AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Retour sur mon ancien territoire [PV Flammes Ardente]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ecailles de Vipère [ABS]
Solitaire


Date d'inscription : 30/05/2014

Nombre de messages : 125

PUF : Vip' - Ecaille

Autre(s) personnage(s) : Nuage de Cendre (O)

Apprenti ou Mentor : Je suis solitaire pourquoi aurai-je un apprenti ou un mentor ??

Amour : Recherche quelqu'un qui me pardonnera mon passé...

Feuille de Guerrier
Force:
135/200  (135/200)
Vitesse:
150/200  (150/200)
Agilité:
115/200  (115/200)

MessageSujet: Retour sur mon ancien territoire [PV Flammes Ardente]   Sam 28 Juin - 9:57

Il faisait nuit. J'étais dans la grange où je vivais depuis maintenant plusieurs lunes. Je ne serais jamais revenue dans cette grange si mon compagnon Loup [Personnage fictif de mon Rp] que j'avais rencontré lors de mon exil, ne m'avais pas forcé à revenir. Nous avions vécu quelques lunes ensembles, il était de très bonne compagnie, et avait su ouvrir mon coeur. Malheureusement, les bipèdes, ou Deux-Pattes comme il les appelaient, étaient venu nous chercher, et lui n'avait pas eu la chance de pouvoir s'échapper... Depuis quelques lunes, environ 3, j'étais de nouveau seule... J'avais rencontré quelques chats, de clan ou bien solitaire, mais je restais désormais seule. Perdre quelqu'un était trop dur. Je préférais la compagnie des souris de la grange, que je pouvais manger quand bon me semblait.Tiens... En parlant de souris, voilà mon ventre qui cris famine. L'avantage de vivre seul, c'est que l'on a personne à nourrir. Je me dégage de mon nid de foin, j'en ai partout dans les poils... Le foin, ça sent pas trop mauvais mais ça gratte... Je m'étire longuement les membres, et fini par me secouer pour faire partir le foin de ma fourrure. Je repère aussitôt une souris non loin de moi. Les souris de la grange ne sont vraiment pas vivaces, des fois, je me demande si elles ne sont pas suicidaires... De vrais guerriers patauds du clans de la rivières ne seraient pas plus nerveux en fait... Je fini par repenser au guerrier du clan de la rivière que j'avais tué, ce qui m'avait valu un exil définitif. Celui là il ne l'avait pas volé, mais parfois, mon clan me manquait... Je fini par me concentrer de nouveau sur la souris, que je tue sans mal en un petit bond, et un petit coup de croc dans la nuque. Je mange ma proie en quelques secondes, et sors de la grange pour observer le ciel... Pour moi, les petits pigments brillants qui couvraient le ciel noir, n'étaient que des étoiles, rien de plus désormais. Le clan des Etoiles n'était qu'un conte que l'on racontait aux chatons pour qu'ils respectent le code du guerrier plus tard... Bref... J'avançais, plongée dans mes pensées, sans vraiment faire attention dans la direction où je m'en allais. Je fini par arriver à la lisière du chemin du Tonnerre. L'odeur nauséabonde qui s'en dégageait me sorti direct de mes pensées... Heureusement pour moi, aucun monstre à l'horizon. Je connaissais les monstres, ou "voitures" mieux qu'un chat de clan maintenant, et je savais qu'ils n'étaient pas vivant. Mais, malgré tout, lorsque j'en voyais un, je n'étais pas rassurer... Le fait de savoir que les bipèdes les controlaient ne me rassurais guère... Je fini par traverser le chemin noir puant, et arrive sans mal sur mon ancien territoire. L'odeur du chemin du Tonnerre laisse place à celle du clan de l'Ombre. Cette odeur me calma, et me rappela beaucoup de souvenirs. Ma propre odeur avait changer depuis mon exil, et je savais que si je restais trop longtemps, mon odeur serait vite repérée. J'avais ma propre odeur maintenant, celle d'un solitaire... J'avançais à pas de loup dans la forêt de pins, scrutant chaque arbres, chaque terrier vide, évitant soignement de m'approcher du camp. Normalement, aucun risque de croiser quelqu'un à cette heure de la nuit. Je dis bien normalement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retour sur mon ancien territoire [PV Flammes Ardente]   Lun 30 Juin - 12:49

Les roseaux , à demi émergés dans la vase  , oscillaient lentement, formant des vagues végétales sous la douce caresse du vent. Les quenouilles brunes dodelinaient ostensiblement de la tête, prêtant les chatons à des jeux où ils s'imaginaient attraper divers gibier à plumes. En retrait les reines regardaient leurs chatons s'amuser en émettant des ronrons plus ou moins sonores face aux jeux de leurs chérubins. La surface des marais entourant leur Camp était fugacement ridée, changeant sans cesse de visage aux désirs du doux vent d’ouest. Le bruit de l'eau clapotant joyeusement entraînait les apprentis à être de la même humeur.  D'autres encore préféraient se faire tanières d'anfractuosités présentes entre les hautes tiges ou encore jouant à se cacher. Les vétérans taquinaient les apprentis sur leur maturité. Les pies et même autres oiseaux ou autre gibier terrestre revenaient en nombre dans les gueules des gueriers . Le temps était plus clément que jamais, certains anciens s’accordaient même à dire qu'ils n'avaient jamais connu une telle chaleur à cette époque. Ils râlaient plus pour la forme que pour vraiment se plaindre lorsqu'ils ne racontaient pas leurs propres saison des feuilles vertes à un public constitué en grande partie de chatons et de quelques apprentis éberlués , espérant tous pouvoir raconter de telles histoires un jour prochain . De nombreux chatons étaient nés et bien qu'ils ne pourchassent pour l'instant rien de plus conséquent que de morceaux de mousses et des quenouilles de roseaux , ils deviendraient un jour de puissants chasseurs , prêts à tout pour prouver leur honneur et leur attachement aux commandements qui les définissaient depuis des temps ancestraux comme guerriers . Son Clan avait devant lui un avenir glorieux pour des lunes et des lunes, tracé tel un droit chemin. Pourtant, la froideur de la lune opaline et glacée éclairait une forme brune et noire parée de miroitants reflets platines immobile sur une pierre froide, ne semblant pas partager la réjouissance d'un Clan duquel il était fier d4en fqire  d'appartenir. Il ne pousse qu'un profond soupir et planta son regard dans l'éclat d'une étoile lointaine, flamme éternelle située à des années lumières de lui avant de tourner son regard vers la lune. Sa position ne faisait aucun doute. C'était ce jour-là. Exactement cinq lunes au  qu'elle était morte. Mais pas n'importe quelle étoile, son étoile. Une brave guerrière, combattant pour son Clan avait funestement trépassé. Ce mal qui s’est insinué dans les moindres anfractuosités de son organisme pour la ronger de l’intérieur, pour la dévorer insensiblement et la déposséder de mon énergie vitale.  Ce mal qui a réussi à dévaster la vie de Flammes Ardentes . Le matou sombre risqua un regard en direction de rochers érigés à la manière de montagnes insignifiantes, bordant une rivière. Sa compagne, son premier amour, sa douce de toujours était morte. Il se rappelait son regard ambré pétillant qui dès lors avait pris la teinte vitreuse du voile de la mort, pointés vers le ciel, dans un vain espoir d'apercevoir sa nouvelle demeure. La sensqtion de vide tandis que depuis ses bras  elle s'élevait  vers le ciel .

Ce qui l'avait amené ici , sur le Promontoire , à ressasser les échos du passé ? La chaleur étouffante de la saison des feuilles vertes , que l'on pouvait presque qualifier de canicule l'avait empêcher de dormir ; Sa fourrure était plus épaisse que celle des autres et il s'était retourné longtemps , à la recherche d'une position plus confortable que les autres pour sombrer dans le soleil . Sans succès . Peut-être était-ce aussi à cause de sa douleur sentimale . Celle qui lui déchirait le coeur chaque fois qu'il y pensait . Même s'il savait qu'il la retrouvait dans les cieux un jour prochain et que se lamenter ne la ramènerait , il ne pouvait s'empêcher d'éprouver ça . Et cela , même les meilleurs remèdes de n'importe quel guérisseur ne pourraient rien y changer . Il soupira . Il savait que ce soir , il n'arriverait pa à dormir . Autant aller chasser . Personne ne pouvait le lui reprocher et mieux vaut valait ça que de s'ennuyer j'usqu'aux aurrores . Tout de même , cela le soulagea de constater que personne n'était posté à l'entrée ce soir là. Il partit d'un pas rapide et énergique et se retrouva bientôt au milieu de la pinière . Une pie finit enterrée , conservée pour plus tard . Un bout d fourrure flamboyant attira tout de suite son oeil . Malheureusement , celui-là ne semblait pas vouloir se laisser faire .Il avait fait une erreur en fonçant droit vers le Chemin du Tonnerre . Les monstres étaient endormis mais les arbres s'y faisaient rares et il ne pouvait y grimper . Il était à une queue de renard de l'attrapper quand le ruban d'asphalte se fit visible . Aucun monstre n'était visible mais mieux valait perdre quelques mètres d'avances que de se faire écraser par un monstre . Alors qu'il allait repartir , il aperçut une forme tricolore près de lui . Cette odeur n'était pas celle d son Clan . D'aucun Clan en fait , mais elle lui disait quelque chose ... Comme si elle lui était toute de même familière . Il se dressa sur ses pattes arrières pour humer l'odeur . Une chatte , apparement . ue faisait-elle sur le territoire du Clan de l'Ombre ? Il n'en avait aucune idée mais allait le découvrir bien vite . Il s'avança vers elle d'un peu décidé , ne regrettant pas ses insomnies . Même si elle ne semblait pas dangereuse , tout intrus devait quitter les terres des Clans . C'était ainsi . Et son rôle de guerrier était de la chasser d'ici .Il ne reconnut son interculoutrice sans une once de surprise et de colère seulement quelques instants avant de lui avoir adressé la parole . Que faisait-elle ici ? Elle avait tué un chat de sang-froid et méritait son exil ! Elle n'avait plus rien à voir à avec le Clan de l'Ombre ou les autres ! Elle n'avait rien à faire ici !


- Ecailles de Vipère , que fais-tu ici ? Tu as été éxilée du Clan de l'Ombre et non sans raisons . Tu va me faire le plaisir de dégager d'ici vite fait ! Sa voix était encore plus froide et autoritaire que d'habtude . S'il y avait bien une chose qui l'horripilait au plus haut point , c'était le fait de bafouer le code du guerrier et bien sûr tout ceux qui le faisaient . Ces nobles commandements servaient à leur donner le titre fier de guerrier . Il avait une vie bien différentes des autres chats . Il en allait de leur honneur . Seuls les guerriers de jadis pouvait leur dire la bonne façon de se comporter . Et pas eux-même , comme les solitaires . Ou les Bipèdes . Pour les chats domestiques . Rien d'y penser , il essquissa une grimace de dégoût .C'est seulement alors qu'il se rendit compte qu'il était seul , en plein milieu de la nuit , avec une tueuse de chats  . Une sueur froide semblait goutter le long de sa colonne vertébrale . No ! Il était un guerrier . Il se battrait j'usqu'à la mort , s'il le faudrait . De toutes façons après toutes ces lunes d'errance , ses muscles avaient légérement fondu et elle avait sûrement perdu la pratique du combat . Enfin , si elle n'avait pas tué quelqu'un un seconde fois ou plus depuis .
Revenir en haut Aller en bas
Ecailles de Vipère [ABS]
Solitaire


Date d'inscription : 30/05/2014

Nombre de messages : 125

PUF : Vip' - Ecaille

Autre(s) personnage(s) : Nuage de Cendre (O)

Apprenti ou Mentor : Je suis solitaire pourquoi aurai-je un apprenti ou un mentor ??

Amour : Recherche quelqu'un qui me pardonnera mon passé...

Feuille de Guerrier
Force:
135/200  (135/200)
Vitesse:
150/200  (150/200)
Agilité:
115/200  (115/200)

MessageSujet: Re: Retour sur mon ancien territoire [PV Flammes Ardente]   Lun 30 Juin - 12:59

La lune reflétait dans toute la forêt de pin, dévoilant chaque buisson, chaque arbre sous un angle nouveau. Les petits rongeurs allaient se cacher dans leur terrier, les chouettes et hiboux hululaient au dessus de moi, cherchant une proie de leurs yeux immenses et globuleux. Le battement de leurs ailes résonnaient à mes oreilles. Je scrutais la forêt d'un œil vigilant. Tout à coup, je sentit une odeur que je connaissais non loin de moi... Mon poil se dressa sur mon échine, un chat du clan de l'Ombre m'avait repéré... Je fis volte face et reconnu sans l'ombre d'un doute le chat qui me suivait. Flammes Ardentes...

- Ecailles de Vipère , que fais-tu ici ? Tu as été éxilée du Clan de l'Ombre et non sans raisons . Tu va me faire le plaisir de dégager d'ici vite fait !


Sa voix était menaçante, son corps musclé faisait de lui un chat imposant. Mais dommage pour lui, je savais encore me battre et me défendre, et si il voulait me chercher, il allait me trouver... Une odeur timide de peur flotta autour de nous, je compris alors que le matou me craignait, même si il le cachait bien. Un sourire narquois s'afficha sur mon visage, ma fourrure se hérissa

As tu peur de moi Flammes Ardentes ? Je t'ai connu plus hardi que ça. Tu as combattu des guerriers par dizaine, et tu aurais peur d'une petite solitaire tel que moi ? Tu me déçois. Mais malheureusement pour toi, je n'ai aucune envie de m'en aller pour l'instant. Je ne faisais rien de mal, je n'ai même pas chasser un seul de vos rats fétides.


Je feulais de rage, regardant le chat dans les yeux, tandis que les reflets de la lunes faisait briller son pelage d'un éclat argenté, comme ci celui ci venait du clan des Etoiles. Je n'avais pas envie de me battre contre un ancien allié, mais sa façon de me virer m'avait énervé au plus au point, et peu importait qu'il soit plus grand que moi, je n'allais pas me rabaisser devant un chat de clan.

Je n'ai pas perdu un seul combat depuis que je me suis faite exilée, et ma rapidité et ma force n'ont pas baissés, ne t'attends pas à faire de moi de la chair à corbeau...
[Un peu cours désolée...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retour sur mon ancien territoire [PV Flammes Ardente]   Mer 2 Juil - 10:15

Comme je m'y attendais , le visage de la chatte écaille solitaire ne se décomposait pas devant le mien comme les chatons que je tançais lorsqu'ils faisaient une bêtise . L'espoir qu'elle m'obéisse était bien illusoire et je savais que je poursuivais une chimère . Une tueuse ne serait pas intimidée par des paroles , quel que soi le ton avec lequel on les prononçait . Je n'avais essayé la manière douce que par habitude . Lorsqu'un intrus se présentait sur le territoire du Clan de l'Ombre , pour ma part je lui demandait de partir et seulement après  j'attaquais . Et apparemment , je serais obligé de le faire . Mon coeur battait malgré moi à une vitesse plus élevée que la normale . Je savais qu'il n'y avait pas de raison d'avoir peur .  Que tuer un guerrier d'un autre Clan ne faisait pas d'elle un chat capable d'écraser tout ses adversaires d'un coup de patte .J'étais de nature courageuse mais mon esprit raisonnable luttait avec son corps qui présentait tous les symptones de la peur . Pourtant , si la solitaire me savait effrayé , elle en profiterait . J'essayais d'adopter une allure indifférente en espérant que mon odeur émanant certainement de la peur ne parviendrait pas à ses narines . Mes muscles bandés , prêt à attaquer , j'attendais le moindre signe indiquant qu'elle allait attaquer . Mais elle sembla préférer une joute verbale . Un sourire insolent sur le visage , la fourrure hérissée , elle me lança :

As tu peur de moi Flammes Ardentes ? Je t'ai connu plus hardi que ça. Tu as combattu des guerriers par dizaine, et tu aurais peur d'une petite solitaire tel que moi ? Tu me déçois. Mais malheureusement pour toi, je n'ai aucune envie de m'en aller pour l'instant. Je ne faisais rien de mal, je n'ai même pas chasser un seul de vos rats fétides.

Sa réplique me piqua . Comment osait-elle ? Elle semblait parfaitement à l'aise sur le territoire du Clan de l'Ombre , comme si elle n'avait jamais été éxilée . Un guerrier , même en plein combat ne devait tuer que dans des cas extrêmes et par légitime défense . Mais selon l'enquête menée , celà avait été effectué de sang-foid , bien que personnne n'en conaisse vraiment les détails et encore moins moi . Mais piétiner le code du guerrier ainsi me révoltait . Il fallait que je la batte à plate couture . Comment pouvait-elle avoir l'audace d'insulter notre gibier qu'elle appréciait tellement du temps où elle était chatte de Clan . Elle était bien contente de manger le gibier ramenait nos camarades de patrouilles et elle insultait maintenant ce qui avait permi de la maintenir en vie les nombreuses lunes qu'elle avait passé parmi nous . Elle feulait de rage . Le chat de Clan qui s'abaisserait devant elle n'était pas encore né . Bien qu'elle soit une tueuse , nous devions mériter notre noble titre de guerrier . Son oeil bleu brillait d'une lueur glacé inquiétante tandis que son oeil ambré étincelait de colère , telles des flammes , offrant un contraste très prenant . Les miens , en reflet de mon humeur actuelle devaient sembler brûler de rage , en hommage à mon nom . Contrairement à ce qu'elle avait l'air de penser , je n'avais pas peur de me salir les pattes , quelle qu'en soit la substance sui les recouvre . Un grondement de rage remonte le long de ma gorge , sans que je ne puisse le retenir .


Je n'ai pas perdu un seul combat depuis que je me suis faite exilée, et ma rapidité et ma force n'ont pas baissés, ne t'attends pas à faire de moi de la chair à corbeau...

Elle stipulait n'avoir perdu aucune combat . Mais n'en spécifiait pas le nombre . Peut-être était-ce seulement quelques uns et seulement peu de temps après son exil . Ou peut-être étaient-ils très nombreux et récents . Ou à mi-chemin entre les deux . Elle avait peut-être conservée une bonne forme mais pouvais-je vraiment la croire ? Elle n'était ni aussi pataude ni aussi  apeurés que d'autres solitaires ou surtout les chats domestiques mais comparée aux combats réguliers d'un guerrier , j'étais en meilleure forme qu'elle , bien que légèrement . Elle semblait sur le point de craquer , un combat aurait bientôt lieu . Revoyant déjà mes techniques de combat , pour la vaincre et prouver l'honneur des chats de Clan . Je me rendis alors compte que je tournais autour d'elle , tel un charognard devant sa proie , crocs découverts prêt à bondir . Je sentais chacun de mes muscles tendus rouler sous ma fourrure . Ils me semblaient en feu mais bientôt , bientôt ils seraient en action . Prenant le pas furtif d'une souris comme signe de départ , je bondis sur elle de toutes mes forces , prêt à la clouer au sol .
Revenir en haut Aller en bas
Ecailles de Vipère [ABS]
Solitaire


Date d'inscription : 30/05/2014

Nombre de messages : 125

PUF : Vip' - Ecaille

Autre(s) personnage(s) : Nuage de Cendre (O)

Apprenti ou Mentor : Je suis solitaire pourquoi aurai-je un apprenti ou un mentor ??

Amour : Recherche quelqu'un qui me pardonnera mon passé...

Feuille de Guerrier
Force:
135/200  (135/200)
Vitesse:
150/200  (150/200)
Agilité:
115/200  (115/200)

MessageSujet: Re: Retour sur mon ancien territoire [PV Flammes Ardente]   Jeu 3 Juil - 13:09

Je lançais des répliques cinglantes à Flammes Ardentes, qui ne répondait pas, mais semblait bouillir au fond de lui. Il semblait pourtant méfiant, et devait surement penser que je serais capable de le tuer si l'occasion se présentait. Oh bien-sur, mon intention n'était pas à la tuerie, mais si il m'attaquait, je serais capable d'effectuer ce que j'avais fait plusieurs lunes auparavant, peu m'importait qu'il soit du clan de l'Ombre. Je ne faisais rien de mal, et lui m'agressait comme ci je venais de tuer son clan tout entier. Mon poil était hérissé sur mon échine, ma couleur écaille de tortue reflétait avec des dégradés argentés sous la lumière du clair de lune. Dire qu'il y'a maintenant plusieurs lunes, lui et moi étions des camarades de chasses et de combats. Je sais que ce matou avait perdu l'être qu'il aimait, et n'avait plus beaucoup de raison de vivre, alors il ne se gênerai pas à défendre son clan au péril de sa vie qui n'avait plus vraiment de sens à ses yeux.
Mes pupillles, réduits à deux fentes noires, fixaient mon ennemi sans le quitter un seul instant. Il se jeta alors sur moi, toutes griffes dehors, dévoilant ses crocs luisants sous le reflet argenté de la lune. Nous roulâmes sur le sol frais dans un bruit de feulements enragés... Me battre avec un guerrier qui avait été jadis mon allié me faisait mal au coeur, mais pour lui, je n'étais plus qu'une étrangère qui avait bafoué les règles du code du guerrier. Mes griffes et mes crocs se plantaient violemment dans le corps musclé de Flammes Ardentes, tandis que j'essayais d'esquiver ses coups assommants. J'étais plus petite que le matou, mais je n'avais pas perdu ma force d'en-temps, et je pouvais faire le poids face à ce chat. Lors de mon exil, j'avais du affronté des chats de la ville, des chiens chasseurs de chats et des hordes de rats purulents et infectes. Les poils volaient en tout sens, tandis que des grognements de rages et feulement fusaient dans toute la forêt de pins. La lunes faisait reluire le sang sur nos pelages souillés, alors que la douleur commençait à devenir insupportable. Etait-ce cela mon destin ? Me faire tuer par un guerrier de mon ancien clan ?
Alors que je me battais comme une guerrière du clan du Tigre, une odeur vint se mêler à celle du corps de Flammes Ardentes et du miens, entre-mêlés, remplis d'un liquide rougeâtre. Des Deux-Pattes... Enfin bipèdes, peu importe... Et surtout... des Chiens !!


Flammes Ardentes ! Il y'a des chiens qui approchent, crois tu vraiment que c'est le moment de nous quereller alors que des monstres approchent ?


J'avais stoppé net le combat, me dégageant de l'étreinte du matou, et observant les humains accompagnés de leurs molosses venir par ici... J'avais vécu dans la ville des bipèdes quelques lunes, et les chats sauvages, ils ne les aimaient pas du tout... Si les chiens nous repèrent, nous sommes fichus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retour sur mon ancien territoire [PV Flammes Ardente]   Dim 27 Juil - 15:18

La chatte écaille-de-tortue semblait n'avoir effectivement rien perdu de ses compétences de combat . Si mes attaques portaient de temps à autre , elle en esquivait la moitié et ripostait également violemment . Moi , qui dans le combat avait toujours privilégié , l'intelligence , la stratégie , à la force brute dans un combat , je me contentais de frapper , griffes et mordre violemment , espérant toucher un point faible . Elle avait dû avoir des altercations avec d'autres chats ou même renards depuis son exil car elle ne semblait en aucun point rouillé et avait conservé une forme presque semblable à celle d'antan . Nous étions toujours dans un corps-à-corps éreintant , luttant dans un sang que je ne pouvais identifier . Sien ou mien ou même un amalgame des deux . Je n'avais pas le temps de jeter un coup d'œil en arrière pour y constater d'éventuelles blessures . On continuait à se battre tandis qu'il me semblait que l'odeur de sang , me giclant aux yeux semblait sentir plus mauvais encore qu'à l'accoutumée . Lorsque mes coups parvenaient à leur portée , j'esquissais un rictus triomphant qui ne tardait pas à s'effacer quand elle me rendait la pareille . Je ne pourrais dire combien de temps le combat a duré ni même qui en était le vainqueur . Après examination des blessures à la fin , je dirais que nous étions à égalité . Même pas capable de vaincre une solitaire . Être à égalité était presque pire que de perdre . Je n'eus pourtant pas le temps de me lamenter plus longtemps sur le salissement de mon honneur de guerrier . Après que j'ai perdu toute ma famille , mon mentor et ma compagne , le Clan ainsi que quelques guerriers que je ne pouvais vraiment appeler ami , il ne me restait plus que le Clan . Et deux bipèdes et leurs chiens à affronter . Je ne les avait jamais vus à une telle heure . Lequel d'entre eux avait pu avoir l'idée stupide de promener leurs bêtes féroces au clair de lune . Mettant fin au combat , avec un feulement de nos parts , Ecaille de Tortue mit fin au combat en grondant férocement .

- Flammes Ardentes ! Il y'a des chiens qui approchent, crois tu vraiment que c'est le moment de nous quereller alors que des monstres approchent ?

Elle avait raison . Ce n'était pas vraiment le moment . Il fallait nous unir contre les horaires de sortie stupides de ces Bipèdes fous et leurs chiens enragés . Je ne les avait aperçus que furtivement mais ils n'étaient pas du genre petits roquets tout doux . D'une taille et d'une musculature environ triple à la mienne , leur ventre jaune pâle à la clarté lunaire , leur corps noir aussi luisants que leurs petits yeux malveillants , ils faisaient peur à voir . Leurs museaux étaient enfermés dans des sortes de boîtes reliées à une corde les rattachant à leurs Bipèdes . Pourtant , leur queue fouettait l'air d'impatience comme s'il se délectaient déjà de nous attaquer et ils tiraient sur leur cordes en poussant des grognements enragé en vain , étouffés par les boîtes noires sur leurs museaux . Je ne voulais pourtant pas m'allier à une solitaire . Mais seule contre ses affreuses bêtes et leur propriétaire . Je fixai longuement la solitaire dans les yeux . Peut-être qu'en prétextant de vouloir éloigner les chiens du Clan je pourrais dans la foulée la faire dégager du territoire . Les deux pouvaient être conciliés . Et si cela ne marchait pas , le combat reprendrait . J'étais plutôt endurant alors si je la combattais lorsqu'elle serait fatiguée , je pouvais la vaincre . Je ne voulais pas qu'elle croie que j'étais son ami . Je n'étais lié d'amitié avec personne et surtout pas une solitaire . Mon esprit stratège reprenait enfin le dessus . Je lâcha alors les mots , même s'il m'en coûtait , fuyant déjà à travers bois sans attendre mon " alliée : "

- D'accord , on s'allie pour les fuir , peut-être les combattre mais c'est tout . Allez suis moi !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retour sur mon ancien territoire [PV Flammes Ardente]   Aujourd'hui à 10:39

Revenir en haut Aller en bas
 
Retour sur mon ancien territoire [PV Flammes Ardente]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour
» retour de la droite dure en Suisse
» Jacques Bernard , un retour avec le plein pouvoir ou presque...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
» x La Guerre Des Clans :: Le côté gauche du chemin du tonnerre-
Sauter vers: