AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Veillée nocturne |Duke|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Liberté Féerique

Flèche
Adoratrice de la prêtresse des Abeilles
FlècheAdoratrice de la prêtresse des Abeilles


Féminin
Date d'inscription : 06/12/2012

Nombre de messages : 1185

PUF : Bebeille

Autre(s) personnage(s) : Fleur de Soleil (V)/ Sang du Démon (R)/Patte Nocturne (O)

Amour : Lui seul sait que je l'aime ...

Feuille de Guerrier
Force:
50/200  (50/200)
Vitesse:
150/200  (150/200)
Agilité:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Veillée nocturne |Duke|   Lun 2 Fév - 12:48



Sans toi, ma vie n'a aucun sens. Tu me manques, tu me manques, tu me manques. Ton odeur, ta chaleur, la manière que tu as de me regarder. Et surtout, surtout, tes yeux de feu, les plus beaux du monde. Tu me manques, tu me manques. Je ne dors plus, je ne mange plus. Tu me manques. Chaque jour, chaque heure, chaque seconde je pense à toi. Tu me manques.

Des larmes silencieuses coulent sur mes joues et gouttent lentement au sol, invisibles dans l'obscurité naissante. Enfin, il est l'heure. L'heure de te rejoindre, de passer la nuit sous les yeux des étoiles, à tes côtés. Je t'aime, je t'aime, je t'aime. Je sors de la tanière des guerriers, aussi silencieuse qu'une ombre. Je n'ai rien à me reprocher. Je suis mon cœur. Lui seul sait ce qui est bon pour moi.

Les gardes ne me voient pas passer. Aussi furtive qu'une ombre. Aussi seule aussi. Personne ne peut comprendre. Personne ne peut savoir. Je suis seule. Encore. Non ! Tu es là, jamais tu ne me laisseras tomber. Je t'aime, je t'aime.

Je cours. J'oublie qui je suis. J'oublie ma douleur. Une seule pensée ne me quitte pas. Jamais je ne t'oublierai. Jamais. Je cours, toujours plus vite. Je m'éloigne de cet endroit. Je veux juste te revoir, me coucher contre toi. Je veux passer ma vie à discuter avec toi. Je veux faire des projets. Je t'aime, je t'aime.

Enfin, voilà la frontière. L'odeur du Chemin du Tonnerre ne m'atteint plus. Seule la tienne compte. Je te vois là bas, de l'autre côté. Tu me souris, tu m'invites à traverser. Le grondement d'un monstre retentit. Je l'ignore. je m'avance. Tu es près de moi. Je t'aime, je t'aime.

Une présence, derrière moi. Je me retourne. Personne ne doit savoir. Notre amour est le merveilleux et le secret des secrets. Tu comprendras. Personne ne doit savoir. Je t'aime, je t'aime. Je me jette sur lui. Mais je tombe. Tout tourne autour de moi.

Tout est noir. Je ne vois rien. Où es-tu ? J'ai besoin de toi. Le vide. Je suis aspirée par le vide. Le vide. Il m'entraîne loin de toi. J'ai besoin de toi. Je t'aime, je t'aime, je t'aime. Je ne peux pas vivre sans toi. Tu es ma raison de vivre. J'ai besoin de toi. Je veux rester avec toi. Je mangerai, je chasserai, je ferrai honneur à mon Clan pour toi. Mais ne m’abandonne pas. Je t'aime, je t'aime.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Des couleurs. Des millions de couleurs. La lumière des Etoiles. Je suis en vie. Je suis avec toi. Non. Non ! Ce n'est pas toi ! Je veux que tu sois là, avec moi ! Je t'aime, je t'aime. Ce n'est pas toi ! Ton pelage est noir, pas bleu, tes yeux sont de feu, pas de mousse. C'est un chat domestique. Il faut que je parle, que je le fasse fuir.

Je ne peux pas. Je suis trop faible. Mon corps est famélique, mon pelage emmêlé. Ma gorge est sèche, mes yeux humides. Je ne suis pas une fière guerrière. Je suis en loques. J'ai besoin d'aide ! J'ai besoin de ton aide ! Où es tu ? Je t'aime, je t'aime, je t'aime.

« Que ... fais ... tu ... ici ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bebeille.bbactif.com/
Duke
Chat domestique


Date d'inscription : 30/01/2015

Nombre de messages : 108

PUF : Duky, CoinCoin


Feuille de Guerrier
Force:
100/200  (100/200)
Vitesse:
100/200  (100/200)
Agilité:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Veillée nocturne |Duke|   Lun 2 Fév - 16:07

Du sang perlait lentement sous le menton de Duke, il prenait plaisir à enfoncer ses crocs dans cette tendre chair fraîche. Une viande particulièrement rouge, choisit par les meilleurs traiteurs de la ville. Madame bipède lui en avait commandé depuis peu, et l'attente lui avait été insupportable. Servi sur un plateau d'argent, le mets était particulièrement savoureux surtout qu'il était combiné avec du thym. Après cet exquis repas, le riche matou traversa le long couloir qui menait à sa chambre personnelle, et sauta sur son lit royal, pour ensuite prendre place sur ses coussins rembourrés et plongea instantanément dans un profond sommeil.

Cette nuit, Duke rêva. Il était encore dans la forêt à traquer une souris, et cette fois-ci, il n'avait pas ses chaussons pour le gêner. Agile et doué, il se trouvait à quelques mètres seulement de sa proie. C'est alors qu'il bondit tel un tigre dans un cercle de feu attrapant sa proie. Mais pas question d'y goûter. Berk ! Il frémit puis se réveilla. D'un pas déterminer il regarda au travers de sa baie vitrée. La neige ne tombait pas et le temps avait l'air assez stable. Sans réfléchit le matou sorti par la chatière qui menait directement à son jardin. Les bipèdes n'en avait pas installé à la porte d'entrée pour la simple et bonne raison qu'ils avaient peur que leur "petit bébé" trouve la mort sur la route qui séparer son terrain de celui des chats sauvages. Cependant, il en avait tout de même accommodé une à l'arrière, qui menait sur la véranda. Duke trouva le moyen de sortir en faisait glisser avec acharnement sa patte contre la vitre coulissante. Lorsqu'il parvint enfin à l'ouvrit de peu, il passa à l'étape supérieure en faisait glisser sa patte dedans afin de l'élargir le plus possible. Cette seconda étape était plus facile à réaliser que la première, il put donc sortir sans mal, et se retrouva dehors en deux en trois mouvements.

Pour la première fois en Hiver, Duke put sentir le contact de l'herbe fraîche sous ses pattes. Adieu les belles pantoufles. être quelqu'un d'autre l'espace d'un instant n'était pas désagréable, mais sa vraie nature reprit vite le dessus. Tout ce qu'il voulait à l'instant c'était d'attraper une proie, n'importe laquelle. Son désir de réussite n'avait jamais était fort, et c'est ce désir qu'il le faisait vibrer et vivre. C'était une véritable addiction chez lui, il se devait de faire florès.

Plongeant dans le clair-obscur, Duke traversa doucement les autres maisons, où tous ses connaissances étaient assoupie. La star d'internet ne revit pas le vieux matou brun depuis leur dernière dispute. Inquiet, il prit le temps de passer par son garage déficient du matou sordide. Aucune trace de lui. Décidé à ne pas se laisser distraire, Duke reprit sa route, direction la forêt.

Il reconnaissait les arbres de l'orée, la pureté de l'air quant à elle était toujours présente, quoiqu'un peu plus fraîche. Cette fois-ci, le bleu russe pu sentir la différence de terrain sous ses coussinets. La sensation n'était pas désagréable, surtout nouvelle, si bien qu'il marchait comme un nouveau né. Il pria intérieurement pour que personne ne le voit dans cet état. Les bruits de la nuit et les hululements au-dessus de sa tête n'étaient guère rassurant, jamais il ne se serait imaginé que la forêt pouvait être dangereuse à ses heures-ci. Pourtant, il continua sa quête s'enfonçant courageusement dans les sous-bois, rien ni personne ne le laisserait rater son objectif.

Duke traversa de nombreux sentiers, ainsi que de nombreux taillis. Aucune trace de rongeur, ni de volatile. Il avait eu plus de chance la dernière fois en plein jour, les proies devaient surement dormir en riant doucement de son incompétence. Il souffla exaspérer comme s'il était tout seul, alors qu'il savait très bien que des chats sauvages résidé en ses terres. Le riche matou aperçu un tronc d'arbre qui trônait au milieu d'une vaste clairière, il s'y approcha prudemment, et un bruit sourd, inconnu et effrayant retendit. Agissant par instinct, Duke se mit à courir à toute vitesse comme si sa vie en dépendait. Il entendit vaguement au loin, un son familier et rassurant. Il s'agissait des bruits de course de voiture, le capricieux félon ne se fit pas prié pour s'y rendre aussi vite que possible. Ne regardant pas où il m'était les pattes, Duke se prit dans une racine de ronce et tomba à la reverse. Son magnifique pelage toujours soigné était désormais couvert de terre, et envahit par les morceaux de feuilles et d'épines.

Mécontent, il s'apprêtait à partir sur la route pour demander aux voitures de s'arrêter. Personne ne pourrait refuser à la star mondial d'internet un brin de toilette.

« Que ... fais ... tu ... ici ? »


demanda une voix fluette. Duke chercha l'individu du regard qui se tenait tout au bord de la route qu'il avait enfin atteint. La femelle qu'il découvrit était famélique, faible, avec un pelage atrocement mal soigné et pour combler le tout, sa respiration sifflante. Était-elle à l'article de la mort ? Éprouvant de la commisération pour cette inconnue, le matou s'approcha d'elle pour la renifler avec méfiance sans mot dire. Il devait l'inviter à prendre du repos chez lui. Ses bipèdes ne refuseront pas de l'alimenter le temps qu'elle se remette sur patte. Personne n'avait à être dans un tel état, même pas un chat sauvage. Il hésita cependant à passer à l'action.

Duke ne répondit pas à la question, il n'avait en aucun cas à justifier ses actes, il était là un point c'est tout. Personne n'avait à lui dire ce qu'il avait à faire, ni comment.

- Tu as besoin d'aide ?


miaula t-il en guise de réponse. Il ne pouvait pas refuser ni ignorer quelqu'un d'aussi faible qu'elle. Cette femelle avait besoin qu'on lui apporte une aide précieuse, et elle ne pouvait pas refuser celle de Duke car elle était aussi précieuse que lui-même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liberté Féerique

Flèche
Adoratrice de la prêtresse des Abeilles
FlècheAdoratrice de la prêtresse des Abeilles


Féminin
Date d'inscription : 06/12/2012

Nombre de messages : 1185

PUF : Bebeille

Autre(s) personnage(s) : Fleur de Soleil (V)/ Sang du Démon (R)/Patte Nocturne (O)

Amour : Lui seul sait que je l'aime ...

Feuille de Guerrier
Force:
50/200  (50/200)
Vitesse:
150/200  (150/200)
Agilité:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Veillée nocturne |Duke|   Dim 8 Fév - 14:16


« Tu as besoin d'aide ? »

Je lève les yeux. Besoin d'aide ? Oui. Mais pas de la sienne. Je suis une guerrière. Je n'ai pas besoin de la charité d'un stupide chat domestique ! Vite, se relever et faire face ! je ne peux pas paraître faible et sans défense ! Mon amour, soit avec moi ! Je me soulève, vacille et réussis à m'asseoir. Le chat qui me fait face ressemble bien à un chat de Bipède, incapable de ne pas se salir dès qu'il met une patte dehors.

Il est vrai que j'ai mauvaise mine, que l'on voit mes côtés et que je fais peur, mais, les proies se font rares et il m'arrive bien souvent de donner ma part de nourriture aux reines et aux Anciens. Mon ventre gargouille, mais je l'ignore. La tête me tourne, mais je l'ignore. Je dois faire face et être forte.

« Tu n'as rien à faire ici, chat domestique. »

Ma gorge est sèche, mais je réussis tout de même à parler, d'une voix plus grave que d'habitude. Je vacille sur mes pattes. depuis combien de temps n'ai je pas avalé quelque chose ? Cinq, six jours ? Comment pourrais je le faire déguerpir ? Je tiens à peine debout ! Un soupir m'échappe. Je dois partir chasser. Qu'adviendra-t-il te toi si je meurs ? Sera-tu effondré de chagrin ? Oui, pourquoi me pose-je la question ?

« J'espère que tu n'as pas fais fuir le gibier. »

Une phrase simple, mais mordante, pleine de sarcasme. Evidemment qu'il a fait du bruit ! Je dois partir en chasse. Je m'étire un peu, tandis que des papillons dansent devant mes yeux. Je pars d'une pas lourd, loin de la frontière, loin de toi. Je dois vivre pour pouvoir te revoir. Je hume l'air et repère un mince fumet de souris. Mon corps sait quoi faire. L'instinct me guide et mon esprit est relégué au second plan.

Enfin, je sens le corps chaud de la souris entre mes dents. Je croque la chair tendre et juteuse, que je savoure. je me sens mieux. J'enterre le cadavre soigneusement et repars en quête de nourriture, non plus pour moi, mais le Clan. C'est lui que je dois nourrir à présent que je peux chasser.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bebeille.bbactif.com/
Duke
Chat domestique


Date d'inscription : 30/01/2015

Nombre de messages : 108

PUF : Duky, CoinCoin


Feuille de Guerrier
Force:
100/200  (100/200)
Vitesse:
100/200  (100/200)
Agilité:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Veillée nocturne |Duke|   Mer 11 Fév - 15:43

Tandis que le ventre de son interlocutrice rugit famine, Duke se contenta de la toiser intrigué par son comportement fier :

« Tu n'as rien à faire ici, chat domestique. »

Le riche matou émit un rire tout aussi spontanée que moqueur. Personne n'avait à lui dire ce qu'il avait à faire, ni même comment, s'il était là, c'était son droit, il n'avait pas à justifier ses actes. Le bipède mâle pouvait très bien faire raser sa chère forêt s'il lui demander -encore fallait-il qu'il sache parler la langue des humains-. Encore faible, la femelle eut du mal à se mettre sur ses pattes et ne semblait plus pouvoir supporter le poids de son propre corps, mais Duke ne vient pas lui porter secours bien que son état l'attriste.

« J'espère que tu n'as pas fais fuir le gibier. »

Le riche matou ne répondit pas tout de suite à ce sarcasme. Bien sûr qu'il y avait fait fuir tout le gibier avec ses mouvements non coordonnés et la maladresse du débutant. Il se ferait par ailleurs une immense joie de lui annoncer et de recommencer, car si elle ne voulait pas de son aide, alors elle signée sa place en tant qu'ennemie officielle de Sa Majesté Duke. S'amuser avec plus faibles que lui n'était pas du tout digne de son comportement habituel, cependant, il resterait un minimum correct et respectueux vis-à-vis de la vie difficile des sauvages tout en se divertissent.

La féline se retira et le bleu russe la suivit d'un pas léger alors que le sien était lourd. Curieux, il observa la position de son interlocutrice lorsqu'elle s'abaissa près d'une souris. Retenant son souffle l'espace d'un instant, Duke analyser ses moindres gestes. Lent et coordonné, la chatte sauvage s'était tapit dans l'herbe. Son corps ne faisait qu'un avec l'espace dans lequel elle évoluer, puis, d'un bond soutenu, souplesse et agilité elle s'élança sur sa proie et la tua d'une rapidité impressionnante. Le riche matou la laissa manger tranquillement, pendant qu'il observait les arbres et les alentours. Quand elle eut fini son repas, il la talonna une seconde fois adjurant :

- Dis tu m'apprends à faire ce que tu as fais ?

Apprendre de nouvelles choses pouvant lui être bénéfique, après tout, pour le chat domestique, la chasse n'était rien d'autre qu'un simple loisir. Un domaine dont il mourrait envie d'exceller. Duke était bourré de talent, il savait faire des acrobaties exceptionnelles -et grâce à elles il en était devenu Star Mondial d'Internet- il avait également une voix mélodieuse, agréable à l'oreille si proche des notes harmonieuses des oiseaux. La chasse était la seule activité qu'il ne savait pas mettre en pratique et qui mieux qu'un bon vieux chat sauvage pour lui venir en aide ? De toute façon, la femelle ne pouvait pas lui refuser, elle le connaissait sans aucun doute via Internet, tout le monde rêvait de le rencontrer et lui venir en aide était pour eux une utopie, la chatte sauvage saisirait cette opportunité. Duke en était convaincu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Veillée nocturne |Duke|   Aujourd'hui à 5:24

Revenir en haut Aller en bas
 
Veillée nocturne |Duke|
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Veillée nocturne [Farell]
» Quand la virée nocturne se transforme en cauchemar | Nicolas de Ruzé |
» Quand on rêve éveillé. [Pv Jann et Sweety]
» Escapade nocturne [Galyana]
» Entretien nocturne [Ashenie de Sephren]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
» x La Guerre Des Clans :: Le côté droit du chemin du Tonnerre-
Sauter vers: