vu naître, et l'Hiver m'a détruit ~ Nuage d'Eté    Dim 1 Juin - 12:24

Prologue

Entrez dans la vie de Nuage d'Eté, et essayez de comprendre ses doutes, ses peurs, ses rêves et ses pensées. Voyez le monde à travers elle, comme elle elle le voit. Découvrez son passé, son présent et son futur. Suivez ses aventures, au plus profond de son âme.

Bienvenue dans le cerveau d'un Nuage aux senteurs d'Eté

---------------------------------
Histoire à suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wolfisland.forumactif.org/
Nuage d'Eté
Apprentie


Féminin
Date d'inscription : 23/04/2014

Nombre de messages : 187

PUF : Eté :p

Autre(s) personnage(s) : Sentinelle <3

Apprenti ou Mentor : Un nouveau Sang dans un corps de Démon

Amour : J'ai pas le temps pour ça. Temps que je n'serai pas la meilleure guerrière du clan, j'aurais pas le temps pour ça. (mais peut être bien que mon coeur a décider tout seul d'aimer un fruit interdit...)

Feuille de Guerrier
Force:
100/200  (100/200)
Vitesse:
150/200  (150/200)
Agilité:
150/200  (150/200)

MessageSujet: Re: L'Eté m'a vu naître, et l'Hiver m'a détruit ~ Nuage d'Eté    Dim 1 Juin - 13:11

Chapitre 1 : A l'ombre du soleil

Allongeait au fond d'un ancien terrier de renard, une chatte au pelage sombre et aux yeux verts perçants regardait les trois boules de poils collaient à son ventre. Aujourd'hui, quand le soleil avait été à son zénith, elle avait donnée naissance à trois magnifiques chatons, cachait au frais dans son nid de fortune.
C'était une vagabonde, qui ne restait jamais longtemps au même endroit.
Sauf depuis quelques temps. Ou plutôt, depuis le jour ou son regard avait croisé la route d'un matou élégant. Il faut croire que l'amour fait oublier tout le reste.
C'était un chat domestique, blanc tigré aux yeux bleus. Il avait une démarche fière, assurée et un regard doux et rassurant. Il portait fièrement son collier bleu foncé à clochette où était inscrit en grosses lettres noires gravées sur une médaille 'Filou'.
Ils étaient devenu le couple du quartier, et filaient un parfait amour.
Ils se rejoignaient tous les soirs à sa barrière, et passaient parfois la journée ensemble.
Ce soir, elle allait lui présenter ses enfants.

La nuit tomba doucement, fraîche et apaisante. La chatte s'extirpa du trou, laissant ses chatons endormis dedans. Elle camoufla au mieux l'entré, puis couru jusqu'au point de rendez-vous, où l'attendait son compagnon, perchait sur la clôture.
Dès qu'il la vit, il sauta à terre et trottina jusqu'à elle, enfouissant son museau dans le cou de la femelle.

"Viens avec moi, j'ai quelque chose à te montrer." murmura la chatte, l'oeil brillant.

Et elle l’entraîna avec elle jusqu'au terrier, où elle dégagea l'entré.

"Regarde" intima-t-elle en le poussant à regarder à l'intérieur.

Filou passa la tête au fond du nid, et attendit que ses yeux s'habituent à l'obscurité. Après quelques secondes, il distingua enfin trois petites formes, qui gesticulaient et se mirent à couiner. Ses yeux étaient écarquillés quand il sorti la tête du trou.

"Je te présente tes petits
- Ils sont magnifiques" murmura-t-il en lui léchant l'oreille.

*****

Une lune était passée depuis la naissance des chatons, et ceux-ci commençaient à se sentir à l'étroit dans le terrier.
Un couinement plaintif retenti dans le nid, et la mère qui se reposait releva la tête pour regarder ses petits.

"Eté, laisse Charbon tranquille ! Paille, arrête de jouer avec ma queue, veux-tu !" miaula-t-elle.

La petite chatonne noire et blanche fit la moue avant de finalement descendre du dos de son frère, qui se releva et s'ébroua.
Dehors, une clochette retenti, et les trois petits se retournèrent tous vers l'entré du terrier, les yeux brillants.

"C'est papa !" s'écria Charbon en sautant sur le museau de son père quand il passa la tête dans le trou.

Filou remua des moustaches, laissant son fils descendre à terre.

"Comment vous allez, les p'tits monstres ?" s'enquit-il en regardant tour à tour ses enfants.

Eté vint se frotter contre sa truffe en miaulant.

"Je vais bien, mais c'est trop petit pour jouer ici !" se plaignit-elle.

Filou lui donna un coup de langue entre les oreilles en ronronnant.

"Bientôt, vous pourrez sortir. Soyez patient
- Pff, j'en ai marre d'attendre." bouda la petite chatonne en s'asseyant face à son père.

La mère enroula sa queue autour de sa fille pour la ramener contre son ventre.

"Tu verras, la vie dehors n'est pas toujours ce qu'on espère..."

----------------------------------
Histoire à suivre...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wolfisland.forumactif.org/
Nuage d'Eté
Apprentie


Féminin
Date d'inscription : 23/04/2014

Nombre de messages : 187

PUF : Eté :p

Autre(s) personnage(s) : Sentinelle <3

Apprenti ou Mentor : Un nouveau Sang dans un corps de Démon

Amour : J'ai pas le temps pour ça. Temps que je n'serai pas la meilleure guerrière du clan, j'aurais pas le temps pour ça. (mais peut être bien que mon coeur a décider tout seul d'aimer un fruit interdit...)

Feuille de Guerrier
Force:
100/200  (100/200)
Vitesse:
150/200  (150/200)
Agilité:
150/200  (150/200)

MessageSujet: Re: L'Eté m'a vu naître, et l'Hiver m'a détruit ~ Nuage d'Eté    Lun 2 Juin - 12:58

Chapitre 2 : Jeux de chatons

"Eté, tu viens, on joue à la balle ?"

La chatonne se retourna vers son frère, secouant la tête de gauche à droite.

"Non, je traque une proie" chuchota-t-elle en se remettant en position, accroupie sur elle-même.

Charbon haussa les épaules et lança la boule de mousse à son frère, qui sauta dessus.
Eté leva bien haut la queue, l'arrière-train relever et les pattes repliaient sous son torse, les yeux fixaient sur les racines du chêne.
Sa mère arriva près d'elle, observant sa fille avec fierté.

"Baisse ta queue ou les proies vont te repéré bien avant que tu n'es le temps de les voir." lui intima-t-elle en posant sa patte sur la petite queue noire et blanche de sa fille.
"Comme ça ?"

La chatte noire hocha la tête, puis se mit en position de chasse, sous les yeux émerveillaient de la chatonne, qui essaya par la suite de la recopier.
A petit pas, la mère avança vers les racines, puis s'arrêta à à peine une longueur de queue du tas de feuilles, avant de bondir, les pattes en avant et les griffes sortis.
La bouche d'Eté s'agrandi quand elle vit sa mère revenir vers elle, un mulot dans la gueule.

"A moi !" s'excita la petite chatte en se remettant en position, les yeux plissés à cause de sa concentration.

Elle avança lentement vers les racines, comme sa mère.

"Fait glisser tes pattes, ou les souris vont croire qu'elles ont affaire à un sanglier !"

Eté s'exécuta et laissa ses pattes glisser sur la terre.

"Ne laisse pas ta queue traînait au sol."

Aussitôt, la chatonne redressa la queue, tout en avançant encore. Soudain, les feuilles bougèrent, et la petite chatte bondit, atterrissant en équilibre sur ses pattes arrières, et la souri fila sous son nez ébahi. Elle pesta tandis que sa mère posait une queue réconfortante sur ses épaules.

"Ne t'inquiète pas, quand tu seras plus grande, tu deviendra une redoutable chasseuse.
- Mais je ne veux pas attendre d'être grande !" s'énerva Eté, le pelage en bataille.

Sa mère remua des moustaches, amusée devant tant d'impatience.

"Ne sois pas si presser, tu verras, tu regrettera ta vie de chaton impatient."

*****

"Dis maman, c'est vrai ce qu'a raconter Samson à propos des chats sauvages ?
- Et qu'a-t-il dit sur eux ?
- Qu'ils vivaient dans des clans et que certains manger du poisson et savaient nager, et qu'ils se battaient tout le temps.
- Oui, il y a bien des clans de chats sauvages dans la forêt, mais ne t'inquiète pas, tant que tu reste près de moi, ils ne te ferons rien."

Eté hocha la tête et se blotti un peu plus contre le ventre chaud de sa mère, les ronflements de ses frères l'emportant dans le sommeil, alors que sa mère lui passait de grands coups de langue sur son poil.

*****

Charbon et Paille jouaient aux guerriers des clans, tandis que Eté était assise plus loin, perchée sur une racine du chêne, le regard levé vers les branches au-dessus d'elle.

"Maman, les feuilles vertes elles vont revenir un jour ?" questionna-t-elle sans dévier le regard.
"Bien sur ma chérie. Après la mauvaise saison, les feuilles reviennent."

La chatonne hocha la tête, perdu dans ses pensées.

"Et si j'étais une feuille tombant lentement au sol, je reviendrais, alors..."

Une boule de mousse la percuta de plein fouet, la faisant tomber de son perchoir. Elle tenta de s'accrocher au bois avec ses petites griffes, mais fini par tomber lourdement au sol. Elle se releva en s'ébrouant, fusillant son frère du regard, qui avait une lueur espiègle dans les yeux.
Elle plissa les yeux, avança lentement vers lui, et lui bondit sur le dos avec un cri d'attaque.

---------------------
Histoire à suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wolfisland.forumactif.org/
Nuage d'Eté
Apprentie


Féminin
Date d'inscription : 23/04/2014

Nombre de messages : 187

PUF : Eté :p

Autre(s) personnage(s) : Sentinelle <3

Apprenti ou Mentor : Un nouveau Sang dans un corps de Démon

Amour : J'ai pas le temps pour ça. Temps que je n'serai pas la meilleure guerrière du clan, j'aurais pas le temps pour ça. (mais peut être bien que mon coeur a décider tout seul d'aimer un fruit interdit...)

Feuille de Guerrier
Force:
100/200  (100/200)
Vitesse:
150/200  (150/200)
Agilité:
150/200  (150/200)

MessageSujet: Re: L'Eté m'a vu naître, et l'Hiver m'a détruit ~ Nuage d'Eté    Jeu 5 Juin - 11:34

Chapitre 3 : Fin d'Automne

Une feuille orangée tomba du grand chêne lentement, en tourbillonnant. Soudain, une boule de poils s'écrasa sur son dos, la faisant chuter abruptement au sol, transpercé par son agresseur.
Eté tomba au sol sur ses quatre pattes, la feuille accrochée à ses griffes. Elle l'enleva rapidement, se remettant en position alors qu'une autre feuille se décrochait déjà. Elle lui sauta dessus et rebondit au sol, déterminée. Elle enchaîna les sauts, ne renonçant pas, laissant la fatigue loin de son esprit.

"Eté, tu peux me dire pourquoi tu saute sur les feuilles alors que tu pourrais jouer avec nous ?"

La petite chatte ne répondit loin, déjà en l'air pour accrocher une autre feuille. Quand elle fut de nouveau au sol, elle se tourna vers son frère, qui la regardait de ses grands yeux jaunes, assis, la tête penchée de côté.

"Je m'entraîne pour la chasse."

Et elle retourna aussitôt à son 'entraînement', sous le regard perplexe de Charbon, qui se détourna en haussant les épaules.
Quand le soleil fut à son zénith, sa mère l'appela pour manger, et elle parti à contre coeur rejoindre sa famille.
Elle mangea rapidement un morceau de souri, avant de se lever, prête à repartir.

"Non non non, Eté, tu reste ici jusqu'à ce que le soleil baisse. Tu dois te reposer après ton entraînement intensif, ma chérie, sinon tu vas être trop fatiguer pour attraper un campagnol."

Elle ronchonna mais fini par se coucher loin du ventre maternel, la tête posée sur ses pattes avants, scrutant les feuilles de l'arbre tombaient lentement au sol.

*****

Le soir arriva vite, et Eté n'avait cessé de s'entraîner sur les feuilles. Elle s'écroula de fatigue contre le ventre chaud de sa mère, se roulant en boule entre ses frères.
Soudain, le corps bougea et une grosse patte la secoua. Elle réprima un coup de croc et releva péniblement la tête. L'aube se levait déjà et coloré le terrier, et Eté cligna longtemps des yeux. Elle s'étira en baillant, les membres endoloris et courbaturés.
Elle tituba vers l'extérieur, encore endormi, quand elle posa la patte sur quelque chose de froid qui l'a réveilla complètement. Ses yeux s'écarquillèrent devant le parterre blanc, et elle leva la tête vers le ciel, un flocon venant se posait sur sa truffe.

"Votre première neige, les enfants"

Les yeux brillants, les trois chatons passèrent leur journée à jouer dans la neige, jusqu'à ce que leur mère les rappel pour éviter qu'ils attrapent froid.

*****

"Il doit avoir froid, le chêne, sans ses feuilles..."

La chatte releva la tête vers sa fille, qui fixait l'arbre de ses grands yeux verts pâles.

"Mais non, ma chérie, ne t'inquiète pas. Il résiste très bien au froid."

La chatonne hocha la tête et fini de manger son morceau de campagnol, les pensées ailleurs.

---------------------
Histoire à suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wolfisland.forumactif.org/
Nuage d'Eté
Apprentie


Féminin
Date d'inscription : 23/04/2014

Nombre de messages : 187

PUF : Eté :p

Autre(s) personnage(s) : Sentinelle <3

Apprenti ou Mentor : Un nouveau Sang dans un corps de Démon

Amour : J'ai pas le temps pour ça. Temps que je n'serai pas la meilleure guerrière du clan, j'aurais pas le temps pour ça. (mais peut être bien que mon coeur a décider tout seul d'aimer un fruit interdit...)

Feuille de Guerrier
Force:
100/200  (100/200)
Vitesse:
150/200  (150/200)
Agilité:
150/200  (150/200)

MessageSujet: Re: L'Eté m'a vu naître, et l'Hiver m'a détruit ~ Nuage d'Eté    Jeu 12 Juin - 13:40

Chapitre 4 : Froideur d'Hiver

Depuis quelque temps, il neigeait de gros flocons qui venait épaissirent le manteau blanc et froid de l'hiver.
Les chatons étaient plus exciter que jamais et s'amuser dans la neige, sous le regard protecteur de leurs parents.

"Prend ça, sale rat !"

Eté n'eu pas le temps de bouger d'un poil qu'une masse blanche et froide lui tomba dessus, la recouvrant de blanc. Elle pesta et se secoua, lançant un regard noir à son frère qui remuait les moustaches, vainqueur et content de sa farce.
La chatonne releva le menton et marcha, droite comme un tronc, vers les racines du chêne, là où la neige n'avait pas encore pénétrait. Elle s'y cacha et prit dans sa patte une grosse boule de poudreuse, et attendit patiemment que Charbon arrive, sachant pertinemment qu'il n'allait pas pouvoir s'en empêcher.
Et en effet, le petit chat noir pointa son museau entre les racines, et Eté lança sa boule sur le museau de celui-ci, qui pesta de rage, tandis que sa soeur riait d'amusement.

*****

Ils jouaient ainsi tous les jours, se délectant de se premier hiver. Les proies tarissaient de plus en plus, et Filou devait leur ramener régulièrement des croquettes, ce que n'appréciait vraiment pas les chatons.
Ce soir encore, ils y avaient droit.

"Ca pue et c'est pas bon !" se lamenta Charbon devant les croquettes posées dans la tanière.

Eté fronça la truffe en reniflant la nourriture des bipèdes, écœurée par l'odeur et le goût.

"Je sais, mais les proies sont trop rare l'hiver pour qu'on les gaspilles, alors faites un effort et mangez !"

Le ton dur de leur mère les fit taire, et ils se penchèrent tous pour avaler difficilement leur repas.
Ils froncèrent le museau et tirèrent la langue plus d'une fois, mais ils mangèrent tout, pour faire plaisir à leur mère et parce qu'ils avaient faim, quand même.

*****

Le soleil pointa son nez au moment où la chatonne pointait le sien hors du nid. Elle bailla et avança lentement, encore endormie, dans la poudreuse épaisse. Elle alla se réfugier sous les racines du vieil arbre, se roulant en boule et s'étirant de tout son long en poussant un soupir de plaisir. Ses frères dormaient encore, roulaient en boule contre le ventre de leur mère, qui somnolait juste.
Eté grimpa à la force de ses petites griffes sur la racine, poussant la neige froide sur le côté, s'allongeant sur celle-ci.

"Déjà debout, petite ?"

La voix, surgit de nul part, lui fit perdre l'équilibre et Eté tomba truffe la première dans la neige, lâchant un hoquet de surprise. Elle fut agripper et ramener sur terre par les mâchoires de son père, qui la déposa au sol, les yeux brillants.

"Désolé de t'avoir fait peur."

La petite chatte bougonna, la mine renfrognée, et tourna le dos à Filou, qui remua des moustaches.
Au moins, ce petit tour dans le froid l'avait réveiller...

*****

"Pourquoi les proies elles partent en hiver maman ?"

La question de la petite réveilla la chatte qui somnolait. Elle dévisagea sa fille, surprise qu'elle ne dorme toujours pas.

"Tu ne dors pas ?"

Eté secoua la tête, n'ayant aucune envie de dormir maintenant.
Voyant qu'elle attendait sa réponse, la chatte blanche soupira et caressa la tête de sa fille avec le bout de sa queue, la regardant d'un regard aimant.

"Il fait trop froid pour elles, et il n'y a plus assez à manger aussi.
- Mais nous non plus on a plus manger !"

La mère sourit, le genre de sourire rieur qu'une mère a devant l'innocence de son enfant.

"Tu comprendras plus tard, ma chérie. Pour l'instant, il faut que tu dorme."

La chatonne soupira lourdement, mais fini par se rouler en boule contre le ventre chaud et douillet de sa mère, laissant le sommeil l'emporter rapidement.

"Fait de beaux rêves, mon ange."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wolfisland.forumactif.org/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Eté m'a vu naître, et l'Hiver m'a détruit ~ Nuage d'Eté    Aujourd'hui à 3:35

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Eté m'a vu naître, et l'Hiver m'a détruit ~ Nuage d'Eté
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nuage de Minette-Coeur Mélée :2ème entrainement
» protection d'hivernage essais
» 2# Entrainement de Nuage de Framboise [A votre avis !]
» Un souffle dans la neige... [Syndrell, Snow]
» Faut bien trouver une occupation... [ PV : Patte d'Hiver ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
» x La Guerre Des Clans :: Carnets des félins-
Sauter vers: