AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Micro histoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Micro histoire   Jeu 14 Mai - 11:49

Voilà alors c'est un texte que je viens de faire pour le français, et puis j'avais envie de la mettre ^^
Le thème était : " Nouvelle fantastique" enfin grosso modo.
[Ah, et désolée pour l'écriture, j'ai fais comme elle me l'était demandée, & j'ai la flemme de changer ^^"]
Une jolie petite fille…


« Etranges meurtres en série…

La police de Miami a hier retrouvé un nouveau cadavre. Les circonstances de la mort ressemblent trait pour trait aux précédents : le meurtrier opère la nuit, et ses victimes sont toutes des jeunes femmes âgées d’entre vingt et trente ans, brunes, célibataires et sans enfants.
Mais le fait le plus macabre reste le suivant : un ours en peluche de marque et de provenance inconnue est cousu dans la poitrine de la malheureuse agonisante, juste à la place du cœur qui a mystérieusement disparu. Quelques lettres sont également inscrites à côté du corps, formant un mot : « Maman ? ». Les analyses ont démontré que l’encre est en réalité du sang, cependant l’ADN n’est aucunement répertorié dans les fichiers, ce qui laisser penser que […] »
Miami, The New Times, 13 avril 2013





*Comme c’est horrible et étrange !* songeai-je. Les nouvelles n’étaient vraiment pas bonnes depuis quelques temps et les tragiques évènements m’inquiétaient légèrement. Je correspondais en effet au profil des pauvres femmes assassinées. Brune, âgée de vingt-quatre ans j’étais célibataire et sans enfants. Un frisson me parcourut le dos malgré moi. Je m’habillai en m’efforçant de ne pas y penser ce qui, au bout de quelques minutes, fut accompli. Cependant j’étais en retard, aussi je dus attraper un croissant en guise de petit-déjeuner tout en enfilant ma veste. Parvenue à mes fins, je sautai dans ma voiture et, démarrant en trombe, j’allai travailler à mon bureau toute la matinée.
M’accordant une pause, je descendis la rue à pied en goûtant les joies du vagabondage. C’est alors que je la vis, une petite fille.
Une adorable fillette qui jetait des regards apeurés autour d’elle. Ses boucles brunes qui lui descendaient jusqu’au menton reluisaient de tout leur éclat dans la lueur du grand astre doré. Elle portait une jolie robe simple aux couleurs chaudes et aux reflets rouge-sang. De charmants souliers noisette complétaient parfaitement sa tenue. Je tombai immédiatement sous le charme.
Elle leva ses yeux noirs de jais vers moi. Je lui demandai d’une voix douce ce qu’elle faisait ici.

« A p’us Maman… » me répondit-elle d’une voix douce et veloutée, presque timidement.

Je lui souris mais mon cerveau fourmillait de questions. Que lui était-il arrivé ? Comment s’était retrouvée ici, et depuis quand ? N’avait-elle aucun parent proche ou lointain dans sa famille, ou ceux-ci étaient-ils simplement ignorants de sa situation ? Et sa mère, était-elle morte ? Mais toutes ces questions restèrent sans réponse.

« A p’us Maman… » répéta la petite en baissant les yeux.
« Comment t’appelles-tu ? » demandai-je doucement.
« Maman pas dit. »

Eberluée, je la regardai en m’interrogeant plus que jamais sur ce qu’elle avait vécu.

« Tu partir ? » demanda-elle d’une voix soudainement effrayée.
« Non, ne t’inquiète pas » répondis-je d’une voix que je tâchai de rendre confiante.

En vérité, je ne savais pas quoi faire. L’adopter ? Cette solution semblait un peu radicale non ? Ou la laisser ici ? Non, hors de question. Avec le serial-killer qui sévissait ici, c’était inenvisageable. Je me décidai finalement pour une option intermédiaire. Je décidai de l’emmener chez moi en attendant de contacter les services sociaux, ou que quelqu’un la réclame.
Je lui tendis donc ma main et, me souriant de toutes ses dents d’un blanc pur et éclatant, elle la serra avec empressement. Je la gardai avec moi au bureau et quand enfin nous pûmes prendre congé, nous rentrâmes dans mon petit appartement.
Il n’était pas bien grand mais cela suffirait amplement pour la loger, et nous y serions bien toutes les deux. Arrangeant une petite chambre inoccupée, je lui apportai quelques affaires de base. Elle me sourit d’un sourire à faire fondre un diamant. Je m’occupai ensuite des services sociaux. Tandis que je composai le numéro, elle se planta devant moi et éclata en sanglots. Je raccrochai et, la prenant dans mes bras, j’essayai de connaître les causes de son tourment.

« Moi enfin réussir échapper de endroit horrible et toi vouloir que gens de endroit horrible reprendre moi !!! »

Je décidai donc d’abandonner, et quand plus tard je l’avais interrogée mais elle m’avait répondu de manière très, très évasive.
Mais toutefois un évènement pour le moins étrange finit par m’interpeller. Elle ne grandissait pas. En effet, je l’avais vue et adoptée et elle restait toujours la fillette orpheline à mes yeux. Bah, encore une bizarrerie de la nature sans doute…

Je pourrai donc dire que nous vivions heureuses… jusqu’à cette terrible nuit.

Elle se déroula 13 mois après son adoption. Etonnée par sa non-croissance, j’avais mené des recherches à la bibliothèque pour en savoir plus. Un article de journal m’avait alors offert la réponse à mes questions. J’avais déchiré la page en douce et l’avait emporté dans mon logis rejoindre ma protégée. L’article avait été rangé avec les autres objets poussiéreux du grenier. Pourtant, au combien j’aurais dû y faire attention…

Nous étions le treize avril, un vendredi treize. Il ne m’avait porté bonheur.

J’avais couché ma puce après l’avoir tendrement embrassée, puis je m’étais glissée dans mon lit. Minuit sonna. Quelques secondes après (treize exactement), la porte de ma chambre s’ouvrit. Mon cœur s’arrêta de battre tandis que le vieil article me revenait en mémoire. Mon enfant pénétra dans la pièce obscure. Un coup de tonnerre retentit, surgi de nulle part. Non… ce n’était pas… possible ! Ma jolie petite fille me regarda. Elle sourit, dévoilant une rangée de dents pointues et aiguisées et prêtes à servir. Ella avança tranquillement, dans le fracas assourdissant de l’orage. Je me mis à trembler. Cela semblait si… irréel ! Malgré tout, et si cette stupide malédiction était en train de se réaliser, là, devant moi ? La petite me regarda avec de grands yeux rieurs. Elle savait que je connaissais son secret, mais que je n’allai pas pouvoir en réchapper. Mais pourtant… s’il suffisait de… ?
J’essayai de surmonter mon dégoût en prévision de ce que j’allai faire. Pour ma propre survie, ainsi que celles de toutes les autres, il le fallait un point c‘est tout. J’entraînai la gamine dans la cuisine et lui murmurai d’aller se coucher, de ma voix tremblante. Elle m’observa et, après avoir éclaté d’un rire cristallin et insouciant, elle pencha la tête sur le côté, les yeux grands ouverts, dans une posture des plus effrayantes :

« Maman ? »

J’avalai ma salive et jugeai le moment opportun. Faisant fi de ma terreur, je me jetai sur elle, la lame argentée d’un couteau scintillant dans ma main. Elle se mit à hurler de terreur et je m’arrêtai net. Une telle innocence, comment l’idée avait-elle pu me traverser une seule seconde ? Je me dégoutais moi-même !!
Son hurlement prit alors des accents diaboliques et hystériques, son visage une folie totale, sur sa robe on ne voyait même que les reflets rouge sang ! A moins que ces ‘taches’ ne soient… authentiques ?
Mais le pire dans tout cela, c’était que j’aurai juré avoir décelé dans son regard une lueur vermeille. Mon hésitation me fut fatale. Car elle, elle n’hésita pas.
Elle se rua vers moi tandis que je poussai le premier cri de cette longue nuit… Ma dernière nuit.


Quand les inspecteurs arrivèrent sur les lieux ce soir-là, alertés par les voisins du fait des cris qu’ils avaient entendu, ils trouvèrent un vieil article de journal invraisemblable, dont l’écriture fut difficile à déchiffrer du fait de son ancienneté :

Mythe de la… sans nom :

…On raconte qu’il s’agit en réalité d’une fillette belle, charmante, … âge inconnu…et qui n’aurait pas reçu d’amour de sa génitrice, à l’inverse de son père. Lors de… Pour se venger, elle aurait alors pris la forme de la plus belle créature possible, mais dans son enfance pour représenter l’innocence ultime… tous les cents ans… doit tuer une femme mais en restant treize mois avec elle… peut se nourrir d’autres femmes en attendant… une tentative tous les cent ans… Au bout de 13 tentatives réussies, le chaos envahirait normalement le monde… dernière tentative daterait de 1913, et aurait été la douzième… Si en avril 2013, une jeune femme meurt, ce sera la dernière avant l’envahissement du monde…

×××××



Quand les inspecteurs arrivèrent sur les lieux ce soir-là, alertés par les voisins du fait des cris qu’ils avaient entendu, il était déjà trop tard. La treizième femme gisait à terre, dans une flaque d’hémoglobine sombre. Il était trop tard et pour eux, et pour la jeune femme.

Et pour le monde.

FIN



Voilà =) Vous pensez que j'aurais une bonne note ? XD
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Micro histoire   Jeu 14 Mai - 12:07

J'en suis sûre et certaine !! C'est vraiment bien comme histoire ! Super bien écrite, bien immaginée et tout ! Bravo !

Elle fait peur cette petite fille xD Mais c'est justement ça qui est bien ! J'ai vraiment ressenti des frissons dans le dos à certains moments xD
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Micro histoire   Jeu 14 Mai - 13:02

Merci beaucoup, ça fait plaisir parce que le but c'était un peu de faire peur à ma pauvre prof qui est enceinte XD

J'avoue qu'au début j'ai seché et puuis je me suis rappelée d'un résumé d'un livre où un assassin cousait un corbeau vivant dans le coeur de ses victimes ^^" J'ai en quelque sorte copié et ensuite c'est sorti tout seul, j'ai fais seulement une ou deux petites retouches =)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Micro histoire   Ven 15 Mai - 8:04

Waouh !! C'est super bien, ta rédac' !! Moi j'adore ^^ Je suis sûre que tu auras une super note.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Micro histoire   Sam 16 Mai - 2:57

Merci beaucoup =)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Micro histoire   Dim 17 Mai - 3:59

Je suis exactement du même avis !!! Bravo je suis sûre, moi aussi, que tu aura une très bonne note ! Beaucoup d'imagination ! Et plein de frissons !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Micro histoire   Jeu 21 Mai - 9:39

Merci Coeur d'Amour =)
Eh bien les amis je suis prête à affronter ma prof =D
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Micro histoire   Jeu 21 Mai - 10:02

Yeah ! =D

Tu nous dira quand t'as les résultats ? ^o^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Micro histoire   Ven 22 Mai - 11:22

D'accord =)
Enfin ça ne sera pas pour tout de suite je pense parcequ'elle est enceinte et ne revient que lundi ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Micro histoire   Ven 22 Mai - 11:26

C'est drôle, j'avais le même sujet de rédaction à faire en 4e ! Je m'en souviens parce que la prof qui ne m'aimait pas, m'avais mis un zéro tout rond parce que je l'avait rendu en retard ^^
Mais toi je pense que tu auras une bonne note ! Disons... 15.5 (je ne sais pas comment note ta prof =])
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Micro histoire   Lun 29 Juin - 2:30

Yopus, j'avais zappé ça ^^
Alors je vous met son tableau de noatge ^^

Critère considéré
Note

- Respect des consignes de présentation : nom du document, polices et tailles de caractères, justification, paragraphes et alinéas
2,5

- Respect du registre fantastique : cadre réaliste, événement surnaturel, doutes et questions du personnage, subsistance du doute à la fin de l'histoire
4

- Qualité de la langue : syntaxe, vocabulaire, conjugaison, orthographe
6,5
TOTAL
13

Sachant que c'était sur 15, ça me fait une bonne note =)

Merci tout le monde pour vos commentaires =D
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Micro histoire   Lun 29 Juin - 7:26

C'est vraiment une bonne histoire!
Bravo! J'y ai vraiment cru =3
D'ordinaire, je n'aime pas les histoires qui font peur. Mais la tienne était si bien décrite et je me sentais à la fois si dedans et non concernée que je l'ai juste adorée =)
Bravo =D
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Micro histoire   Lun 29 Juin - 7:30

Merci beaucoup -^w^-
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Micro histoire   Jeu 15 Oct - 10:44

Belle note ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Micro histoire   Dim 28 Mar - 11:00

Merci ! J'avais pas vu ton commentaire xD
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Micro histoire   Mer 31 Mar - 8:55

Oh! J'ai beaucoup aimé! c'est flippant à souhait et super bien écrit! Juste une critique... on s'attend trop à ce que la petite fille soit la meurtrière... mais bon, c'est presque impossible de faire en sorte qu'il n'y aie pas de soupçons (donc c'est pas trop une critque mais plutot une remarque)! Bref... Chapeau!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Micro histoire   Mer 31 Mar - 13:06

Merci ^^
Tu as raison, je n'avais pas remarqué ! Je pensais plus au côté "le lecteur doit avoir peur en lisant ça" donc je n'y ai pas fais gaffe. ;D
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Micro histoire   Aujourd'hui à 5:11

Revenir en haut Aller en bas
 
Micro histoire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Micro histoire
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.
» Petite histoire aux grandes aventures :D
» Histoire de la guerre : Les armes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
» x La Guerre Des Clans :: Zone membre :: Fanfictions-
Sauter vers: