AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une balade ...qui tourne presque au cauchemar [PV Rivy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chute d'Eau

Lieutenant
Tortureur d'apprentis à ses heures perdues
LieutenantTortureur d'apprentis à ses heures perdues


Féminin
Date d'inscription : 08/03/2012

Nombre de messages : 457

PUF : watiti et wistiti sur la CB

Autre(s) personnage(s) : Torrent de Foudre

Apprenti ou Mentor : Nuage de Roches

Amour : Rivière d'Ombres

Feuille de Guerrier
Force:
100/200  (100/200)
Vitesse:
200/200  (200/200)
Agilité:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Une balade ...qui tourne presque au cauchemar [PV Rivy]   Mer 2 Juil - 10:24

Je rentrai de la patrouille du crépuscule . J'avais pris cette patrouille , que généralement je ne prenais jamais car j'avais organisé les patrouilles d'aujourd'hui la veille au soir . Donc je n'étais plus dérangé le matin par ma conscience qui me disait d'organiser la patrouille de l'aube . Le temps passant , je gérai de mieux en mieux ma vie de lieutenant et je ne la trouvai plus si fatigante que ça au final . J'avais donc pu m'accorder une bonne grasse matinée dans ma tanière , dérangé d'un temps à l'autre par les chats sortant et rentrant . J'étais donc encore d'attaque , au coucher du soleil , loin de mes premiers jours où , le soleil commençant à descendre , je m'effondrai dans mon nid de mousse . Lorsque j'arrivai dans la clairière , je trouvais encore quelques chats dehors , en train de faire leur toilette . Je priai les participants de ma patrouille d'aller prévenir les guerriers dans leur tanière de sortir afin que je puisse organiser les patrouilles pour le lendemain . Ma queue s'agitant de çi de là , montrant parfois quelques chats du bout de la queue . Puis , ayant attribué un rôle à tout le monde , je m'étirai voluptueusement . Mais je n'étais pas vraiment fatigué . Aller dormir maintenant , ce serait me condamner à un réveil à l'aube .

J'entrai quand même dans ma tanière , pour faire ma toilette , mais je savais que mes pattes fourmillaient de parcourir les plaines . En rentrant , je vis une fourrure grise dans la pénombre , et des yeux bleus se posant sur moi avec insistance . Je n'avais même pas besoin de sentir l'odeur de l'individu pour savoir qui il était . Ou plutôt qui elle était . Car c'était Rivière d'Ombres , ma compagne . Je m'approchai d'elle pour lui effleurer l'oreille , puis je m'assis pour faire ma toilette , tout en laissant mes pensées dérivés . Que pourrais-je bien faire ? Si je demandai à mon chef , Etoile des Rêves , il me sommerai d'aller me reposer , car le Clan a besoin de son lieutenant . Mais il ne pourrait pas se rendre compte à quel point j'avais besoin de me dégourdir les pattes . Je pourrais peut être aller chasser de nuit . Mais la nuit , les poissons font comme les chats , ils dorment et peu s'aventurent vers les pierres où nos guerriers pêchent . Et les proies des fourrés sont dans le même cas . Et je ne pouvais plus partir en exploration comme autrefois , lorsque j'étais apprenti et guerrier insouciant . Le Clan avait besoin de son lieutenant !

Soudain , en relevant la tête , mes moustaches effleurèrent la douce fourrure de Rivière d'Ombres . Et j'eus une idée . Je n'avais qu'à lui demander si elle voulait bien faire un petit tour hors du camp , elle et moi . Je devais profiter de ces moments là , où j'avais du temps disponible et de l'énergie , pour me détendre avec elle . Et , peut être que nous aurons de la chose et dégoterons du gibier à poil pour la réserve poissonneuse .

En parlant de gibier , je n'avais rien avalé depuis mon réveil . Je ressortis donc de la tanière pour aller chercher un poisson . Il ne restait que peu de chose . Je pris une maigre carpe et je la dévorai sur le champ . Cette nourriture me tiendra jusqu'au lendemain midi . Je rentrai dans mon nid de roseau en tournant la tête , craignant de voir ma compagne endormie . Si elle dormait , je n'avais plus qu'à sortir seul . Mais , je vis ses yeux briller dans le noir . D'un mouvement de la tête et de la queue , je lui signifiais de sortir de la tanière , afin de ne gêner personne .

Lorsqu'elle fut devant moi , je lui proposais mon idée de sortie :

« On pourrait aller faire une balade en duo ce soir . Juste pour se promener et aussi pour ramener quelques proies sur le tas de gibier , si on en trouve . Mais si tu es fatigué , je ne te forcerai pas à m'accompagner »

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
Merci Moce !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rivy
Solitaire


Féminin
Date d'inscription : 01/09/2013

Nombre de messages : 2010

PUF : Rivy. Just Rivy.

Autre(s) personnage(s) : Esprit du Cygne (Rivière)

Apprenti ou Mentor : Vous croyez qu'après une telle horreur, une telle monstruosité que j'ai commise, on me confierait un apprenti ?

Amour : Une Chute d'Eau près de la rivière. Mais il ne me mérite pas. Je suis un monstre. Il est trop bien pour moi.

Feuille de Guerrier
Force:
90/200  (90/200)
Vitesse:
170/200  (170/200)
Agilité:
140/200  (140/200)

MessageSujet: Re: Une balade ...qui tourne presque au cauchemar [PV Rivy]   Mer 9 Juil - 7:49


Une balade... qui tourne presque au cauchemar ♠ prio mon Chuty d'amour ♥

A la tombée de la nuit, Rivière d'Ombres, fière de ses dernières prises à écailles, décida de rejoindre le camp le plus vite possible. A vrai dire, elle avait un peu peur de traîner hors du camp la nuit car depuis que l'été était là, les Bipèdes et leurs chiens se faisaient plus nombreux. Être seule la nuit sans aucune protection relèverait presque du suicide. Rivière d'Ombres alla poser ses poissons sur la pile de gibier et n'ayant pas trop faim, elle décida d'aller se coucher sans rien manger. Autant faire passer les reines & chatons ainsi que les anciens en premier. D'ailleurs, en parlant d'anciens, Rivière d'Ombres avait entendu dire que Poitrail de Velours avait rejoint la tanière des anciens, mais elle n'en était pas tout à fait sûre, car Étoile des Rêves ne l'avait pas encore annoncé. En tous cas, Rivière d'Ombres était du même avis que beaucoup d'autres guerrières : il était temps que Poitrail de Velours rejoigne la tanière des anciens. Il avait fièrement combattu pour son Clan, toujours loyal quoi qu'il arrive. S'il continuait à travailler comme un guerrier, il allait se rendre malade.

Un grand chat roux pénétra dans la tanière et regarda la guerrière avec insistance. Rivière d'Ombres soupira. En parlant de chats qui travaillaient jusqu'à se rendre malades, la chatte gris bleu visait en particulier Chute d'Eau. Son compagnon travaillait bien trop. Rivière d'Ombres savait bien qu'il était lieutenant, mais quand même... il allait devenir dingue. Travailler sous ce soleil de plomb n'était jamais bon.

Chute d'Eau vint se placer auprès de sa compagne. Quelques instants, il releva la tête et ses moustaches effleurèrent le museau de la guerrière gris bleu. Chute d'Eau ressortit juste après. Rivière d'Ombres eut peur qu'il retourne travailler, et se demandait quel genre de tâche il pouvait avoir le soir, mais depuis sa place au centre - elle était guerrière depuis assez longtemps pour bénéficier de cette place - elle voyait bien qu'il était juste parti manger une petite carpe. Quelques instants plus tard, il rentra à nouveau dans la tanière, Rivière d'Ombres avait toujours les yeux rivés sur lui, si bien qu'elle vit clairement qu'il lui faisait un signe, l'invitant à sortir. Rivière d'Ombres s'exécuta, intriguée. Qu'est-ce qu'il pouvait donc vouloir lui dire ?

« On pourrait aller faire une balade en duo ce soir . Juste pour se promener et aussi pour ramener quelques proies sur le tas de gibier , si on en trouve . Mais si tu es fatigué , je ne te forcerai pas à m'accompagner »

Rivière d'Ombres fut enchantée par cette proposition. Ça faisait longtemps qu'elle n'avait pas passé un moment seule avec son compagnon. Une petite balade au clair de lune, seuls à seuls, que demander de plus ? De plus, Rivière d'Ombres ne se sentait pas très fatiguée. De toute façon, elle n'avait pas vraiment l'intention de dormir.

Elle remua la queue et un sourire traversa son visage.

-Oh oui, bien sûr, ça me ferait très plaisir ! Par où est-ce qu'on va ?

P.A par Nuage Mielleux de xLa Guerre des Clans
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chute d'Eau

Lieutenant
Tortureur d'apprentis à ses heures perdues
LieutenantTortureur d'apprentis à ses heures perdues


Féminin
Date d'inscription : 08/03/2012

Nombre de messages : 457

PUF : watiti et wistiti sur la CB

Autre(s) personnage(s) : Torrent de Foudre

Apprenti ou Mentor : Nuage de Roches

Amour : Rivière d'Ombres

Feuille de Guerrier
Force:
100/200  (100/200)
Vitesse:
200/200  (200/200)
Agilité:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: Une balade ...qui tourne presque au cauchemar [PV Rivy]   Jeu 17 Juil - 11:25

La femelle agita la queue avec plaisir tandis qu'un sourire illuminait son visage , ce qui me redonnait encore de l'énergie . Elle semblait pleine d'entrain à l'idée de passer un moment avec moi , et je ne pouvais pas lui reprocher . Moi aussi , j'avais très envie de passer du temps avec elle , même si je devais sacrifier quelques heures de sommeil . Je me sentirais bien fatigué demain matin , lors de la patrouille de chasse , mais je n'aurais aucun regret d'avoir passé du temps avec ma chère compagne .

-Oh oui, bien sûr, ça me ferait très plaisir ! Par où est-ce qu'on va ?

J'avouerai que sa question m'a laissé froid . Je n'y avais pas du tout pensé . Et pourtant c'était moi qui avait proposé la sortie . Je me collais à elle pour la faire patienter , et aussi pour avoir un peu de sa chaleur , ce qui pourrait peut-être me donner de bonnes idées .

Je n'avais pas envie d'une balade classique . Par exemple près de la rivière . On la voyait assez chaque jour et même si j'aimais me ressourcer auprès de l'eau filant toujours plus vite entre les pierres , je n'avais pas envie d'y aller avec ma compagne . Cela me rappelait la période avant ma nomination , lorsque Fleur des Neiges était partie pour le Clan des Étoiles . Donc ce n'était pas le bon endroit . Il fallait choisir un endroit spécial , un endroit où on ne pouvait pas aller le jour , pour que cette sortie reste dans nos mémoires . * Facile à dire * pensais-je . Mais il le fallait . Les hautes pierres ? Pourquoi pas . Mais il aurait fallu traverser le territoire du Clan du Vent , et être revenu avant l'aube pour que personne ne remarque notre absence . Peut être la ville des bipèdes , à la lisière des territoires des Clans ? J'y étais déjà allé lorsque j'étais apprenti et j'avais bien risqué ma peau , entre les solitaires prêt à tout pour une proie et le Clan du Tonnerre lui même , qui ne devait pas me repérer . Trop dangereux . La ville des bipèdes me donna une nouvelle idée d'endroit , plus près d'ici et sur notre territoire : les pelages verts des bipèdes .

Les bipèdes appelaient ça des « tentes » . Ils venaient pendant la saison des feuilles vertes et la saison des feuilles nouvelles , quand il faisait chaud pour rester , et dormir . Ils repartent généralement au bout de quelques jours , en laissant parfois leurs saletés partout . Et lorsqu'ils sont là , j’ordonnais aux apprentis de ne pas s'approcher sans guerrier de cet endroit et aux guerriers eux mêmes de venir en nombre pendant les patrouilles frontalières et de rester prudent . Ils venaient très souvent avec leurs chiens , et il fallait toute une patrouille de molosse pour en venir à bout . Mais la nuit , il n'y avait que peu de risque . Les bipèdes dormaient , même si ils dormaient parfois tard , mais ils dormaient . Donc , on pouvait se balader aisément , il fallait juste veiller à ne pas faire de bruit pour ne pas les réveiller . Oui , c'était une bonne idée . Et puis on pourrait peut être explorer la grange , pour peu qu'il n'y ai pas d'odeur de rat .

Je feignais d'avoir tout prévu :

« Et bien , on pourrait aller du coté des tentes de bipèdes . »

Je tenais à la rassurer , même si je savais qu'elle pouvait se débrouiller , comme toute guerrière . Je ne la sous-estimait pas mais je tenais à la protéger quand même ! Il fallait faire preuve de tact dans ces moments là .

« La nuit , ce n'est pas aussi dangereux que le jour . Généralement les bipèdes dorment et nous pourrions aller en exploration dans leur camp , peut être découvrir des choses qui pourront être utiles au Clan . Et cela fait bien longtemps que je ne suis pas allé dans la grange , derrière le camp des bipèdes . Je pourrais essayer d'attraper une souris . J'étais si doué étant apprenti »

Et c'était bien vrai . J'avais eu deux mentors , car le premier était tombé malade . J'étais donc resté longtemps sans mentor attitré , et j'avais donc essayé de perfectionner des techniques pour le gibier à poil , en étant supervisé par d'autres guerriers . J'avais donc progressé activement , assez pour presque concurrencer les chasseurs du Clan du Tonnerre ! Mais en devenant guerrier , j'avais repris les habitudes de chasses du Clan de la Rivière . Mais cela ne me déplaisait pas de chasser du gibier à l'air libre , une souris ou un mulot .

Je levais la queue .

« Bon , je t'attends dehors . Au cas où tu aurais quelque chose à faire avant de partir »


Je sortis de la tanière des guerriers , puis humai l'air , afin de savoir si il y avait encore des chats présents . Non pas pour s'assurer de sortir en douce , mais pour pouvoir avertir quelqu'un de notre sortie . C'était toujours mieux . Au moins si il arrivait quelque chose , des renforts seront envoyés rapidement . Mais il n'y avait personne , la nuit était bien tombée . Je haussais les épaules , comme pour me dire à moi même que ce n'était pas si grave , puis je traversai silencieusement le camp . En passant l'entrée , je fis un signe amical au garde de nuit puis je partis m'allonger dans un buisson d'ajoncs, tout près de l'entrée .

Quelque soit les événements de cette nuit , elle allait être longue .

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
Merci Moce !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rivy
Solitaire


Féminin
Date d'inscription : 01/09/2013

Nombre de messages : 2010

PUF : Rivy. Just Rivy.

Autre(s) personnage(s) : Esprit du Cygne (Rivière)

Apprenti ou Mentor : Vous croyez qu'après une telle horreur, une telle monstruosité que j'ai commise, on me confierait un apprenti ?

Amour : Une Chute d'Eau près de la rivière. Mais il ne me mérite pas. Je suis un monstre. Il est trop bien pour moi.

Feuille de Guerrier
Force:
90/200  (90/200)
Vitesse:
170/200  (170/200)
Agilité:
140/200  (140/200)

MessageSujet: Re: Une balade ...qui tourne presque au cauchemar [PV Rivy]   Jeu 17 Juil - 12:50


Une balade... qui tourne presque au cauchemar ♠ prio mon Chuty d'amour ♥

Tandis que la lune qui sortait tout juste éclairait le beau pelage roux du lieutenant, il se colla à la guerrière qui savoura avec plaisir ces instants. La chaleur et le parfum de Chute d'Eau étaient si agréables... Finalement, après quelques instants, il répondit comme s'il avait planifié ça durant toute la journée:

« Et bien , on pourrait aller du coté des tentes de bipèdes . »

Sa proposition glaça aussitôt la guerrière, sans le vouloir, elle me décolla de lui, il voulait les tuer ou quoi ? C'était de la folie de s'approcher si près des Bipèdes, et de manière voulue en plus! Rivière d'Ombres le dévisagea longtemps, en attendant du réconfort, ou juste un petit "ça ira" , pour lui faire comprendre qu'il n'y avait aucune raison de s'inquiéter. Presque aussitôt, le chat roux dit d'une voix assurée :

« La nuit , ce n'est pas aussi dangereux que le jour . Généralement les bipèdes dorment et nous pourrions aller en exploration dans leur camp , peut être découvrir des choses qui pourront être utiles au Clan . Et cela fait bien longtemps que je ne suis pas allé dans la grange , derrière le camp des bipèdes . Je pourrais essayer d'attraper une souris . J'étais si doué étant apprenti »

Ses phrases détendirent quelque peu la guerrière, qui se détendit davantage comme au début de leur discussion. Rivière d'Ombres imaginait sans peine Chute d'Eau, plus jeune et plus petit, courir après des souris, et cette image faillit la faire rire. Même si elle ne savait pas grand chose du passé de son compagnon, du moins, ce qui s'était passé avant la mort de son ancienne compagne, elle arrivait sans peine à l'imaginer.

Chute d'Eau leva la tête et reprit :


« Bon , je t'attends dehors . Au cas où tu aurais quelque chose à faire avant de partir »

Ce disant, le lieutenant roux sortit de la tanière encore plongée dans la pénombre, malgré les quelques rayons blancs de lunes qui éclairaient le pelage de quelques guerriers assoupis. Rivière d'Ombres le vit humer l'air, puis s'approcher de la sortie du camp et s'allonger auprès du buisson d'ajoncs - du moins, elle le supposait, le buisson n'entrait plus dans son champ de vision depuis la tanière -. Rivière d'Ombres s'étira pour se réveiller tout à fait, puis se dirigea d'un pas léger vers la sortie du camp.

Elle remarqua qu'il y avait encore quelques chats présents dans la clairière, ce qui la rassurait un petit peu. Elle n'avait pas spécialement peur qu'il arrive quelque chose: elle était une bonne guerrière, Chute d'Eau était le lieutenant - des guerriers adverses n'oseraient jamais défier un lieutenant -, et il n'y avait pas de raison qu'il se passe quelque chose comme l'avait souligné Chute d'Eau. Mais... c'était toujours mieux d'avoir quelqu'un à appeler en renfort au cas où, non ?

Rivière d'Ombres devait avouer qu'elle usait beaucoup du titre de lieutenant de son compagnon, même si ce n'était pas vraiment les circonstances. La guerrière gris bleu se se souvint avec un peu de honte qu'elle se vantait à des jeunes guerrières d'être la compagne du lieutenant du Clan de la Rivière. Mais en réalité, être la compagne d'un lieutenant n'avait rien de spécial - à part que les guerriers adverses étaient plus craintifs envers lui qu'un simple guerrier.

La femelle sortit de la tanière des guerriers et s'approcha de son compagnon, après avoir fait un signe de tête au garde, à l'entrée.

-On y va ? demanda-t-elle à Chute d'Eau.

Elle dirigea ses pas jusqu'à la sortie du camp, la franchit, et attendit le félin roux juste dehors.

P.A par Nuage Mielleux de xLa Guerre des Clans


[ Je te propose qu'a ta réponse, tu nous "joues" tous les deux jusqu'à ce qu'on arrive aux tentes et je me fais attaquer par le chien (genre tu cries "Attention !" ou un truc comme ça ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chute d'Eau

Lieutenant
Tortureur d'apprentis à ses heures perdues
LieutenantTortureur d'apprentis à ses heures perdues


Féminin
Date d'inscription : 08/03/2012

Nombre de messages : 457

PUF : watiti et wistiti sur la CB

Autre(s) personnage(s) : Torrent de Foudre

Apprenti ou Mentor : Nuage de Roches

Amour : Rivière d'Ombres

Feuille de Guerrier
Force:
100/200  (100/200)
Vitesse:
200/200  (200/200)
Agilité:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: Une balade ...qui tourne presque au cauchemar [PV Rivy]   Sam 19 Juil - 11:14

La chatte grise me rejoignis devant l'entrée . Je me levais et m'ébrouais . Mes pattes me démangeaient déjà . Elles me demandaient de marcher , mais l'idéal serait de courir . Oui ! Courir entre les buissons , sauter les talus et les troncs d'arbres et sortir à découvert , sans aucun obstacle ni danger invisible . Seul le plaisir de la vitesse pure demeurait , l'énergie infinie . Une bourrasque glacée passa sur ma fourrure .

J'avais l'impression que ma conscience profonde , mon instinct en somme , me demandait des choses trop incroyables . Normalement , le plaisir de la vitesse demeurait un plaisir de chat du Clan du Vent . Un chat de mon Clan devait aspirer à nager , plonger dans l'eau sauvage et maîtriser son corps dans l'eau tumultueuse . Je secouais ma tête . Je me remettais les idées en place . Ma compagne avait murmuré quelque chose . Je devinais que c'était pour demander le départ . Je secouais la queue , puis je partis devant , Rivière d'Ombres sur mes talons .

Je zigzaguais entre les fourrés , le nez au vent , attentif à tout danger . Mes désirs s'étaient envolés . Seul demeurait l'attention . Je sentais le vent , pour anticiper tout ce qui pourrait se passer . Je n'exposerai ma compagne à un danger sous aucun prétexte . L'odeur de bipède devenait plus forte à mesure que l'on approchait du camp , en se cachant derrière les buissons . J'évitais soigneusement un buisson de ronces , puis je me tapis au sol .

Le camp était juste devant . Des pelages étaient placés tout autour d'un tas de branches noircis . Il n'y avait aucun bruit , seul le vent faisait claquer ces pelages tendus , qui semblaient plantés dans le sol . En m'approchant doucement d'un pelage , je vis qu'il était attaché avec une sorte de lanière au sol avec un bout de bois . Je pense que ce serait une mauvaise idée de le déterrer .

Je voyais la grange de loin . Je fis signe à ma compagne de me suivre jusque là bas . J'allais patiemment contourner le camp pour atteindre la clôture . Je progressais , lentement , le ventre rentré , comme si je traquais une proie . Je me figeais soudain . Une odeur de molosse flottait dans l'air . Elle était diffuse maintenant , mais fraîche . Un chien était présent dans le camp , mais impossible de savoir où il se situait . Je gardais mes muscles tendus . Si le chien arrivait , j'aurais assez de tonus pour lui sauter dessus au moment où il déboulerait . Mais avec un peu de chance , cela ne se produira pas .

Nous atteignîmes la clôture . Je décidais de la longer , car elle était trop fine pour que l'on puisse tenir dessus . Et si elle commençait à faire du bruit , cela réveillerait peut être les bipèdes et le chien . Nos deux pelages frôlaient le bois , comme pour s'éloigner le plus possible des bipèdes . J'étais tellement sur les nerfs que lorsqu'une chouette ulula , je faillis sauter sur la clôture . Je respirais un bon coup et me forçait à me détendre .

Moi et ma compagne , nous arrivâmes bientôt à un endroit où la clôture laissa place à une porte . Mais il y avait un espace entre la porte et le sol , ce qui permettait de se faufiler pour aller dans la grange . Je me sentais soudain observé , par une présence cruelle . Je tournais la tête du coté des tentes . Seul le vent mugissait au loin . Pourtant , la tension s'empara de moi . Il y avait un danger proche .

Je faisais un signe à ma compagne .

« Reste ici et sois prudente . J'arrive . Je...dois vérifier quelque chose qui m'intrigue »

Je me faufilais près d'un buisson , puis je fis le tour de la zone , de sorte à me retrouver derrière Rivière d'Ombres , mais sur un talus , donc un peu plus haut . Je restais tapis derrière une touffe d'herbe hautes , à observer les environs . Une présence malfaisante refermait sa mâchoire sur le domaine . Soudain , une buisson frémit , à l'autre bout de la zone , près d'un pelage . Une aboiement se fit entendre et une grosse bête sorti des fourrés , les dents dehors . J'ai cru qu'elle m'avait flairé moi , car j'étais plus proche du cabot . Erreur d'anticipation . Le chien se précipita directement sur ma compagne . Je sautais du talus en criant « Attention ! Rivière d'Ombres ! » même si je savais que le molosse aurait le temps de fondre sur elle . J’atterris directement sur son dos et je commençais à labourer son dos de coups de griffes pour le faire reculer .

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
Merci Moce !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rivy
Solitaire


Féminin
Date d'inscription : 01/09/2013

Nombre de messages : 2010

PUF : Rivy. Just Rivy.

Autre(s) personnage(s) : Esprit du Cygne (Rivière)

Apprenti ou Mentor : Vous croyez qu'après une telle horreur, une telle monstruosité que j'ai commise, on me confierait un apprenti ?

Amour : Une Chute d'Eau près de la rivière. Mais il ne me mérite pas. Je suis un monstre. Il est trop bien pour moi.

Feuille de Guerrier
Force:
90/200  (90/200)
Vitesse:
170/200  (170/200)
Agilité:
140/200  (140/200)

MessageSujet: Re: Une balade ...qui tourne presque au cauchemar [PV Rivy]   Lun 21 Juil - 13:10


Une balade... qui tourne presque au cauchemar ♠ prio mon Chuty d'amour ♥

Rivière d'Ombres attendit son compagnon hors du camp. Il devait sûrement être en train de rêver ou quelque chose du genre, puisqu'il n'arriva qu'une dizaine de secondes après la guerrière. Chute d'Eau partit devant, Rivière d'Ombres était juste derrière lui et le suivait de près, elle avait bien trop peur de le perdre si jamais ils s'approchaient trop près des Bipèdes.

Chute d'Eau zigzaguait entre les hautes herbes* à une vitesse relativement élevée. La guerrière gris bleu faisait son possible pour rester le plus près derrière lui, mais ses plus grandes pattes lui permettaient d'aller plus vite et moins se fatiguer. Tandis qu'ils avançaient, l'odeur de Bipède se fit plus forte, et plus nette. Rivière d'Ombres avait la truffe en l'air en permanence, afin de ne pas se laisser surprendre si un Bipède ou un chien arrivait. Elle se rassura en se disant que tant qu'elle restait avec Chute d'Eau, il ne se passerait rien.

Les deux chats continuèrent à marcher, jusqu'à un certain moment où le lieutenant se tapit au sol, exactement comme un membre du Clan du Tonnerre lorsqu'il chassait : elle avait déjà eu l'occasion d'en voir. Rivière d'Ombres l'imita, voyant qu'ils s'approchaient dangereusement du camp de Bipèdes : malgré la nuit assez sombre, elle arrivait à distinguer leurs nids colorés, appelés, paraît-il, "tentes". Une odeur de chien flottait dans l'air, ce qui glaça le sang de la guerrière Riveuse. Elle constata que l'odeur était fraîche, ce qui signifiait que le chien était toujours là, quelque part, dans le camp. Rivière d'Ombres pria pour qu'il soit simplement endormi auprès de ses Bipèdes. Encore une fois, elle se dit que tant qu'elle restait avec Chute d'Eau, rien ne pourrait se passer, mais face à un chien, deux guerriers ne pourraient pas faire le poids...

La guerrière aperçut au loin la grange, et la perspective de pouvoir se détendre tout en chassant la réchauffa et lui redonna de la vigueur. Chute d'Eau lui fit signe de le suivre jusque là-bas.

Les deux chats continuèrent encore, en faisant soigneusement attention à ne pas s'approcher de trop près du camp des Bipèdes. Ils longèrent la clôture, puis arrivèrent à un endroit où elle laissait place à une petite porte, mais l'espace entre le bas de la porte et le sol étant assez étroit pour laisser passer un chat, ils se faufilèrent en dessous. La grange était vide, sombre, et assez inquiétante, il fallait l'avouer. Chute d'Eau avait l'air un peu tendu, et il y avait de quoi, en même temps. L'odeur de chien était toujours là, et Rivière d'Ombres eut la désagréable impression que le chien s'approchait d'elle. Mais ça devait être son esprit qui lui jouait des tours. Sûrement.

« Reste ici et sois prudente . J'arrive . Je...dois vérifier quelque chose qui m'intrigue »

Ce fut ce que miaula le chat roux, avant de disparaître derrière Rivière d'Ombres, dans un buisson. Rivière d'Ombres s'assit et attendit patiemment. Elle n'aimait pas du tout la tournure que prenaient les événements, mais alors, pas du tout. L'ambiance était électrique, et la tension était montée très vite. C'était comme s'il y avait tout un tas d'émotions négatives dans la grange, qui s'étaient accumulées pour former une sorte de... "boule", qui stagnait dans la grange.

La guerrière gris bleu ferma les yeux pour se calmer. Elle se faisait des films, ce n'était pas possible d'imaginer tout ça, et en plus, les sentiments négatifs ne formaient pas de boules. Peut-être n'aurait-elle pas dû baisser sa garde. Ça lui aurait évité tous les événements qui avaient suivi.

Elle sentit soudain l'odeur de la peur émanant de derrière elle ; sûrement Chute d'Eau. Elle entendit presque aussitôt son compagnon hurler :

« Attention ! Rivière d'Ombres ! »

Mais avant que la chatte ne puisse faire quoi que ce soit, elle sentit une pression s'abattre sur son dos, et des aboiements stridents à son oreille.

Déboussolée, la guerrière sentit la panique la gagner, tandis qu'elle dévisageait son agresseur : un gigantesque molosse, sans doute celui qu'ils avaient senti un peu plus tôt. Il aboyait à en rendre sourde la pauvre guerrière. Elle essaya de donner des coups de patte sur le cabot, mais il était coriace, et refuser de se laisser faire. En un dernier espoir, elle le mordit à l'épaule. Le chien couina de douleur, et la guerrière vit un peu de sang couler de son épaule, et elle profita de la confusion du chien pour essayer de fuir. Ses blessures étaient trop graves pour qu'elle continue a se battre. Mais il semblait réellement avoir une dent contre elle, et lui sauta sur le dos. Rivière d'Ombres étouffa un cri de surprise mais aussi de douleur, car elle sentit les griffes du chien sur ses épaules. La pression du chien était insoutenable, aussi, à bout, elle s'effondra sur le ventre, tandis que le chien lui labourait le dos de coups de griffes, comme un vrai chat entraîné à la guerre. A chaque coup, elle se sentit plus proche de défaillir, consciente qu'elle ne pouvait plus rien faire, complètement immobilisée, et que si Chute d'Eau n'intervenait pas vite, elle ne reverrait plus jamais la lumière du soleil...


P.A par Nuage Mielleux de xLa Guerre des Clans


*j'sais pas pourquoi, mais à ce passage, tu me fais penser à un Zigzaton XD
Et j'étais trop inspirée, j'ai même pas vu que j'ai fait un pavé XD

x3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chute d'Eau

Lieutenant
Tortureur d'apprentis à ses heures perdues
LieutenantTortureur d'apprentis à ses heures perdues


Féminin
Date d'inscription : 08/03/2012

Nombre de messages : 457

PUF : watiti et wistiti sur la CB

Autre(s) personnage(s) : Torrent de Foudre

Apprenti ou Mentor : Nuage de Roches

Amour : Rivière d'Ombres

Feuille de Guerrier
Force:
100/200  (100/200)
Vitesse:
200/200  (200/200)
Agilité:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: Une balade ...qui tourne presque au cauchemar [PV Rivy]   Mer 23 Juil - 12:33

La suite fut presque tragique . Le chien ne faisait pas du tout attention à moi et s'était rué sur ma compagne et la submergeait presque avec sa carrure . Elle avait essayé au début de se défendre , coup de griffe sur coup de griffe mais le molosse ne reculait pas . Certain de sa victoire , il multipliait les morsures et les griffures . Accroché sur son dos , je me démenais pour rester perché , guettant le bon moment pour sauter . Si je sautais trop tôt pour le combattre , je resterai acculé contre un obstacle , elle je ne serai d'aucun secours pour ma compagne .

Rivière d'Ombres essayait maintenant de s'échapper , saignant de partout . Je me retenais de faire face au cabot , préférant faire confiance à ma stratégie plutôt qu'à ma rage de vaincre , de venger la chatte argenté . Soudain , le chien plongea sur le dos de ma compagne , comme un guerrier le ferait et lacérait son dos de coups de griffes . C'était le moment d'agir !

Je descendais de son dos en passant par sa tête , lui éraflant les oreilles au passage et je faisais face en feulant , afin que son attention soit reporté sur moi . Le chien grogna et son grognement fut caverneux . Je voyais que sa blessure à l'épaule le lançait quelque peu car il ne s'appuyait pas vraiment dessus . Mais il lui restait encore beaucoup d'énergie . Il se précipita sur moi , et je l'esquivais d'une moustache . Il était inutile de lui faire face . Il était trop fort . Je devais simplement l'esquiver et le griffer de temps à autre sur son épaule blessée pour l'affaiblir peu à peu . Et le faire foncer contre des obstacles . Comme par exemple le talus de terre qui se trouvait derrière lui .

Le cabot repartit à l'assaut . Je l'esquivais en donnant un coup de griffe sur son flanc au passage . Il aboyait à n'en plus finir , rageant de ne pouvoir toucher la proie qu'il convoitait . Il chargea une nouvelle fois . Me trouvant devant le talus , j'esquivais latéralement d'une bonne longueur de queue . Le molosse se prit le talus en plein front et était un peu étourdi . J'en profitais pour le lacérer avec mes griffes . Mais je n'avais pas anticiper sa réaction . Lorsqu'il reprit ses esprits , ses crocs m'entaillèrent l'épaule . Je criais de douleur et lui griffais les yeux tandis qu'il me repoussa d'un coup de patte . Je titubais , un peu aveuglé par le sang , avec une belle blessure à l'épaule . Mais le chien n'était guère mieux . Il boitait et ses aboiements existaient juste pour signifier qu'il était là . Le canidé ne renonçait pas . Il voulu sauter sur moi pour m'aplatir mais je le pris de vitesse . Lorsqu'il croyait me trouver sous lui , j'étais du coté de son épaule blessait et je m'agrippait à son pelage pour le mordre sauvagement . Il hurla et roula pour se débarrasser de moi . Je fus un instant étouffé par ses poils durs et ensanglantés et je croyais que mes os se broyaient sous son poids . Lorsque je le sentis se relever , je m'éloignais rapidement , pour me dresser devant lui tant bien que mal et feuler un bon coup pour lui montrer que je n'étais pas encore vaincu .

Mais le cabot lui , l'était . Son sang maculait la terre et malgré son air hargneux , il ne se tenait plus très droit et il cessait de prendre appui sur sa patte . Je feulais encore , réfléchissant à une nouvelle stratégie . Le chien voulu prendre appui sur ses pattes , mais il chancela . J'en profitais pour le taillader une nouvelle fois et m'éloigner derrière lui . Il se retourna , mais se sentant battu , il poussa un gémissement dépité, grimpa avec difficulté le talus et s'en alla , en laissant du sang sur sa route .

Je le regardais partir , puis , dès qu'il disparu de ma vue , j'essayais de rejoindre Rivière d'Ombres . Elle devait s'être inquiété pour moi et j’espérais ne pas la retrouver en mauvais état . Mais mes pattes ne me portaient plus et ma blessure à l'épaule me faisait très mal . Je vis le paysage basculer sous mes yeux et un voile flou se glisser sur mes yeux . Je me démenais pour bouger , mais je ne me levais pas . Je n'entendais plus que ma propre respiration , puis je perdais connaissance ici .

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
Merci Moce !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rivy
Solitaire


Féminin
Date d'inscription : 01/09/2013

Nombre de messages : 2010

PUF : Rivy. Just Rivy.

Autre(s) personnage(s) : Esprit du Cygne (Rivière)

Apprenti ou Mentor : Vous croyez qu'après une telle horreur, une telle monstruosité que j'ai commise, on me confierait un apprenti ?

Amour : Une Chute d'Eau près de la rivière. Mais il ne me mérite pas. Je suis un monstre. Il est trop bien pour moi.

Feuille de Guerrier
Force:
90/200  (90/200)
Vitesse:
170/200  (170/200)
Agilité:
140/200  (140/200)

MessageSujet: Re: Une balade ...qui tourne presque au cauchemar [PV Rivy]   Mar 2 Sep - 7:13


Une balade... qui tourne presque au cauchemar ♠ prio mon Chuty d'amour ♥

Tell them all I know now
Shout it from the roof tops
Write it on the sky line
All we had is gone now
Tell them I was happy
And my heart is broken
All my scars are open
Tell them what I hoped would be
Impossible, impossible
Impossible, impossible - Impossible, James Arthur


Noir.

Juste un mot.

Noir.

" J'imaginais le paradis plus accueillant que cela, " songea-t-elle.

C'était tout ce qu'elle voyait. Du noir. Partout. Des ténèbres. Oppressantes. Inquiétantes. Partout où elle regardait, elle ne voyait que du noir, que des ténèbres.

Elles avaient englouti tout ce qu'elle connaissait en quelques secondes. Elles avaient englouti son monde. Ses croyances. Ses espoirs. Ses rêves. Son futur, son passé aussi. Ses pensées. Tout ce qu'elle connaissait, enfin, tout ce qu'elle croyait connaître. Car si tout ce qu'elle avait cru vivre ces deux dernières années n'étaient qu'une illusion ? Un rêve qu'elle avait imaginé de toutes pièces ? Allait-elle se réveiller, roulée en boule dans sa tanière, auprès de ses parents, toujours à six lunes ? Où étaient passés les vingt-cinq lunes écoulées auprès du Clan de la Rivière ?

Où était passée Douce Orchidée ? Celle qu'elle avait réussi à aimer comme si elle était sa propre fille ? Où était passée Plume d'Hirondelle ? Celle qu'elle avait réussi à aimer comme si elle était sa propre sœur, celle qu'elle aurait toujours rêvé avoir mais qu'elle n'a jamais eue ? Les avait-elle inventées, dans son inconscience, dans son idylle, dans son monde où elle s'était évadée pour ne pas avoir à faire à la réalité, à la mort de son frère ? Où était passé Chute d'Eau ? Celui qu'elle avait aimé de toutes ses forces, de tout son cœur, de tout son amour, celui qui la rendait heureuse au quotidien, celui sans qui elle ne vivrait pas, celui pour qui elle pourrait donner sa vie ? L'avait-elle inventé lui aussi ?

La réponse à cette question lui apparut soudain. C'était un mot, un seul, écrit en blanc pur, innocent, angélique, dans les ténèbres de son monde. Un mot qu'elle voyait comme s'il était là, devant elle.

Ce mot, c'était un grand NON. Elle en était sûre. Elle n'avait pas inventé Chute d'Eau, ni Douce Orchidée, ni Plume d'Hirondelle. Parce qu'elle savait qu'elle ne pourrait jamais inventer des personnes qu'elle aimerait aussi fort. Des personnes qu'elle aimerait si inconditionnellement, sans douter si son amour était réciproque ou pas. Elle savait, c'était tout.

Dans ce vide noir, une musique apparut. Elle était à chaque fois plus forte. Rivière d'Ombres avait l'impression qu'elle venait de partout à la fois, mais c'est parce qu'elle venait d'un endroit un peu spécial : elle venait d'elle. Cette mélodie venait de son cœur. Elle l'entendait résonner dans son cœur, et même si elle ne comprenait pas un seul mot de cette étrange langue - de Bipèdes, sans doute - son cœur lui donnait la signification globale de la chanson.

Elle l'écouta avec une attention sacrée.

And live some beautiful days
In a magical place
Beautiful loves
Perfect and straight
Beautiful days
In a magical place
A new dream is born


Elle comprenait, malgré tout. Elle comprenait la signification qu'avaient ces mots pour elle, pour son cœur, pour son âme, pour ses sentiments.

Elle vivrait des beaux jours avec Chute d'Eau, dans un endroit magique, de beaux amours, parfaits et lisses, sans complications.

Les mots tournoyaient dans la tête de la femelle.

De beaux jours. Dans un endroit magique.

Un nouveau rêve serait né.

Il suffisait juste qu'elle se lève, qu'elle ouvre les yeux, qu'elle revienne à elle...

Et soudain, tout lui parut clair. Malgré le fait qu'il faisait encore nuit, elle voyait clair, tout était lumineux. Elle comprenait tout. Elle se sentait libérée.

Elle était allongée sur la terre dure. Devant elle, un mur, celui de la grange. Au loin, des taches de couleurs. Et à son oreille, à la place de la douce musique de son cœur, elle entendait des aboiements furieux et... des feulements de chat, et des cris déchirants.

Son sang se glaça dans ses veines, tandis qu'elle sentait à nouveau la douleur lancinante à chaque membre, à chaque patte. Elle entendait clairement Chute d'Eau qui se débattait derrière elle. Le chien l'avait pris en chasse, et alors, s'il arrivait à le mordre, il...

Rivière d'Ombres, tremblante, se releva. Ses pattes lui faisaient un mal de chien - c'était le cas de le dire. Mais elle ignora la douleur. La peur de perdre son compagnon et l'amour qu'elle éprouvait pour lui étaient plus forts. Alors elle se laissa porter par son cœur et par son âme, qui semblaient contrôler son corps à sa place.

C'était comme si son subconscient avait dit "Ta gueule" à la douleur. Elle savait que sa douleur ne s'était pas atténuée. Elle savait que l'état de ses blessures ne s'était pas amélioré. Et pourtant, elle sentait moins la douleur qu'au début. Elle se dirigea le plus vite qu'elle put jusqu'au talus où combattaient Chute d'Eau et le chien.

Lorsqu'elle arriva, le chien n'était plus là. Du sang jonchait le sol. Il devait avoir eu sa dose de sang. Pour le moment. Et puis, une douleur bien plus vive la traversa. Ce n'était pas une douleur physique due à ses plaies et ses multiples morsures canines, mais une douleur bien pire. Une douleur que Chute d'Eau avait dû sentir en voyant le corps inanimé de Fleur des Neiges.

Elle vit le corps inerte du lieutenant et ça, elle ne put le supporter.

-Non, non, non, non ! hurla-t-elle en se précipitant auprès du corps.

Elle s'accroupit auprès du corps roux. Elle n'arrivait pas à voir si sa poitrine se soulevait ou pas. De toute façon, elle n'aurait rien pu voir puisque sa vue était brouillée par les larmes de ses yeux.

Tout près du corps du lieutenant, elle leva le museau vers le ciel et poussa un hurlement déchirant. On aurait dit un hurlement de loup ; du moins, d'après ce qu'on lui avait raconté. Elle resta ainsi, à fixer le ciel empli d'étoiles, durant de longues minutes. Elle se demanda à plusieurs reprises s'il était une de ces étoiles, ou s'il était encore vivant. Elle hurla de nouveau son désespoir au Clan des Étoiles. Elle jura envers le Clan céleste. Pourquoi lui envoyaient-ils ce genre d'épreuve ? N'AVAIT-ELLE PAS ASSEZ SOUFFERT COMME CA ?! POURQUOI PRENDRE LA VIE D'INNOCENTS ?! POURQUOI NE PAS LA PUNIR, ELLE, AU LIEU DE S'EN PRENDRE AUX AUTRES ?!

Alors, à bout, aussi bien physiquement et intérieurement, elle se laissa tomber sur le corps inanimé de son compagnon et se laissa aller à ses pleurs. Ses larmes salées mouillèrent le pelage roux de Chute d'Eau. Peut-être allaient-elles le réveiller ?

Enfin, s'il n'était pas mort.


P.A par Nuage Mielleux de xLa Guerre des Clans


'Scuse moi encore une fois, chui trop inspirée par ce RP :D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chute d'Eau

Lieutenant
Tortureur d'apprentis à ses heures perdues
LieutenantTortureur d'apprentis à ses heures perdues


Féminin
Date d'inscription : 08/03/2012

Nombre de messages : 457

PUF : watiti et wistiti sur la CB

Autre(s) personnage(s) : Torrent de Foudre

Apprenti ou Mentor : Nuage de Roches

Amour : Rivière d'Ombres

Feuille de Guerrier
Force:
100/200  (100/200)
Vitesse:
200/200  (200/200)
Agilité:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: Une balade ...qui tourne presque au cauchemar [PV Rivy]   Dim 7 Sep - 11:31

Le monde était lumineux . Trop lumineux . Pourtant ce n'était pas une lumière naturelle . Ce n'était pas chaud et rassurant comme le soleil , mais pas non plus les petites lumières fabriquées par les bipèdes , car elle me donnait une certaine impression . Une impression d'importance . Je scrutais autour de moi , mais je ne voyais que cette lumière surnaturelle . Puis , ma vision devint plus nette . On aurait dit que mes yeux devenaient plus puissant , commençaient à voir de plus en plus de détail . Je voyais d'abord la distinction entre le ciel et la terre , puis je vis les brins d'herbes qui parsemaient la terre . Puis , une rivière apparu à mes yeux . Sa rive était à peine à quelques longueurs de queue de souris de mon corps . Je ne l'avais ni entendu ni senti l'odeur de l'eau avant de la voir . J'avais l'impression que tout mes sens me revenaient peu à peu . Je continuais de regarder le paysage . L'endroit me disait quelque chose . Puis soudain je me rappelais , c'était la rive de la rivière du Clan de la Rivière ! Je reconnaissais ces roseaux , et ce coin de buisson , quand j'allais réfugier ma tristesse parmi les remous de l'eau , lorsque Fleur des Neiges venait de mourir . Mon corps semblait enfin pouvoir bouger . Jusque là , je n'avais pas pu bouger enfin je n'avais pas vraiment essayé . Je marchais lentement , comme si le sol allait se dérober sous mes pattes . Des poussières d'étoiles voletaient et je compris alors que j'étais sur le territoire du Clan des Etoiles . J'en déduisais qu'un membre allait me voir . Ou alors peut être que...Non . Je ne pouvais pas être mort ! Et mes chatons ? Et mon Clan ? Et ..et , elle ! Rivière d'Ombres ! Je ne peux pas la laisser non . Je fermais les yeux et j'essayais de sortir de mon rêve mais à chaque fois que je rouvrais les yeux , je retrouvais le paysage lumineux . Je vis soudain une silhouette lointaine . Un félin se dirigeai vers moi . Des poussières d'étoiles jaillissaient de ses pas , comme tout membre du Clan étoilé . Je me dirigeais vers le félin constellé de lumière . Son pelage était presque impossible à regarder , d'un blanc immaculé brillant comme le soleil . Ses yeux bleus avaient une lueur très affective , même amoureuse . C'était Fleur des Neiges ! Je ne l'avais jamais vu aussi resplendissante qu'ici . C'était une vrai guerrière , qui marchait à pas de velours , presque au dessus du sol . Je pensais à la retrouver mais la pensée de la chatte grise qui hantait maintenant mon esprit me revint . Je ne pouvais pas vivre avec une chatte morte . Je l'avais pleuré , j'avais souffert . Puis j'avais tourné la page . Il le fallait . La vie continuait . Néanmoins le désir de frôler sa fourrure , une dernière fois , me démangeait dans mon cœur .

Je réussis à faire quelques pas vers elle , mais une force me collait au sol , m'interdisait d'avancer vers l'ancienne chatte de mon cœur . Sa queue voletait de çi de là et des rayons de lumières s'en échappait . Elle s'arrêta finalement devant moi . Mon cœur battait tellement fort que j'avais l'impression qu'il résonnait à des kilomètres à la ronde .

« Cher Chute d'Eau , je suis si fière de toi . Tu es devenu lieutenant du Clan ! Et tu as sauvé ta compagne de la mort ! Je sais qu'il a été très dur pour toi de me voir mourir sans rien pouvoir faire pour me sauver de la mort . Mais tu as pu sauver Rivière d'Ombres. Malheureusement , le Clan des Etoiles va la perdre de vue pendant quelques lunes , et toi aussi »


Que voulait-elle dire par là ? La perdre de vue ? Allait-elle mourir à ma place ? Aurais-je encore autant de souffrance que lorsque j'avais perdu la femelle blanche ? Mais si elle mourrait , pourquoi le Clan des Etoiles la perdrait aussi ? Rivière d'Ombres irait-elle dans d'autres cieux ? En existaient-ils ? Tant d'autres questions se bousculaient . Mais pas de réponse précise à par une seule : J'allais perdre Rivière d'Ombres .

Elle vint devant moi , à un souffle de mon museau . Je croisais son regard et je vis un soutien énorme ainsi qu'une tristesse se refléter dans ses yeux . Elle aussi avait souffert de notre séparation .

« Mais ne t'inquiètes pas . Malgré la distance , ton amour restera si tu le souhaite . Et un jour tu la retrouvera »

Même si c'était la voix mélodieuse que j'avais connu , j'avais l'impression d'entendre une prophétie . Elle essayait de me rassurer, mais le doute s'inscrivait en moi . Elle me toucha la truffe et une décharge d'énergie se transmit par ce seul contact . La puissance du Clan des Etoiles semblait se déverser dans mes pattes , guérir mes blessures et me redonner vie . Le chat qui était à deux doigts de la mort venait de revivre en quelques instants .

Elle recula et m'adressa un clin d'oeil complice , pour nous rappeler aussi notre amitié de jadis . Je souriais .

« Au revoir Chute d'Eau . Nous nous reverrons , j'en suis certaine »


Je voulais moi aussi lui dire au revoir , mais ma bouche ouverte ne faisait pas de mot . Elle se tourna et reparti du même pas qu'à l'aller . Une fois de plus , une force inconnue m'empêchait de me mouvoir . Puis , le monde autour de moi s'assombrit progressivement .

J'ouvrais les yeux . Quelque chose tombait sur mon pelage . Quelque chose de léger , et de doux . Je posais mon regard brillant sur Rivière d'Ombres , qui s'était blottie contre moi et qui pleurait à chaudes larmes sur mon pelage ensanglanté . Mais j'avais retrouvé mon énergie . Je remuais doucement puis je me mis debout en tremblant un peu . Mais je tenais sur mes pattes . Je tournais mon regard brillant , et je croisais celui de ma compagne , voilé de fatigue .

« Je vais bien . Ne t'inquiètes pas pour moi »

Je mettais de coté ce que Fleurs des Neiges m'avait dis . Je découvrirai bien ce qui se passera , et j'aviserai à ce moment là . Je n'avais pas besoin d'anticiper des soucis inexistant . Je me secouais légèrement pour enlever la poussière de mon corps . Puis je claudiquais tant bien que mal vers ma compagne pour l'épauler .

« Allez , viens , on rentre »


Je finissais ma déclaration par une quinte de toux .

[J'ai anticipé avec une sorte de prophétie ce que tu m'avais dit par MP , c'est pas trop grave ? ]

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
Merci Moce !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rivy
Solitaire


Féminin
Date d'inscription : 01/09/2013

Nombre de messages : 2010

PUF : Rivy. Just Rivy.

Autre(s) personnage(s) : Esprit du Cygne (Rivière)

Apprenti ou Mentor : Vous croyez qu'après une telle horreur, une telle monstruosité que j'ai commise, on me confierait un apprenti ?

Amour : Une Chute d'Eau près de la rivière. Mais il ne me mérite pas. Je suis un monstre. Il est trop bien pour moi.

Feuille de Guerrier
Force:
90/200  (90/200)
Vitesse:
170/200  (170/200)
Agilité:
140/200  (140/200)

MessageSujet: Re: Une balade ...qui tourne presque au cauchemar [PV Rivy]   Dim 7 Sep - 11:56


Une balade... qui tourne presque au cauchemar ♠ prio mon Chuty d'amour ♥



Rivière d'Ombres ignorait depuis combien de temps elle était recroquevillée sur le corps de Chute d'Eau.

Tout ce qu'elle sentit, ce fut un mouvement.

Un simple mouvement. Tout bête. Quelque chose remuait tout près d'elle. D'habitude, elle se fichait des mouvements. C'était quelque chose de banal, d'anodin, elle voyait des chats bouger tous les jours. Mais là, à cet instant précis, elle n'avait jamais été aussi heureuse de toute sa vie de sentir un mouvement.

Car un mouvement impliquait la vie, la conscience, l'espoir. Tout ce qu'elle avait perdu en voyant Chute d'Eau inerte au sol, et tout ce qu'elle retrouvait à cet instant-là.

Le chat roux remua de plus belle. Rivière d'Ombres était sous le choc. Elle n'arrivait pas à assimiler le fait que Chute d'Eau était encore en vie, qu'il se réveillait de parmi les morts. Il y avait quelques minutes, à peu près, elle n'arrivait pas à assimiler l'idée que Chute d'Eau pouvait être mort. Tandis qu'elle s'était écroulée sur son corps, elle s'était souvenue de tous les beaux moments qu'elle avait passés avec lui, et ça lui avait donné la nausée. Elle n'arrivait pas à s'imaginer sans lui, tout simplement.

Alors que là... il était vivant, c'était sûr. Il était même énergique, vu comment il bougeait ; il roula même sur le dos pour se dégager de l'étreinte de sa compagne. La chatte grise se décida enfin à se relever , et son compagnon fit de même. Ses yeux bleus étaient troublés. En même temps, il venait d'échapper de peu à la mort. Il devait être assez retourné.

Il était tout tremblant, et avait du mal à tenir sur ses pattes. On aurait dit qu'il avait vu un fantôme.

Vu un fantôme... pensa Rivière d'Ombres soudain. Puis, elle songea que l'éclat de ses yeux bleus n'était peut-être pas simplement dû à la fatigue émotionnelle.

Mais elle était trop heureuse de le voir en vie pour réfléchir et pour penser à de telles choses, si noires. Elle se jeta presque auprès de lui en sanglotant :

- Oh, Chute d'Eau, si tu savais comme j'ai eu peur de te perdre ! Tu ne bougeais plus et...


Les sanglots se firent plus forts, à chaque fois, mais Rivière d'Ombres se força à les maîtriser. Pour reprendre ses esprits, elle commença à rire. Faiblement. Elle avait été bête de penser que Chute d'Eau allait mourir. Le Clan des Etoiles ne pourrait pas prendre un si vaillant guerrier, si tôt.

« Je vais bien . Ne t'inquiètes pas pour moi. Allez , viens , on rentre » 


Chute d'Eau toussa, et le rire de Rivière d'Ombres se tut. Elle repensa à l'expression soucieuse de son compagnon et lui posa la question qui lui brûlait la langue.


- Chute d'Eau... tu vas bien ? Tu as l'air bizarre. Tu... tu as vu Fleur des Neiges ?


Rivière d'Ombres finit sa phrase d'une voix tremblante. Il pensait toujours à son ancienne compagne décédée... il ne l'aimait plus ? Il allait la quitter ? C'était ça, qu'il voulait ?





P.A par Nuage Mielleux de xLa Guerre des Clans


Non non, pas du tout ;)
du coup pour les petits, on laisse tomber ? on fera ça au retour de Rivy ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chute d'Eau

Lieutenant
Tortureur d'apprentis à ses heures perdues
LieutenantTortureur d'apprentis à ses heures perdues


Féminin
Date d'inscription : 08/03/2012

Nombre de messages : 457

PUF : watiti et wistiti sur la CB

Autre(s) personnage(s) : Torrent de Foudre

Apprenti ou Mentor : Nuage de Roches

Amour : Rivière d'Ombres

Feuille de Guerrier
Force:
100/200  (100/200)
Vitesse:
200/200  (200/200)
Agilité:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: Une balade ...qui tourne presque au cauchemar [PV Rivy]   Sam 13 Sep - 11:21

Rivière d'Ombres avait recommencé à sangloter , de soulagement sûrement , lorsque je commençai à bouger . Mais , je devais avoir quelque chose d'anormal dans ma façon d'agir ou de parler car elle reprit un drôle de regard . J'allais lui demander ce qui n'allait pas , mais elle me devança :

-Chute d'Eau... tu vas bien ? Tu as l'air bizarre. Tu... tu as vu Fleur des Neiges ?

Lisait-elle dans mes pensées ? C'était presque ça . Ou peut être son image se reflétait encore dans mes yeux , ce pelage blanc éclatant et ses yeux bleus perçants . Je secouais ma tête pour prendre une décision rapidement dans mon esprit encore brouillon . La question : Devais-je lui dire ? Je pense .
Dans un couple , nous ne pouvions pas garder nos secrets personnels , encore moins celui là . Si je ne lui disais rien , elle pourrait se sentir menacer , même si sentir menacé par une chatte défunte , ce n'était pas très réaliste , mais passons . Personnellement , j'aurai préféré ne pas avoir à lui dire , mais là je n'avais pas le choix . Quelque chose m'avait trahi et elle avait tapé pile au bon endroit .

Je choisis de lui dire que j'avais vu Fleur des Neiges , mais de ne pas parler de la prophétie . Elle pourrait , tout comme moi , s'imaginer morte , et je ne voulais pas créer de distance entre nous à cause de ça .

Je m'assis donc pour me lécher une patte pensivement , pour retarder la prise de parole inévitable . Puis je commençais . Je devais dire les choses franchement , sans aucun doute dans ma voix .

« Oui , j'ai fait un rêve et j'ai vu Fleur des Neiges sur la rive de la rivière appartenant à notre clan , mais sur le territoire du Clan des Étoiles . Elle ne m'a dit de ne pas m’inquiéter , que je n'allais pas mourir et elle m'a redonné de l'énergie et de la confiance en moi »

Je m'étais redressé , malgré mes pattes encore tremblantes . Même si elle m'avait redonné de l'énergie , elle n'était pas guérisseuse . Et j'avais bien besoin que quelqu'un s'occupe de mes plaies . Et de sommeil aussi . Une bonne sieste jusqu'à midi . Je voulais avant tout retrouver mon camp , car l'aube commençait à pointer , et on se demandera bientôt comment on s'était retrouvé dans cet état là . Je claudiquais donc sur le chemin du retour en faisant un signe de queue .

« Allez viens , on rentre au camp »


Je n'avais pas du tout envie de poursuivre la discussion , même si je savais qu'un jour, je ne pourrais pas l'éviter .

[Déso c'est un peu court et oui , on aura des petits au retour de Rivy ^^]

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
Merci Moce !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une balade ...qui tourne presque au cauchemar [PV Rivy]   Aujourd'hui à 3:34

Revenir en haut Aller en bas
 
Une balade ...qui tourne presque au cauchemar [PV Rivy]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une promenade qui tourne mal...
» [Nov.] Cauchemar ou mauvais rêve ? [n'importe quel garçon]
» Une attraction qui tourne au cauchemar... Oh shit. [PV Nathan]
» [TUTO] Peindre un cauchemar ailé par Asmo.
» Une page se tourne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
» x La Guerre Des Clans :: Les tentes des Bipèdes-
Sauter vers: