AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Cette frontière n'est que mentale. [Nuage Astral]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nuage des Rivières
Apprentie


Féminin
Date d'inscription : 02/05/2013

Nombre de messages : 417

PUF : Trésor

Apprenti ou Mentor : Regard Étoilé


Feuille de Guerrier
Force:
125/200  (125/200)
Vitesse:
150/200  (150/200)
Agilité:
125/200  (125/200)

MessageSujet: Cette frontière n'est que mentale. [Nuage Astral]   Dim 16 Nov - 9:39

    Autant se le dire, la dernière fois que Nuage des Rivières avait joué avec les frontières, cela s'était mal fini. Elle avait franchi de peu la frontière du Clan du Vent, poursuivant une proie qui, elle, se riait de toutes ces limites imaginaires. Cela aurait pu rester sans conséquence, comme souvent lorsque la jeune apprentie avait joué avec le feu. Mais cette fois-ci, une patrouille du Clan offensé s'était pointé. Nuage des Rivières avait bientôt été épaulée par le reste de la patrouille de chasse dont elle faisait partie ce jour-là; et, évidemment, cela s'était fini en confrontation.
    Cette fois-ci avait un peu été la fois de trop. La goutte qui faisait déborder le vase. Et pour son Clan, qui l'avait bien réprimandée -tout ça, c'était sa faute, mais aussi pour elle. Ça avait été comme un coup de massue, comme si elle avait seulement compris à cet instant précis que toutes ses bêtises ne restaient pas impunies. Non, il pouvait y avoir des conséquences. Dramatiques.
    Il fallait dire que depuis toute petite, elle n'avait pas goûté à ce risque. Soit elle ne se faisait pas prendre lors de ses dérapages, soit on lui passait tout, soit on lui passait un petit savon, bien trop faible pour la faire réagir. Mais cette fois-là, elle avait comprit.

    Depuis ce fameux jour de la confrontation, Nuage des Rivières s'était donc bien gardé de recommencer. Elle ne s'approchait d'ailleurs pas des frontières. Elle se tenait à carreaux.
    Mais aujourd'hui était le jour du renouveau.

    Presque machinalement, sans y penser, elle s'approcha du Chemin du Tonnerre et se retrouva à la limite entre ses terres, et celles du Clan du Tonnerre. Là, elle s'assit, penseuse, en pleine réflexion. Elle regardait cette frontière qui ne se voyait pas, elle sentait les effluves des deux Clans s'entrechoquer, et elle se disait que tout ça, ce n'était que mental. Psychologie. Et soudain, la force de l'imaginaire l'effraya et un frisson lui parcourut l'échine, laissant son poil hérissé du bout du museau au bout de la queue.

    C'est à ce moment que l'odeur du Tonnerre se fit encore plus forte. Sur le qui-vive, Nuage des Rivières eut le réflexe primitif de vérifier qu'elle n'avait pas franchi la frontière. Non, c'était bon, cette fois, on ne pouvait rien lui reprocher.

    - Qui es-tu ? lança-t-elle au félin qui s'approchait. Elle le toisa longuement, déduisant de la silhouette, de la taille, et de l'expression du nouveau venu, qu'il devait s'agir d'un apprenti. Comme elle. À priori pas de danger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuage Astral
Apprentie guérisseuse


Féminin
Date d'inscription : 01/11/2014

Nombre de messages : 152

PUF : Olaf, Carotte, Astry, Astrou

Autre(s) personnage(s) : Nuage de Papillon (O)

Apprenti ou Mentor : Brise Exotique :3

Amour : Je suis guérisseuse, voyons ! /o

Feuille de Guerrier
Force:
100/200  (100/200)
Vitesse:
150/200  (150/200)
Agilité:
150/200  (150/200)

MessageSujet: Re: Cette frontière n'est que mentale. [Nuage Astral]   Dim 16 Nov - 10:18

Cette frontière n'est que mentale...
feat. Nuage des Rivières


Machinalement, sans me rendre compte de l'endroit où me menaient mes petites pattes, j'approchais de plus en plus du Chemin du Tonnerre - limite de notre territoire avec celui du Clan de l'Ombre. D'ailleurs, l'odeur de ce dernier commençait à s'intensifier à mesure que j'approchais du ruban d'asphalte brumeux. Mon but originel avait été de partir en exploration du territoire, prétextant une énième cueillette, mais j'étais surtout avide de connaitre cette vaste forêt dans laquelle j'allais vivre pendant de nombreuses lunes. Du moins, je l'espérais. Je remuai la tête, amusée par mes réflexions aussi péjoratives. Arrête de penser à de telles choses, m'intimais-je en silence. Tu es encore jeune. Mais la jeunesse ne veut rien dire, objectais-je. Ma soeur est morte alors qu'elle n'avait que six lunes. L'absence de réponse me satisfait, ainsi je décidai de poursuivre mon chemin, inspirant les dernières effluves d'herbe fraiche avalées par celles du Chemin du Tonnerre.
Entre deux buissons touffus, je distinguai enfin le ruban gris foncé de la route. En grimaçant, je m'approchai prudemment en me rappelant la dernière fois que j'étais venue ici. Une overdose de souvenirs aussi poignants les uns que les autres m'avaient pris de court, et je m'étais enfuie du camp. ma curiosité avait été mise à l'épreuve : je m'étais engagée sous le Chemin du Tonnerre et avait pénétré sur le territoire du Clan ennemi. Heureusement pour moi, j'étais tombée sur une guerrière sage et aimable, et contrairement à ce que je craignais, je n'avais pas été obligée à y laisser ma fourrure. Alors qu'un coup de vent hurla dans les branches de la forêt, je passais ma langue sur ma patte puis ébourrifai ma fourrure pour me protéger du froid du crépuscule qui arrivait. À l'approche d'un monstre, je décidai de planter mes griffes dans le ruban foncé. Lorsque la bête passa, je ne pus retenir un feulement de surprise tandis qu'un frisson résonnait dans mon corps tout entier. Je me promis de ne plus jamais recommencer et je longeais sur quelques mètres le Chemin du Tonnerre en reculant à chaque fois qu'un monstre passait dans un grondement sinistre. Jusqu'à ce que je me rendis compte d'un chat assis de l'autre côté de la frontière. Un membre du Clan de l'Ombre, pensais-je aussitôt. C'était une petite femelle qui devait être à peine plus âgée que moi. Sans doute apprentie également. Je m'assis, tout comme mon adversaire. Son regard scrutait chaque partie de mon corps et je fis de même, mon visage n'affichant aucune expression, simplement une certaine curiosité.

« Qui es-tu ? »

Elle se décide enfin à parler. Je lui adresse un petit sourire, agite doucement ma queue de droite à gauche et lui réponds calmement en choisissant mes mots avec soin :

« Je pourrais te retourner la question. »

Malgré cela, je ne voulais m'attirer les foudres de personne, et je me doutais qu'une apprentie de l'Ombre s'offenserait suite à cette réplique. Ainsi, j'enchainais d'une voix plus douce :

« Mais si tu veux vraiment tout savoir, on m'appelle Nuage Astral, et je suis apprentie-guérisseuse du Clan du Tonnerre. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuage des Rivières
Apprentie


Féminin
Date d'inscription : 02/05/2013

Nombre de messages : 417

PUF : Trésor

Apprenti ou Mentor : Regard Étoilé


Feuille de Guerrier
Force:
125/200  (125/200)
Vitesse:
150/200  (150/200)
Agilité:
125/200  (125/200)

MessageSujet: Re: Cette frontière n'est que mentale. [Nuage Astral]   Ven 21 Nov - 12:49

    Je pourrais te retourner la question. Ah, ben oui, c'était un fait. Nuage des Rivières n'y avait jamais vraiment songé; c'était plutôt elle qui posait les questions, toujours elle la première. Et si on y réfléchissait bien, on ne lui avait jamais vraiment tenu tête, ou en tous cas, à de rares occasions. Du coup cette réponse, qui pouvait paraître banale, avait quelque peu surpris la jeune tigrée, qui finit par hausser les épaules. Elle se concentra de nouveau lorsque l'apprentie du Clan adverse reprit : Mais si tu veux vraiment tout savoir, on m'appelle Nuage Astral, et je suis apprentie-guérisseuse du Clan du Tonnerre. Le Clan, Rivy l'avait deviné; l'apprentie-guérisseuse, par contre, était une information de choix, qu'elle était heureuse d'avoir appris et qui réveillait son intérêt. Elle avait soudain une grande curiosité à connaitre la jeune femelle, à savoir comment était son caractère, sa vision des choses, et en connaitre un peu plus sur son rang dans le Clan.
    Elle-même ne connaissait que vaguement Museau de Givre, le guérisseur de l'Ombre. Elle n'était pas du tout proche de lui et ne s'était jamais trop intéressée. Depuis sa naissance, elle avait dû aller le voir à de très rares occasions, et sincèrement, elle ne s'en portait pas plus mal.

    - Cela fait longtemps que tu es apprentie-guérisseuse ? Comment tu en es venue à ce rang ? commença-t-elle, pressant de questions l'apprentie adverse. Oh, excuse-moi; moi c'est Nuage des Rivières, simple apprentie du Clan de l'Ombre. Elle avait utilisé l'adjectif simple, non pas dans un but de se déprécier, mais tout simplement pour signifier la différence entre elle et Nuage Astral. Joli nom, d'ailleurs, qui emmenait vers les étoiles, vers le rêve.

    { Très court, navrée, je me rattraperai, promis ! }
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuage Astral
Apprentie guérisseuse


Féminin
Date d'inscription : 01/11/2014

Nombre de messages : 152

PUF : Olaf, Carotte, Astry, Astrou

Autre(s) personnage(s) : Nuage de Papillon (O)

Apprenti ou Mentor : Brise Exotique :3

Amour : Je suis guérisseuse, voyons ! /o

Feuille de Guerrier
Force:
100/200  (100/200)
Vitesse:
150/200  (150/200)
Agilité:
150/200  (150/200)

MessageSujet: Re: Cette frontière n'est que mentale. [Nuage Astral]   Ven 21 Nov - 15:31

Cette frontière n'est que mentale...
feat. Nuage des Rivières


Je remuais les moustaches, amusée par les questions pressantes de mon interlocutrice.

« Cela fait longtemps que tu es apprentie-guérisseuse ? Comment tu en es venue à ce rang ? Oh, excuse-moi ; moi c'est Nuage des Rivières, simple apprentie du Clan de l'Ombre. »

Je fus étonnée du ton modeste sur lequel et avoua cette dernière phrase. Se sous estimait-elle ? Non, je ne le pensais pas. Sa réponse avait été prononcée avec un air respectueux et curieux. Elle n'avait pas l'air d'une chatte qui se dévalorisait. « simple... ». J'avalai ma salive tandis que je compris le sens de ce mot. Elle voulait souligner mon importance par rapport à la sienne. J'étais déboussolée. Du respect ? Pour moi ? Cette pensée me semblait presque comique. Je devais lui faire comprendre que j'étais son égale, et pas plus importante qu'elle. En es-tu sûre ? me murmura une voix semblant venir de mon esprit. Oui, me répondis-je, mais cette réponse semblait être destinée à me convaincre moi-même. Après tout, sans les soins médicaux qu'ils prodiguent, un Clan pourrait mourir en quelques saisons si son guérisseur n'était pas là. En me surprenant à penser de telles choses, mon orgeuil m'écoeura. J'étais censée être apprentie-guérisseuse, crotte de souris, je me devais d'être juste et compréhensive. Pas vaniteuse. Cela vallait mieux pour le bien de tous. Alors, je me forçais à sourire et à répondre d'un air amusé :

« Enchantée, Nuage des Rivières... d'ailleurs, ce nom est peu commun pour un membre du Clan de l'Ombre. »

Je constatai avec surprise que mes paroles avaient été dites sans passer par mon esprit ; je lui avait balancé ces mots à la figure, sans prendre conscience de la gêne que pouvait éprouver l'apprentie adverse. Par le Clan des Étoiles, j'espère qu'il n'est pas originaire du Clan de la Rivière... Il ne manquerait plus que ça. Je détournai les yeux de son regard pour ne pas lire l'éventuelle gêne dans ses prunelles. Afin de changer de sujet, je continuai sur le même ton enjoué :

« Mais peu importe. Pour répondre à tes questions, je suis apprentie-guérisseuse depuis quelques jours tout au plus, je ne suis pas très âgée, avouais-je avec un sourire navré. Et... je pensais que la manière la plus utile d'aider mon Clan, c'était de l'aider à combattre la maladie. Les guerriers se battent contre des soldats, tandis que nous combattons ce qui les affaiblit. Car si les guerriers sont le point fort d'un Clan, encore faut-il qu'ils puisent cette force quelque part. Et je voulais être cette source. Je voulais connaître le sentiment d'avoir remporté une victoire sans verser le sang ni sortir les griffes. Je voulais connaître la satisfaction d'avoir été utile mon Clan, que ce soit pour les petites blessures quotidiennes ou des maladies mortelles. »

Je fis une pause dans ma tirade, quelque peu essoufflée. Mes prunelles brillaient, car je savais que c'était exactement ce à quoi j'étais prédestinée. J'avais trouvé ma place dans ce monde immense. Alors, je conclût, d'une voix claire et dépourvue de doutes :

« Je veux rendre des chats heureux. »




(Comme tu peux le remarquer, moi non plus je n'ai pas fait très long ^^')
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuage des Rivières
Apprentie


Féminin
Date d'inscription : 02/05/2013

Nombre de messages : 417

PUF : Trésor

Apprenti ou Mentor : Regard Étoilé


Feuille de Guerrier
Force:
125/200  (125/200)
Vitesse:
150/200  (150/200)
Agilité:
125/200  (125/200)

MessageSujet: Re: Cette frontière n'est que mentale. [Nuage Astral]   Jeu 4 Déc - 11:52

    Enchantée, Nuage des Rivières... d'ailleurs, ce nom est peu commun pour un membre du Clan de l'Ombre. Oh oui, on ne pouvait pas le nier. Nuage des Rivières sourit. Elle était si fière de ce nom si peu commun ! Elle trouvait qu'il lui allait à merveille, et n'en aurait changé pour rien au monde. Elle se demandait souvent quel nom de guerrière lui serait attribué, et elle avait parfois peur qu'il ne la satisfasse pas. Même si elle ne pouvait garder indéfiniment son nom d'apprentie, elle le savait, elle imaginait d'avance qu'elle aurait du mal à s'en défaire.

    Par la suite, Nuage Astral justifia longuement sa vocation. Être apprentie-guérisseuse. Nuage des Rivières n'avait jamais douté devenir une guerrière; peut-être était-ce exactement ce qui s'était passé pour Nuage Astral. Certaines choses ne s'expliquent pas.
    Nuage des Rivières ne s'attendait pas vraiment à une si longue tirade et explication de la part de la jeune apprentie, elle en fut surprise, agréablement surprise. Elle écouta attentivement, l'une de ses oreilles tendue vers la jeune femelle. Elle essayait de comprendre cette envie, presque ce besoin, qu'avait Nuage Astral d'aider les autres, de rendre les chats heureux, comme elle l'avait dit. Nuage des Rivières n'avait jamais songé à cette possibilité. Si elle y réfléchissait bien, elle-même ne cherchait pas le bonheur des autres. Elle cherchait avant tout le sien. Et elle avait eu une si jolie vie depuis sa naissance, qu'elle n'avait jamais douté que ceci était encore la meilleure solution pour atteindre le bonheur.

    - Dis-moi, Nuage Astral, ne penses-tu pas qu'avant de rendre les autres heureux, il faut l'être soi-même ? Es-tu heureuse ?

    C'était une question bien philosophique qu'elle venait d'ouvrir, et elle se demandait d'ailleurs si elle-même en avait la réponse. Peut-être se trompait-elle sur ses idées à propos du bonheur. L'avis d'une autre personne pouvait toujours l'aider dans sa réflexion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuage Astral
Apprentie guérisseuse


Féminin
Date d'inscription : 01/11/2014

Nombre de messages : 152

PUF : Olaf, Carotte, Astry, Astrou

Autre(s) personnage(s) : Nuage de Papillon (O)

Apprenti ou Mentor : Brise Exotique :3

Amour : Je suis guérisseuse, voyons ! /o

Feuille de Guerrier
Force:
100/200  (100/200)
Vitesse:
150/200  (150/200)
Agilité:
150/200  (150/200)

MessageSujet: Re: Cette frontière n'est que mentale. [Nuage Astral]   Mer 10 Déc - 10:52

Sa question me surprit. De un, parce que je n'y avais jamais réellement pensé, de deux car c'était une novice du Clan de l'Ombre qui était la première à me demander cela.

Pour moi, le bonheur avait toujours été un objectif à atteindre, comme si j'avais été la prisonnière du temps, essayant toujours de lutter contre ce dernier mais sans parvenir à trouver ce sentiment de béatitude espéré. J'avais tenté de me reconstruire à l'aide des cendres du passé, comme un phénix. Mais la tristesse reprenant encore et encore le dessus sur moi, j'avais fini par laisser tomber et décider que si je ne pouvais pas être heureuse, faire tout mon possible pour que les autres le soient. Et c'était ainsi que j'avais débouché sur la vocation de guérisseuse. En fait, je voulais vivre le bonheur par procuration.

Mais si je m'étais trompée ?

Si cela n'avait pas été la bonne solution ?

Lorsque ma mère avait trouvé la mort sur ce même Chemin du Tonnerre - à côté duquel je me tenais -, j'avais perdu confiance en moi et en la vie. Mes projets d'avenir se sont brisés et j'ai été réduite à me renfermer sur moi-même, devenant solitaire. Les autres chatons n'avaient jamais compris pourquoi je refusais continuellement leur invitation à jouer avec eux. Je n'avais plus eu le coeur à ça. Suite à mon comportement, ma soeur s'était éloignée de moi jusqu'à ne plus être accessible, jusqu'à un point de non-retour qui me coûta ce qui me restait de plus cher au monde. J'avais perdu son amour, et ce pour toujours. Puis, le reste avait été recouvert d'un sombre voile trouble, qui obscurissait tous mes souvenirs remontant à cette période. Ma soeur avait rejoint les Étoiles, et j'ai alors compris que la vie était faite d'incertitudes, de hasards. La vie était complexe. La vie était injuste.

Mon père n'avait jamais été très présent, et je ne le connaissais pas plus que ça. J'aurais voulu pouvoir compter sur lui après la mort de ma famille. De notre famille. Mais il est resté neutre. Presque intouchable. Le devoir d'un père de famille n'était-il pas de la protéger et de lui donner tout l'amour possible ? Trahie et désespérée. J'avais été trahie. Littéralement.

Alors, je m'étais mise en quête du bonheur - le cherchant, par-ci par-là - croyant le trouver puis finalement recommencer de la première case. Mais le souvenir de ma mère et de ma soeur m'avait donné un regain d'espoir et j'avais levé les yeux vers le ciel, reprenant peu à peu confiance. En quoi ? Moi-même ne saurais pas le dire. Mais je n'ai jamais abandonné mes recherches. Et aujourd'hui, je tâtonne encore dans l'osbcurité du néant.

Alors, pouvais-je dire que j'étais heureuse ? Je ne le pensais pas. J''étais parvenue à surmonter mon désespoir, mais pas de trouver le bonheur. Cette tâche était encore trop loin pour moi. J'avais de trop petites pattes. Alors, je répondis calmement :

« Heureuse est un trop grand mot pour moi. Disons que... j'ai réusi à ignorer le chagrin. J'essaye de dépasser ce cap, même si ce n'est pas toujours facile. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuage des Rivières
Apprentie


Féminin
Date d'inscription : 02/05/2013

Nombre de messages : 417

PUF : Trésor

Apprenti ou Mentor : Regard Étoilé


Feuille de Guerrier
Force:
125/200  (125/200)
Vitesse:
150/200  (150/200)
Agilité:
125/200  (125/200)

MessageSujet: Re: Cette frontière n'est que mentale. [Nuage Astral]   Lun 15 Déc - 11:34

    { Il faut faire quelque chose avec le bug de codage de la page, ça devient impossible de rp :c Je n'ai pas idée de ce qui se passe ? }
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuage de Papillon
Apprentie


Féminin
Date d'inscription : 07/12/2014

Nombre de messages : 36

Autre(s) personnage(s) : Nuage Astral (T-♀)

Apprenti ou Mentor : Coeur de Pie

Amour : /

Feuille de Guerrier
Force:
140/200  (140/200)
Vitesse:
120/200  (120/200)
Agilité:
140/200  (140/200)

MessageSujet: Re: Cette frontière n'est que mentale. [Nuage Astral]   Lun 15 Déc - 11:43

(J'suis d'accord, ou alors on recréé un sujet où l'on reposte nos RPs dans l'ordre... mais ça va être galère après T.T)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuage des Rivières
Apprentie


Féminin
Date d'inscription : 02/05/2013

Nombre de messages : 417

PUF : Trésor

Apprenti ou Mentor : Regard Étoilé


Feuille de Guerrier
Force:
125/200  (125/200)
Vitesse:
150/200  (150/200)
Agilité:
125/200  (125/200)

MessageSujet: Re: Cette frontière n'est que mentale. [Nuage Astral]   Lun 15 Déc - 11:47

    { On peut demander l'aide d'une modo ou admin sinon ? }
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuage de Papillon
Apprentie


Féminin
Date d'inscription : 07/12/2014

Nombre de messages : 36

Autre(s) personnage(s) : Nuage Astral (T-♀)

Apprenti ou Mentor : Coeur de Pie

Amour : /

Feuille de Guerrier
Force:
140/200  (140/200)
Vitesse:
120/200  (120/200)
Agilité:
140/200  (140/200)

MessageSujet: Re: Cette frontière n'est que mentale. [Nuage Astral]   Lun 15 Déc - 12:24

(J'pense ouais, essaye d'en contacter une par MP ou attendons que l'une d'entre elles se pointe :D)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cette frontière n'est que mentale. [Nuage Astral]   Aujourd'hui à 15:13

Revenir en haut Aller en bas
 
Cette frontière n'est que mentale. [Nuage Astral]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nuage de Minette-Coeur Mélée :2ème entrainement
» L'ambassadeur dominicain dément la fermeture de la frontière par son pays.
» 2# Entrainement de Nuage de Framboise [A votre avis !]
» Menace de paralysie des activités à la frontière haïtiano-dominicaine à partir d
» Entrainement de Nuage de Nenuphar n°1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
» x La Guerre Des Clans :: Le côté droit du chemin du Tonnerre-
Sauter vers: