AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Croc Blanc - Mâle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Etoile du Perroquet


Chef de Clan
Poussin Déluré
Chef de ClanPoussin Déluré


Féminin
Date d'inscription : 14/01/2012

Nombre de messages : 2088

PUF : Nix

Autre(s) personnage(s) : Oeil de Tigre (T) & Nuage de Serpent (O) & Nuage de Lapin (V)

Apprenti ou Mentor : Nuage Bleu

Amour : Je l'aime, c'est suffisant ?

Feuille de Guerrier
Force:
50/200  (50/200)
Vitesse:
150/200  (150/200)
Agilité:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Croc Blanc - Mâle   Dim 8 Juin - 15:02

Fleur de Soleil a écrit:
Nom de votre chat : Croc Blanc
Age du chat et date de naissance: 60 lunes / 17 mars 2013
Sexe : Mâle
Points à répartir : - Force: 200 - Vitesse: 95 - Agilité: 105

Clan : Solitaire
Rang : //
Histoire : [Minimum 10 lignes]

Petit Nuage grogna, et sauta sur son adversaire. Il lui mordit la patte et s'écarta, en crachant une touffe de poils. Le guerrier l'attrapa par la peau du coup, et le plaqua au sol. On voyait danser dans ses yeux une fureur ancienne, presque bestiale.

" C'est bon, c'est toi qui a gagné. "

Le chaton se releva, une fois que son père eut enlevé sa patte. Il jeta un coup d’œil, histoire de voir si sa mère était dans le coin. Heureusement pour lui, elle était partie chasser, le laissant au bon soin de son compagnon. La boule de poils s'éboua, et se lécha le dos, maculé de poussière et de transpiration. Il adorait les longues heures qu'il passait à jouer avec son père. Etant fils unique, ou plutôt, seul survivant de sa portée, il était très solitaire. Le Clan de l'Ombre manquait cruellement de chatons et il se retrouvait donc seul dans la pouponnière, sans compagnon de jeu. Perdu dans ses pensées, le chaton blanc ne remarqua pas l'air catastrophé de Chêne Rouge, une guerrière qui était partie avec sa mère, et qui revenait finalement au camp. Seule. Son beau pelage roux taché de sang frais. Elle s'avança vers lui, le regarda, d'un air triste et désolé.

" Petit Nuage, ta maman est partie. Elle ne reviendra plus. Elle chasse désormais avec le Clan des Etoiles. "

Le petit la regarda effaré, puis tomba au sol, à la fois épuisé et sous le choc de cette nouvelle atroce qu'on venait de lui annoncer.

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

Nuage Blanc s'extirpa tant bien que mal du fourrés où il s'était coincé, et avança tête baissé, meurtrie dans son orgueil. Nuage de Sapin, l'apprentie avec qui il chassait était partie, après l'avoir humilié. Et lui qui pensait qu'elle l'aimait !! Furieux, il partit comme une flèche, le plus loin possible de son camp. Il ne remarqua pas tout de suite le changement de terrain, qui se faisait plus ferme sous ses pattes. Il leva finalement la tête, et se retrouva à quelques longueurs de queue du Chemin du Tonnerre et de la frontière avec le Clan du Vent. J'ai eu chaud dis donc ! Quelques pas de plus, et adieu moi ! Il s'avança un peu, en restant à une distance raisonnable de la route. L'apprentie entendit soudain un cri perçant. Il courut en direction du cri et découvrit une magnifique chatte rousse, du même âge que lui, qui se débattait, en essayant de se libérer de la poigne d'un Bipède. Son sang ne fit qu'un tour. Il prit son élan et sauta sur la tête de l'homme, qu'il griffa férocement jusqu'à ce qu'il lâcha l'apprentie rousse.

" Viens, il faut fuir avant qu'il ne nous attrape !! "

Ils partirent tous les deux à toute vitesse, en direction des marais. Enfin, ils s’abritèrent sous les arbres, et, essoufflés, se reposèrent un instant. L'apprenti du Clan de l'Ombre en profita pour détailler sa nouvelle amie : elle avait un magnifique pelage roux, aussi flamboyant que le feu, des yeux bleu turquoise, qui l'attiraient comme les papillons par la lumière. Elle était fine et svelte, taillé pour la course, comme tous les membres du Clan du Vent. Elle était tout simplement magnifique. Le félon blanc se reprit, en priant le Clan des Etoiles pour que la magnifique inconnue ne l'ai pas vu en train de baver.

" Comment t'appelles tu ? Et que faisais tu sur mon territoire ? "

Commença alors une longue discussion, au cours de laquelle ils apprirent à se connaître. Ils se rendirent compte qu'ils avaient la même envie de liberté, et qu'ils avaient les mêmes idéaux. Ce jour là, après leur première rencontre, ils décidèrent de tout abandonné et de devenir des solitaires. Ainsi, ils pourraient vivre ensemble, sans se soucier de qui que ce soit.

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

Les deux apprentis dormaient, côte à côte. La jeune femelle respirait bruyamment, et s'agitait dans son sommeil. Cela faisait presque un an qu'ils vivaient seuls, et elle allait mettre bas dans quelques jour, voir quelques heures à peine, et elle souffrait. A ses cotés, le mâle blanc ouvrit ses yeux vairons, et la regarda, à la fois heureux et inquiet pour sa compagne, qui avait l'air mal. Il s'approcha d'elle et lui lécha le front, pour essayer de la rafraîchir. Il s'écarta soudain, en l'entendant lâcher un petit cri de douleur.

" Nuage Roux, ça va ? Dis moi que ça va, je t'en supplie dis moi que tu vas bien ? "

La reine le regarda, emplie d'amour, et frémi en sentant une contraction. Elle ne s'y attendait pas, et elle faillit hurler de nouveau. Elle avait déjà entendu des reines qui mettaient bas, au Clan du Vent mais elle ne pensait pas que ça ferrait aussi mal.

" Je ... nos petits vont bientôt voir le jour .... je ... je crois. "

Au bout de plusieurs heures de souffrance et de peine, les deux chats se blottirent l'un contre l'autre. Une seule boule de poils tétait, couché contre sa mère. Elle possédait un magnifique pelage gris, légèrement tigré de gris plus foncé. Les deux parents étaient tristes car deux de leurs chatons n’avaient pas survécu et étaient morts, avant même d'avoir pu ouvrir les yeux. Au moins un était assez fort, ou plutôt une, et s'était précipité vers les mamelles pour se nourrir.

" Elle sera forte et vigoureuse, comme toi. Comment veut tu l'appeler ? "

La jeune mère réfléchit un instant, puis jeta un regard à l'extérieur. Le soleil commençait à pointer le bout de son nez, malgré la saison, comme pour fêter la naissance de la minuscule chatonne.

" Soleil .... Elle s'appellera Soleil, car c'est le soleil qui éclaire nos vies. "

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

Soleil jouait avec son père, comme lui quelques lunes plus tôt. La chatonne était agile et rapide, et il avait du mal à la suivre, tant elle était vive. On dirait moi, à son âge. Il la regarda fièrement, et ne vit pas venir le petit coup de patte qu'elle lui donna, en plein sur le ventre. Il grogna, et faisant mine d'être furieux lui sauta dessus. Il la saisit et se mit à la chatouiller jusqu'à ce qu'elle éclate de rire. Croc Blanc la lâcha, en sentant l'odeur de Fleur Rousse qui approchait, deux lapins dans la gueule. Tout deux avaient changé de nom, après la naissance de leur fille. La solitaire déposa les proies au sol, et sourit, à sa fille, en évitant le regard de son compagnon. Elle demanda ensuite à la petite d'aller s'entraîner à débusquer des souris dans les buissons. Elle se tourna ensuite vers lui, et lâcha, toute bonne humeur disparut.

" Je pars avec Soleil. Nous allons rejoindre le Clan du Vent, pour qu'elle y soit élevée de manière convenable. Elle a beaucoup apprit en vivant comme solitaire, avec son père, mais c'est fini. Elle ne doit pas avoir chasser dans les marais, c'est tout simplement contre nature. Adieu. "

Elle s'arrêta, et partit chercher son enfant. A mi-chemin, elle se ravisa, et lui adressa ces mots :

" Et si tu essais de nous suivre, je te tuerai. "

Stupéfait, le matou blanc la regarda, la gueule grande ouverte. Il vit les deux chattes de sa vie qui s'évaporèrent, sous ses yeux. Il resta planté là, sans pouvoir bougé. Il était comme pétrifié. Pour la deuxième fois, il avait aimé une femelle, qui u bout d'un temps, l'avait jeté, comme un vulgaire jouet. Il lâcha un grondement de fureur. Non ! Il en avait assez d'être manipulé par de stupides femelles !! Plus jamais il ne leur ferrai confiance, même à sa fille chérie. A partir de ce jour, ce n'était plus sa fille. Il ne la connaissait pas, et ne l'avait jamais vu. C'était une inconnue,. Il se jura que plus jamais il ne ferrai confiance aux filles. Puis il partit, furieux et haineux.

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

Le temps a passé, et Croc Blanc commence à se faire vieux. Il espère chaque jour pour que Fleur Rousse soit morte, de la manière la plus atroce qui soit. Peut-être a-t-elle périt entre les crocs d'une de ces camarades ? Peut-être, peut-être. L'aube est là. Le moment qu'il déteste le plus dans la journée. Il ferme les yeux,. Non, si il fait ça, il va montrer sa faiblesse. Il rouvre les yeux, et défie le soleil qui monte, haut dans le ciel. Plus jamais le solitaire ne se laissera faire par une femelle.
En attendant sa vengeance, que faire ? Partir en chasse ? Non. En quête de jeunes femelles à abusées ? Oh oui !! Beaucoup mieux ! Il sourit et s'élance, vif comme le vent et solide comme un roc. Il n'a qu'une seule pensée : tuer, tuer, tuer ...

Caractère : [minimum 5 lignes] Comment décrire l’indescriptible ? Sa vengeance l'obsède, il ne pense qu'à elle, jour et nuit. C'est son amour, sa chérie, sa passion. Il l'aime, l'adore, l’idolâtre. Tuer, tuer, tuer. Un refrain qu'il chantonne en permanence. Une mélodie qui l'accompagne à chaque pas, chaque respiration ...

Vous l'aurez compris, Croc Blanc est fou à lier. Terrassé par la douleur de la perte de sa fille chérie, il a décidé de l'effacer de sa mémoire. Depuis, il ère, comme une âme en peine. Il est animé par une seule et unique force : la vengeance. Il serrait près à tout pour se venger de ces stupides femelles. Il est prêt à tout : il irait même jusqu'à faire des petits à l'une d'elle, puis, après la mise à bas, il les tuera tous.
Attention à vous, ce chats est fou à lier.

Description physique : Croc Blanc est un matou maigre, mais qui est imposant, grâce à ses muscles puissants qui ressortent. Il est de haute taille, et ses crocs sont si grands qu'ils dépassent légèrement de sa mâchoire, lui donnant un air tout simplement terrifiant, dont il est fier. Il a les yeux vairons : le droit est d'un bleu azur, et l'autre est doré, comme le soleil de midi.
Son pelage est aussi blanc que la neige fraîche qui s'est déposé pendant la nuit. Il est fin et court, ce qui intensifie cette impression de maigreur. Il a une cicatrice brune qui part de la naissance de son coup jusqu'au bout de sa queue, symbole d'une tentative de suicide, ratée, à son grand désespoir.
Liens :
- Mère : Fleur de Lys (morte)
- Père : Sombre Crépuscule (mort)
- Mentor : Œil d'Aigle (mort)
- Premier amour : Sapin Enneigé ( pré-créer)
- Ancienne compagne : Fleur Rousse (morte)
- Fille : Fleur de Soleil
Signature & avatar :



Code:
[img]http://img15.hostingpics.net/pics/671519LDD41.png[/img]



Code:
[img]http://img15.hostingpics.net/pics/415257avatarpanthre.png[/img]

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
Une question pour Étoile du Perroquet ?



Tous vos cadeaux ♥:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Croc Blanc - Mâle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La famille se reconstitu... [PV Eclat d'argent et Croc de Nuit ]
» Croc de l'oubli [Arme Magique] REFUSE
» Ordre du Croc Noir.
» Attaque Croc/Poing élémentaire
» Croc rasoir et Pierre ovale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
» x La Guerre Des Clans :: Solitaires-
Sauter vers: