AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 "Sentments", ma fic de Naruto.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fleur de Nuit
Admine

Lieutenante ombreuse
AdmineLieutenante ombreuse


Féminin
Date d'inscription : 20/03/2010

Nombre de messages : 1990

PUF : VL

Autre(s) personnage(s) : Cieux Orageux / Le Philosophe / Petit Honneur

Amour : Sous les étoiles et la lune, nous sommes infinis. Nous avons tant parcouru et partagé, les limites sont brisées. Je te revois petit, et les souvenirs me rattrapent. Te voilà grand et fier, à la hauteur des limites de ton cœur. Je ne t’aimerai jamais assez. Le Temps nous manque. Bel Amour, soyons éternels. Soyons la preuve que l’éternité existe.

Feuille de Guerrier
Force:
100/200  (100/200)
Vitesse:
200/200  (200/200)
Agilité:
100/200  (100/200)

MessageSujet: "Sentments", ma fic de Naruto.   Mer 31 Mar - 16:19

CHAPITRE 1

Chapitre 1 : Une nouvelle attristante

Je m’appelle Tenten et j’ai 18 ans. Depuis quelque temps, ma meilleure amie, Sakura, est bien étrange. À chaque fois que Sakura va Ino, une fille vraiment idiote, elle va la voir et me laisse plantée la comme un vieux chiffon. C’est rendu que je suis obligée de finir les rapports pour Hokage-sama seule. Avec l’attitude désobligeante de mon amie, je m’enfonce petit à petit dans les ténèbres. Moi, d’habitude je suis bouillante de vie mais aujourd’hui, je me morfonds dans la populace.

Comme à chaque matin, je marche en direction de mon terrain d’entrainement où m’attendent mes deux coéquipiers, Lee et Neji, et mon sensai, Might Gai. J’écoute distraitement les gazouillis des oiseaux, la brise soufflant sur mes quelques mèches rebelles de mes chignons en cette belle journée de printemps. Les fleurs repoussent dans toute leur splendeur après un hiver torride à Konoha. « Tout est trop parfait. », me dis-je dans ma tête.
J’arrivai au terrain d’entrainement quelque instants après ces paroles, je trouvai Neji assit sur un rocher à regarder les oiseaux au dessus de lui, Lee s’entrainant avec Gai-sensai à ses techniques de taijutsu et tous avaient une mine inquiète.

Neji se leva et vint devant moi me regardant avec ses yeux couleur nacre pendant trois longues minutes. Il est si beau. Depuis que je suis dans son équipe, je me surpasse, de jour en jour, pour qu’il me regarde et qu’il me dise que je suis devenue plus forte. Mais c’est toujours la même chose. Il me fait des reproches sur mes lancés de shurikens avec un sourire en coin. Depuis qu’il s’est battu contre Naruto, il y a quatre ans, il a changé.

Gai-sensai s’avança vers moi, lassant Lee pantois. Pourquoi Neji me regardait ainsi? Pourquoi sensai avait un air aussi sérieux? Je n’en sais rien. Gai-sensai mit sa main sur ma frêle épaule. Je le regardai, des points d’interrogation dans mes prunelles noisette.

-Pourquoi êtes-vous dans cet état là? Demandais-je en me tournant vers mon prof et ensuite, vers le coéquipier qui fait battre mon cœur.

-J’ai su pour tes parents, murmura le garçon aux longs cheveux brun foncé, la voix emplie de tristesse.

-Qu’est-ce qu’ils ont mes parents?!criai-je, furieuse.

-Eh,bien…. C’est que, bégaya-t-il. C’est que tes parents sont partis en mission de rang S avec les ANBUS et eh….

-Les médics-nin ont trouvé leurs corps étendus par terre, couvèrent de sang. Ils n’ont pas pu les sauver, dit notre sensai en interrompant Neji, sachant qu’il ne pouvait continuer.

Je sentis la vie me transpercer le cœur à cet instant. En plus de mon problème avec Sakura, il a fallu qu’ils meurent au combat. C’était donc pour ça que mes amis étaient dans cet état là. Je m’écroulai sur le sol, pleurant toutes les larmes de mon corps. Neji voulu me prendre dans ses bras, pour me consoler, mais je l’en empêcha. Je suis encore consciente que si j’accepte son réconfort, je deviendrai toute rouge juste par son contact. Je me levai et partis en courant vers ma maison. Je bousculai une tonne de personnes sans m’en rendre conte, continuant à pleurer à chaudes larmes.

Arrivée chez moi, je claquai la porte, ne pris même pas la peine d’enlever mes souliers et monta directement dans ma chambre. Cette pièce est l’une des plus simples de la maison. Elle ne contient qu’une petite garde-robe où je peux ranger mes vêtements et mes armes, un lit aux draps blanc-crème et un petit bureau devant la fenêtre. Sur celui-ci se tenait ma photo d’équipe. Je m’affalai sur mon lit et continua à pleurer pendant tout le reste de la journée. Je ne mangeai pas et je tombai dans les bras de Morphée vers, environ, 19h. Le lendemain, je restai dans la même position sans me soucier que j’avais un entrainement avec mon équipe.

C’est vers midi que quelqu’un cogna à la porte.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
ϟ WE ARE THE POTTER GENERATION ϟ
"We defended the Stone, we found the Chamber, we freed the Prisoner, we were chosen by the Goblet, we fought alongside the Order, we learnt from the Prince, and we mastered the Hallows. We are the Harry Potter generation."


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile des Rêves
Admine

Chef de Clan
AdmineChef de Clan


Masculin
Date d'inscription : 14/03/2010

Nombre de messages : 1296

PUF : Rêves

Autre(s) personnage(s) : Sables de Morphée (V), Nuages des Falaises (V) & Petite Ourse (O)

Amour : Tu as toujours été là pour moi. Beau temps, mauvais temps. Tu m'as écouté, aidé, conseillé, mais surtout aimé. D'un amour des plus purs, des plus sincères. Douce Nuit, depuis tout ce temps, c'est toi... Que toi.

Feuille de Guerrier
Force:
100/200  (100/200)
Vitesse:
100/200  (100/200)
Agilité:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: "Sentments", ma fic de Naruto.   Mer 31 Mar - 16:56

Wah j'adore !! Vraiment bien réussit !
Je veux la suite =P

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
Je t'aimerais toujours, la nuit comme le jour, & tant que je vivrais, tu seras mon bébé <33

Petit des Rêves - Nuageux Rêves - Rêves Sylvestres - Étoile des Rêves - Gardien des Rêves
I want someone to love ♥
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Éternel Crépuscule
Guerrier


Masculin
Date d'inscription : 03/12/2008

Nombre de messages : 873

PUF : Black.Star

Autre(s) personnage(s) : » Brume Océanique [ Vent, Flèche ] - Mer de Nuages [ Vent, guerrier]

Apprenti ou Mentor : ~ //

Amour : ~ //

Feuille de Guerrier
Force:
120/200  (120/200)
Vitesse:
80/200  (80/200)
Agilité:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: "Sentments", ma fic de Naruto.   Jeu 1 Avr - 13:44

• Il y a pas mal de fautes d'orthographe , mais j'adore :)

La suiiiiite , je veux savoir >.<
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fleur de Nuit
Admine

Lieutenante ombreuse
AdmineLieutenante ombreuse


Féminin
Date d'inscription : 20/03/2010

Nombre de messages : 1990

PUF : VL

Autre(s) personnage(s) : Cieux Orageux / Le Philosophe / Petit Honneur

Amour : Sous les étoiles et la lune, nous sommes infinis. Nous avons tant parcouru et partagé, les limites sont brisées. Je te revois petit, et les souvenirs me rattrapent. Te voilà grand et fier, à la hauteur des limites de ton cœur. Je ne t’aimerai jamais assez. Le Temps nous manque. Bel Amour, soyons éternels. Soyons la preuve que l’éternité existe.

Feuille de Guerrier
Force:
100/200  (100/200)
Vitesse:
200/200  (200/200)
Agilité:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: "Sentments", ma fic de Naruto.   Jeu 1 Avr - 17:37

(Désolé pour les fautes, j'essaye de faire attention... Ce chapitre est assez court, mais bon...

CHAPITRE 2

Chapitre 2 : L’aide de l’iceberg

Je ne répondis pas.

La personne cria : « Tenten, c’est moi! Neji! Je viens prendre de tes nouvelles! » Je sursautai. Neji qui veut prendre de mes nouvelles. C’est invraisemblable. J’allai ouvrir et lui dit : « Tu peux entrer. » Mais il n’entra pas tout de suite. À la place, il me scruta du regard et haussa les sourcils, inquiet.

-Est-ce que ça va? Me demanda-t-il. Tu as des cernes sous les yeux et tu as l’air exténué.

-Oui, oui, ça va. Allez entre, dis-je d’un ton sans vie.

-Non, ça ne va pas du tout. Allez, viens. On monte dans ta chambre.

Alors, je pris les devants. En montant les escaliers, j’étais tellement faible que Neji dut me tenir par la taille pour que je ne tombe pas. Je pouvais sentir son souffle chaud sur ma nuque, ses longs cheveux me caresser la joue. Mes joues se teintèrent de rouge. Neji ne se rendait même pas conte de mon embarra. Arrivé dans ma chambre, il me prit dans ses bras et me déposa sur mon lit avec une tendresse jamais vu chez Neji Hyuga. Il s’assit sur le bord du matelas et me dit : « Tenten, regarde-moi. Depuis quelque temps, tu n’es pas comme d’habitude. Habituellement, tu es pinpante de vie et tu ne tiens pas une seule journée sans taper Lee. Maintenant, c’est tout le contraire. Je sais que la mort de tes parents t’attriste mais même avant d’apprendre la nouvelle, tu étais comme ça. Qu’est-ce qu’il y a Tenten? »

Je le regarda avec les yeux inondés de larmes telle de petites perles blanches.

-Je ne peux le dire, sanglotais-je.

C’est à cette instant que je me jeta dans ses bras, cherchant du réconfort.

-Si tu le peux. Ça te soulagera. Donne-moi quelques kilos de ton lourd fardeau, susurra-t-il dans mon oreille, me caressant les cheveux comme le faisait mon père.

Je pris une grande inspiration et murmura : «C’est Sakura. Nous sommes amies depuis l’Académie même si j’ai un an de plus qu’elle. Depuis quelque temps, elle est étrange. On dirait qu’elle me prend pour un bouche-trou. »

Après ces trois phrases, je me lovai encore plus contre son large torse. Neji releva mon menton et afficha un grand sourire. C’était le plus beau sourire que j’ai jamais vu. Habituellement il fait des sourires en coins.

-Tu vois, se n’était pas si difficile que ça. Maintenant, tu n’es plus seule à porter ce secret. Sur ce, je te laisse. Si tu as besoin de moi de moi, n’hésite pas à m’appeler. Essaye de manger quelque chose et je veux te voir demain à l’entrainement ok, dit-il, partant en direction de la porte de ma chambre.

Je le retins par la manche de son kimono et dis : « Merci. »

Il me fit un clin d’œil et partit pour de bon. Encore une fois, je rougis. Combien de fois suis devenu rouge en deux jours? Je n’en ai aucune espèce d’idée. Tous les faits et gestes de Neji sont toujours calculés et me font toujours effets.

Je voulu me lever pour aller me faire des sushis mais je ne pu. Je suis encore trop faible et c’est pourquoi je m’effondrai sur le sol en me cognant durement la tête.

Tout ce que j’entendis, avant de sombrer dans le néant, se fut des pas de course.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
ϟ WE ARE THE POTTER GENERATION ϟ
"We defended the Stone, we found the Chamber, we freed the Prisoner, we were chosen by the Goblet, we fought alongside the Order, we learnt from the Prince, and we mastered the Hallows. We are the Harry Potter generation."


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Éternel Crépuscule
Guerrier


Masculin
Date d'inscription : 03/12/2008

Nombre de messages : 873

PUF : Black.Star

Autre(s) personnage(s) : » Brume Océanique [ Vent, Flèche ] - Mer de Nuages [ Vent, guerrier]

Apprenti ou Mentor : ~ //

Amour : ~ //

Feuille de Guerrier
Force:
120/200  (120/200)
Vitesse:
80/200  (80/200)
Agilité:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: "Sentments", ma fic de Naruto.   Ven 2 Avr - 9:49

• Un autreuuuuuuuh chapitre !
* Trop a fond *
J'adore cette histoire , même si y'a encore des fautes :)
J'ai hâte de lire la suite *-*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fleur de Nuit
Admine

Lieutenante ombreuse
AdmineLieutenante ombreuse


Féminin
Date d'inscription : 20/03/2010

Nombre de messages : 1990

PUF : VL

Autre(s) personnage(s) : Cieux Orageux / Le Philosophe / Petit Honneur

Amour : Sous les étoiles et la lune, nous sommes infinis. Nous avons tant parcouru et partagé, les limites sont brisées. Je te revois petit, et les souvenirs me rattrapent. Te voilà grand et fier, à la hauteur des limites de ton cœur. Je ne t’aimerai jamais assez. Le Temps nous manque. Bel Amour, soyons éternels. Soyons la preuve que l’éternité existe.

Feuille de Guerrier
Force:
100/200  (100/200)
Vitesse:
200/200  (200/200)
Agilité:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: "Sentments", ma fic de Naruto.   Ven 2 Avr - 16:20

(Eh!! Pleine Lune, c'est quoi les sortes de fautes que je fais au juste??)

CHAPITRE 3

CHAPITRE 3 : La larme versée par celui qui fait battre mon cœur

Je m’éveillai dans une pièce d’un blanc immaculé où tout était luisant de propreté. J’essayai de me relever mais un élancement se fit savoir dans ma tête. Par pur réflexe, je pris mon crâne entre mes mains. Celui-ci est couvert de bandages.

-Je vois que tu es réveillée ma petite Tenten, dit Guy-sensai. Savais-tu que tu as été dans un semi-coma pendant trois jours. Sur ce, je vais retourner à l’entrainement avec Lee mais avant, je vais informer Neji que tu es revenue à toi. Il était très inquiet à ton sujet. Ah, et aussi, que la fougue de la Jeunesse soit avec toi.

Et il fit la pose Nice Guy. SA pose, j’espère que vous vous en doutiez. Neji inquiet, WOW. Je pourrais même croire qu’il se préoccupe de moi. Mon coéquipier aux yeux de lune entra dans la pièce, tira un tabouret d’un coin de la chambre d’hôpital et s’assit sur celui-ci.

-Comment as-tu su? demandais-je, la voix rauque, le regardant de mes yeux chocolat.

-C’est moi qui t’es amené ici, tu sais. En partant de chez-toi, j’ai entendu du bruit, en haut, et je suis monté aux pas de course pour voir se qui se passait. Je t’ai trouvé étendue par terre, la tête ensanglanté. Alors, je t’ai tout de suite amené au-côté de Hokage-sama. Elle t’a recousu le crâne et a posé ses bandages. C’est moi qui les ait changé à chaque fois que tu en avais besoin. On peut dire que j’ai pris des cours pratiquement en médecine, ricana-t-il, un grand sourire aux lèvres.

-Neji?
dis-je, les yeux tournés vers le plafond immaculé.

-Oui.

-Pourquoi te préoccupes-tu autant de moi ces temps-si?

-J’ai subi la même chose que toi, en fait, quand j’avais 4 ans. Tu sais que mon père s’est sacrifié pour son frère jumeau Hiashi. J’ai pleuré ce jour-là. Du jour au lendemain, j’étais devenu orphelin et, pour répondre à ta question, je ne veux pas que tu deviennes comme moi, l’éternel glaçon qui s’est formé à la mort de mon père. J’ai tout simplement gâché ma vie…

-Ne dis pas ça. Je suis sûr que ta vie est deux fois plus palpitante que la mienne.

-Si tu savais comment je suis malheureux. Je souffre tellement de l’intérieur.

Il prit gauchement ma main maigrichonne entre ses doigts et commença à la caresser pendant qu’une larme roulait sur sa joue et s’écrasait sur ma dextre. Il entonna la berceuse que nous avions apprise au village caché de l’étoile.

-Natsuhi bochi, pourquoi es-tu haute. J’ai toujours eu des rêves nostalgiques.

Et je continuai.

-Nastuhi bochi, pourquoi es-tu rouge….

-Veux-tu que je te raccompagne jusqu’à chez toi? Me demanda le possesseur du byakugan qui essuyait les quelques larmes qui avaient suivies la première.

-Je ne pense pas que les infirmières seraient très contentes de voir cette pièce vide, alors, je vais rester, tu comprends?

Il paru déçu.

-Ah, oui, c’est vrai.

Mon coéquipier reposa ma main sur les draps couleur de neige, hocha la tête, en ma direction sans même laisser un sourire apparaître sur ses lèvres, et parti en direction de la porte.

-Bye, dis-je soucieuse.

Il me salua d’un geste de la main sans émotion, le visage empli d’une tristesse dont je connais la source.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
ϟ WE ARE THE POTTER GENERATION ϟ
"We defended the Stone, we found the Chamber, we freed the Prisoner, we were chosen by the Goblet, we fought alongside the Order, we learnt from the Prince, and we mastered the Hallows. We are the Harry Potter generation."


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Éternel Crépuscule
Guerrier


Masculin
Date d'inscription : 03/12/2008

Nombre de messages : 873

PUF : Black.Star

Autre(s) personnage(s) : » Brume Océanique [ Vent, Flèche ] - Mer de Nuages [ Vent, guerrier]

Apprenti ou Mentor : ~ //

Amour : ~ //

Feuille de Guerrier
Force:
120/200  (120/200)
Vitesse:
80/200  (80/200)
Agilité:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: "Sentments", ma fic de Naruto.   Sam 3 Avr - 3:38

• Des fois t'oublie des lettres dans les mots à la troisième personne quand tu parles de Neji , Et puis c'est pas sensai , c'est senseï :)

En tout cas , j'ai encore envie de savoir la suite xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Sentments", ma fic de Naruto.   Lun 19 Avr - 2:44

Moi aussi z'veux la suite ! :D
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Sentments", ma fic de Naruto.   Lun 17 Mai - 10:16

Whaaaa ... T'es vraiment un génie !!
Même si t'es pas plus forte que moi //SBAFF// *fuis en courant les tomates*

Vite la suite xD
Revenir en haut Aller en bas
Fleur de Nuit
Admine

Lieutenante ombreuse
AdmineLieutenante ombreuse


Féminin
Date d'inscription : 20/03/2010

Nombre de messages : 1990

PUF : VL

Autre(s) personnage(s) : Cieux Orageux / Le Philosophe / Petit Honneur

Amour : Sous les étoiles et la lune, nous sommes infinis. Nous avons tant parcouru et partagé, les limites sont brisées. Je te revois petit, et les souvenirs me rattrapent. Te voilà grand et fier, à la hauteur des limites de ton cœur. Je ne t’aimerai jamais assez. Le Temps nous manque. Bel Amour, soyons éternels. Soyons la preuve que l’éternité existe.

Feuille de Guerrier
Force:
100/200  (100/200)
Vitesse:
200/200  (200/200)
Agilité:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: "Sentments", ma fic de Naruto.   Lun 17 Mai - 15:26

Voilà la suite tant attendue! J'ai été aidée par mon cousin (pour ce chapitre et peut-être même le prochain), alors, les lauriers ne reviennent pas seulement à moi.

Chapitre 4 : Dans la tête de Neji

Je marchai dans les couloirs de l’hôpital, hochant la tête aux quelques personnes, que je connaissais, qui venait voir Tenten, un sourire compatissant sur la bouche. Aaaah… Tenten. Une fille vraiment, comment dire, différente. C’était une des seules filles qui ne me courait pas après à ma vue. Bon, en fait, c’est la seule qui ne me coure pas après. Depuis peu, j’ai reconnu que Tenten était plus qu’une simple coéquipière. Plus qu’une simple amie et ça me fait peur… J’ai peur de montrer mes sentiments, de me trahir, de… Mais il faut avouer que Lee m’a un peu aidé. Je dis bien un peu.

C’est lui qui m’a ouvert les yeux pour me montrer à quel point elle avait un grand cœur, mais aussi comment elle était magnifique avec ses prunelles étincelantes de bonheur. Combien elle m’était précieuse. Quand je l’ai vu triste, mon cœur s’est serré. Voir sa belle comme ça, c’est épouvantable.

Je sortis de l’hôpital, content de retrouver l’air pur et frais, le ciel bleu et les oiseaux voltigeant au-dessus de moi. Je crus voir un éclair vert passé à côté de moi. Et bien oui, Lee se plantait déjà solidement au sol pavé et commençait à jacasser.

-Et puis, et puis, et puis!!! Tu lui as dit, tu lui as dit?!?

-CChhuutt!!! Tais- toi Lee, lui dis-je en lui mettant la main sur la bouche, l’entrainant, sous mon bras, vers notre terrain d’entrainement.

Lee, pendant ce temps, continuait à se débattre en essayant de parler.

-On ne crie pas près d’un hôpital où se trouvent des blessés, espèce d’imbécile, murmurai-je entre mes dents.

Arrivé, au terrain, je jetai le fauve de Jade de Konoha par terre et m’assis sur un tronc d’arbre abattu. Le garçon à la coupe en bol ne perdit pas une seule seconde et reprit son refrain.

-Et puis, tu lui as dit, tu lui as dit!!!

-Lee arrête avec ça.

-Allez! continua Lee.

-Non, je ne lui ai pas dit et maintenant, est-ce que tu es content? dis-je à cet énergumène sans cervelle.


-Pourquoi? Si tu le lui avais dit, elle serait déjà sur pied! me cria Lee en faisant les cent pas. L’amour guérit tout, Neji, même s’il peut-être quasiment mortel aux personnes qui reçoivent le côté maudit de ce sentiment. L’amour, pour son côté bénit, merveilleux, peut les soigner instantanément par un seul geste, par une seule parole…

-Lee, est-ce que ça va? On dirait que tu te prends pour un philosophe. Est-ce que c’est Gai- sensei qui t’a dit ça?

Il est vraiment bizarre. Je veux dire, plus bizarre que d’habitude.

-Non, pas du tout. Ces mots viennent de l’endroit où tu ne ressentais plus rien, il n’y a pas si longtemps. Ils viennent d’ici.

Joignant faits et gestes à la parole, le fauve de Jade de Konoha mit sa main sur son cœur. Cependant, le garçon à l’habit vert ne décrocha pas de l’hameçon et reprit : « Pourquoi? »

-Lee, comprends-moi, murmurai-je en mettant mon visage entre mes mains. Je n’ai pas pu parce que… Parce que je ne voulais pas la blesser encore plus. Tu ne sais pas ce que je lui ai raconté. Elle était beaucoup trop fragile. À mon avis.

Lee me prit par les épaules et me dit : « Ragaillardis-toi Neji, ce n’est pas le brave coéquipier que j’ai connu pendant des années! »

Mon frère d’arme pouvait très bien être un stupide gaillard, mais dans d’autres cas, cet énergumène de Lee m’aidait beaucoup. Je posai ma dextre sur une de ses mains, l’enleva de ma ferme épaule et fit de même avec l’autre. Je me redressai et fixa mes prunelles couleur de lune dans les siennes. Je voyais une lueur, en elles, scintiller me confirmant se qu’il voulait entreprendre.

-Merci, Lee, de ton aide mais, là, j’ai besoin d’être seul.

Le fauve de Jade de Konoha se mit au garde à vous et répliqua : « Compris!! » Ensuite, il déguerpit me laissant seul comme je le voulais. Je m’allongeai, de tout mon long, dans l’herbe fraîche, regardant le ciel d’un bleu limpide. Mes pensées se chamaillaient dans ma tête. Ce sentiment nouveau qui faisait intrusion dans ma vie, je ne le connaissais pas. Il me rendait complètement gaga et c’est pourquoi je ferais tout pour elle, pour la fille que j’aime.
Je laissai mon esprit vagabonder un peu n’importe où pendant un certain temps. Je fermai mes yeux, profitant du calme, de la solitude et de la sérénité, laissant la brise caresser mon visage. Tout à coup, je sentis une présence féminine s’approcher. Je me redressai brusquement et vit Tenten marcher à l’aide de béquilles. Les béquilles, c’était sûrement parce qu’elle était encore trop faible pour se tenir debout sans appui.

-Tenten!

Je me précipitai vers elle, lui enlevai ses béquilles et la fis s’appuyer sur mon épaule. En me dirigeant vers un arbre, pour nous y adosser, je m’exclamai : « Mais que fais-tu ici! C’est toi-même qui m’a dit que tu ne pouvais pas sortir de l’hôpital! » J’étais frustré car, un peu plus tôt, j’aurais pu la raccompagner, mais là, elle était venue seule ici. Elle aurait bien pu retomber dans l’inconscience!

-Du calme, Neji, du calme. Je vais te le dire ce que je fais ici, mais, avant, il faut que je m’assois.

Je l’aidai à s’assoir et fis de même.

-Ce que je fais ici, c’est simple, je voulais prendre l’air. J’étais exaspérée de voir un plafond blanc au-dessus de moi. Et je voulais revoir cet endroit…

-Et pourquoi es-tu venue ici, plus précisément? la questionnai-je.

-Je n’en sais rien, mes pas m’ont guidé jusqu’ici.

Ma mie fixa la toison bleutée, une expression de contentement étampée sur son doux visage. Elle semble plus heureuse que tout à l’heure. Un lourd silence s’installa entre nous. Nous n’avions pas besoin de parler. Seule la présence de l’autre nous suffisait. Je fermai les yeux, méditant sur les faits des quatre derniers jours. Révisant les précieux conseils de Lee, je m’assoupis, l’image de MA Tenten joyeuse, mais aussi triste comme la morne pluie, devant mes paupières clauses.

Quand la nuit tomba, que l’astre argenté se mit à scintiller de milles feux et que les âmes déchues transformées en minuscules soleils furent apparues, je sortis de ma somnolence et me tourna vers le poids qui s’oppressait contre mon torse. C’était Tenten. La belle brune se recroquevillait contre moi en laissant échapper des vagues de sanglots étouffés. Pauvre d’elle, me dis-je, elle est si chamboulée qu’elle en fait des cauchemars. Elle passe d’une émotion à l’autre tellement souvent que ça l’épuise. Il était tard et les meds-nin s’inquiétaient sûrement de leur protégée.

Sois je la ramenais d’où elle avait été soignée, sois je la ramenais chez elle ou, sinon, je l’amenais dans le manoir des Hyuga. Je décidai de prendre la deuxième option. Se retrouver dans un lieu où vous aviez passé de bons moments soulageaient toujours, quelque peu, les blessures profondes que votre cœur gardait enfouies au fond de vous. Je passai un bras sous les genous de ma dulcinée et passai l’autre sous ses frêles épaules, la pressant contre mon torse comme si je voulais la protéger d’un danger invisible.

Au moment où je la prenais dans mes bras, ses sanglots s’arrêtèrent et les torrents de larmes qui ruisselaient sur ses joues se tarirent peu à peu. Je partis en direction de la demeure désirée, ne faisant nullement attention aux quelques passants ivres qui se promenaient dans les sinistres ruelles à une heure tardive. Arrivé à sa maison, cette demeure où le malheur avait frappé ma coéquipière, j’entrai par la porte principale sachant que la serrure en argent n’était pas bouclée.

Je me dirigeai vers le salon et prit au passage une couverture pliée sur le sofa. Je déposai Tenten sur le divan et la recouvris de cette couverture. Je m’assis sur celui-ci et posai la tête couverte de bandages sur mes genoux. La shinobi aux prunelles noisette recommença à sangloter de plus belle. Je voulus caresser ses cheveux, mais mes doigts rencontrèrent des bandages de tissus rugueux. Je hais la voir dans cet état. C’est affreux. Je défis ses bandages délaissant ses longs cheveux de l’emprise des bandes de tissus et me mit à les lui caresser.
Si doux moment, ne part pas même si c’est moi qui devrai te quitter. Oh oui, si doux moment, je dois partir. Je me levai, nostalgiquement, sans faire le moindre bruit et reparti vers la blanche bâtisse pour informer médecins et infirmières que Tenten était sortie de l’hôpital et que, dès à présent, je m’en occuperais moi-même. Mais avant, je griffonnai, sur un bout de papier, ces lignes :

Un simple chevalier se tenait, en son armure lustrée, devant la beauté même. Cette si noble et simplette demoiselle. Ils parlaient.

-Du lendemain, je marcherai vers le futur. Pour vous demoiselle.

C’est peut-être ce qui causera ta perte, tu sais??

-Mais je ni penserai pas car mon épée t'appartiens entièrement et je mourrai en te -protégeant. Avec la froideur de mes yeux et la tranchance de mes paroles.

Fier guerrier, tu es tu m'hérites bien plus de ce que tu possède.

-Je le sais bien mais seuls les petits plaisirs de la vie me comblent entièrement, votre grandeur.
Même si je meurs de froid, de faim, ou estropier, je revivrai et continuerai à vous protéger.
Par la forme et la consistance d'un esprit, je veillerai sur toi d'un œil averti.

Tu parcoureras champs et montagnes pour protéger ce qui est chère à ton cœur.
Les lunes passant et tu continueras à chevaucher ton cheval blanc.

-Et oui, ma chère, et c'est pour toi que je le ferrai.
Contré lointaine et contré désertique.

Jusqu'au bout du monde, mon armé chevauchera pour te venir en aide.

-Non, ne m'aide pas.
C'est mon devoir.
Même si ciel et terre ne m'obéisse pas.

Et si tu échoues...

-Je n'échouerai pas.

On ne peut prévoir l'imprévisible.

-Faites-moi confiance, noble demoiselle.

Je posai la feuille sur la table de la cuisine et parti définitivement.

[Amusez-vous à essayer de découvrir ce que Neji voulait dire. Et aussi, désolé pour les fautes, je n'ai pas encore corriger ce chapitre.]

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
ϟ WE ARE THE POTTER GENERATION ϟ
"We defended the Stone, we found the Chamber, we freed the Prisoner, we were chosen by the Goblet, we fought alongside the Order, we learnt from the Prince, and we mastered the Hallows. We are the Harry Potter generation."


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Sentments", ma fic de Naruto.   Mar 18 Mai - 0:08

Waaa, vraiment génial ce nouveau chapitre ! Ne te presse pas pour faire un nouveau chef d'oeuvre, mais vite la suite !
Je suis à fond dans ton histoire. J'ai pensé qu'à ça toute la nuit, et la suite est semblable à ce que j'imaginai xD Trop cool ! Continue sur cette lancée, c'est génial !
Revenir en haut Aller en bas
Fleur de Nuit
Admine

Lieutenante ombreuse
AdmineLieutenante ombreuse


Féminin
Date d'inscription : 20/03/2010

Nombre de messages : 1990

PUF : VL

Autre(s) personnage(s) : Cieux Orageux / Le Philosophe / Petit Honneur

Amour : Sous les étoiles et la lune, nous sommes infinis. Nous avons tant parcouru et partagé, les limites sont brisées. Je te revois petit, et les souvenirs me rattrapent. Te voilà grand et fier, à la hauteur des limites de ton cœur. Je ne t’aimerai jamais assez. Le Temps nous manque. Bel Amour, soyons éternels. Soyons la preuve que l’éternité existe.

Feuille de Guerrier
Force:
100/200  (100/200)
Vitesse:
200/200  (200/200)
Agilité:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: "Sentments", ma fic de Naruto.   Mar 15 Juin - 4:35

Et voilà un nouveau chapitre qui s'ajoute à Sentiments!!!

Chapitre 5 : Je n’ai jamais voulu croiser cet objet…

Un mois passa, coula sur nos vies de mortels comme la source limpide sur les galets. Tout était redevenu normal, comme avant. Moi, un éternel glaçon, me suis recongelé et j’ai enfermé mes sentiments dans une barrière de glace incassable. Enfin, l’espérais-je. Je ne sais même pas pourquoi j’avais fait ça. C’est comme un réflexe de survie… Tenten a retrouvé le moral, mais reste toujours troublée en ma présence. Celle que j’aime en secret avait peut-être découvert le secret de mon message. Je dis bien peut-être, mais c’est peu probable. Lorsque je commence à écrire poétiquement, je ne peux m’arrêter et mes mots contiennent une tonne de doubles sens. J’aurais bien pu commencer un travail d’écrivain public, mais c’est la vie de ninja que j’ai choisi de mon plein gré. Bon, revenons à Tenten. Comme je l’ai dit un peu plus tôt, elle est troublée pour une raison quelconque et puisque je me suis renfermé sur moi-même comme dans le passé, je ne l’aide pas, je ne fais que la soutenir en pensées.

Le printemps tirait à sa fin, avait fini son boulot de régénérer la nature blessée par le dur hiver, et faisait peu à peu place à la chaude saison d’été. Les gens sortaient de plus en plus dans leurs habits estivaux, bras dessus bras dessous, flâner, faire leurs emplettes, se souler dans des tavernes peu recommandables. Et moi, tout bonnement, je circulais tranquillement à travers un flot de personnes, les mains dans les poches de mon pantalon d’un blanc sans impureté. J’avais la tête dans les nuages et seul mon instinct me guidait parmi la populace de Konoha. À croire que mon instinct me faisait défaut, car j’ai renversé quelqu’un. Une gamine brune dans les environs de sept ans, haute comme trois pommes aux prunelles lilas. Je m’accroupis pour être à sa hauteur et paraître moins imposant et lui tendis ma dextre dix fois plus grande que la sienne, toute minuscule. La brunette leva sa tête vers moi et, sans rechigner, prit la grosse main que je lui tendais.

-Désolé, petite. J’avais la tête ailleurs. Je suis encore plus désolé.

-Pas grave, m’sieur. Moi aussi, j’étais distraite. Je regardais les nuages. Ils sont beaux, hein??

Son innocence était tellement belle que je ne pus m’empêcher de décocher un petit sourire et de lever les yeux vers la voûte céleste d’un bleu limpide aujourd’hui. C’est vrai qu’ils étaient beaux. D’une simplicité effroyable. Et nous, Konohiens, aimons la simplicité et l’harmonie à l’état pur.

-Oui, tu as raison, ils sont très beaux aujourd’hui. Le bleu sur lequel ils reposent les embellit grandement. J’aurais une question à te poser. Pourquoi une gamine aussi jeune se promène-t-elle seule dans une foule aussi épaisse?

Une expression indignée se teint sur sa frimousse de jeune.

-Eh!! M’sieur, je suis pas une gamine! Et mes parents étaient là avant que vous ne me rentiez dedans!

-Oups, je suis encore plus désolé. Bon, je te laisse les rejoindre. Bye, fillette.

-Bye, peut-être à la prochaine, m’sieur! dit-elle en partant en courant.

Sur sa face, j’eu tout juste le temps de voir ses yeux qui disaient : « Bah, il a pas de culot! Il me laisse toute seule dans ce charabia. »

Et voilà, j’avais encore laissé passer une occasion d’aider quelqu’un. J’ai toujours eu la fâcheuse manie de rester de marbre devant un individu en détresse, mon oncle me le répétait sans cesse et je lui répondais par une onomatopée de tout genre. Comme « Hum… » Je repris mon chemin, flânant devant les boutiques d’armes, mais cette fois-ci, je fis attention où je mettais les pieds. Un cri perçant me fis lever la tête une deuxième fois vers l’étendu infini d’azur. Une forme aux longues ailes et à la silhouette longiligne se découpait de cette toile immense. Un faucon ninja, porteur de messages, me disait de me rendre au bureau de Tsunade-sama. Bon, une mission, ça fait tellement longtemps que je n’en ai pas eu avec mon équipe que je souhaite vivement que ce soit une mission en groupe. Mon pas s’accéléra jusqu’à devenir une cavalcade. J’étais presque arrivé au bureau de la vieille (comme l’appelait Naruto) quand une mortelle attira mon attention. Cette chevelure chocolat, je la reconnaîtrais entre mille! Tenten! Hein? Mais que faisait-t-elle avec un commerçant habillé de loques? Mes poings se serrèrent jusqu’à ce que mes jointures deviennent blanches sous la force de ma poigne. Je m’approchai, un visage couvrant la colère à ce que celui du jeune homme me montrait. J’avais sûrement l’air effrayant, mais, quand je ne fus à quelques centimètres de son oreille gauche, je me radoucis et déposai ces paroles dans ce qui lui sert à entendre : « Nous devons allez voir l’hokage, tout de suite. »

Je ne pris même pas le temps de regarder sa réaction que j’étais déjà reparti vers mon objectif. Je montai les escaliers quatre à quatre et, arrivé au bureau, j’entrai sans frapper même si je savais que cela était un signe d’impolitesse. De l’autre côté de la porte en bois sculpté se tenait Tsunade-sama, assise dans sa grande chaise, aucune ride sur le visage. Cette femme avait une quantité de chakra incroyable et, avec celui-ci, pouvait garder l’apparence qu’elle voulait. Comme le dicton le dit, ne jamais se fier aux apparences est une bonne chose pour son cas. À sa droite était une Shizune consternée avec Tonton dans ses bras. Allez savoir pourquoi l’assistante était ainsi. Je ne le savais point avant de voir Lee faisant les cent pas qui n’arrêtait pas de demander pourquoi Gai-sensai ne venait pas à la mission. Pauvre eux deux.

-Je m’en occupe, dis-je muettement, seulement en bougeant mes lèvres.

Je m’approchai de lui à pas de loup et lui dis d’une voix autoritaire :

-Lee, arrête-toi!

Et cette énergumène fit ce que j’ai demandé. Deux enjambés nous s’éparaient alors, je les franchis sans difficulté et déposai mon index et mon majeur sur son front. De mes doigts s’échappaient un chakra d’une couleur presque translucide et c’est ce qui endormit, pour un moment, le Fauve de Jade de Konoha. Une technique enseignée aux ninjas de classe supérieur, un somnifère en plus simples mots. Son corps tangua dangereusement, flageolant, et je le rattrapai avant qu’il ne s’écrase tête première comme le plancher. Avec lui, il faut toujours utiliser les grands moyens. Arf… C’est fatiguant à la longue. Tenten entra dans le bureau à cet instant, ses prunelles chocolatées arrondies par la surprise. Je me rembrunis. Pourquoi fallait-il qu’elle me voit ainsi? J’allai poser Lee sur une chaise en bordure de la pièce.

-Ce n’est rien. Il a juste fallu que j’utilise les grands moyens, lui dis-je, le regard inquisiteur.

Celle que j’aime s’avança sans plus m’observer et interrogea notre supérieur à tous.

-Pourquoi nous avoir convoqués, Tsunade-sama?

La vieille concernée prit tout son temps pour s’installer confortablement dans son fauteuil avant de répondre.

-Bien simple. Une mission vous est décernée après une longue période restés oisifs.

Je fus soulagé. Au moins, Tsunade-sama n’avait point mentionné l’événement qui avait frappé, anéantie par la mort de ses géniteurs. Souvenirs ténébreux ne sont pas appréciés dans un esprit (il y a peu) rétabli. Ils n’apportent que nuages sombres sans lumière, corbeaux messagers de malheurs. Alors, une mission? Enfin, un peu d’action. J’allais enfin pouvoir me dégourdir un tantinet sois peu.

-Et cette mission, elle te concerne plus que tout, Neji, ajouta Tsunade-sama en sortant un petit étui de cuir d’un des tiroirs de son bureau.

Je fronçai un sourcil. Hein? Pourquoi? Une mission où je suis le point d’intérêt. Ok…

-Une fillette m’a demandé de te remettre ceci, ce matin. Elle avait aussi mentionné que c’était ton père qui te le donnait.

Le monde autours de moi tangua. Une fillette… Ce pouvait-il ?... Je failli perdre pied comme si un monstre ignoble et monstrueux se trouvait devant moi. Non, ce ne pouvait pas provenir de mon père, il était mort dans ma tendre enfance. Tenten s’approcha de moi, voulant s’enquérir de mon état après avoir vu la face que je faisais. À la voir, je devais vraiment lui faire peur. D’un même mouvement, je m’approchai de l’étui de cuir. Il était vieux et usé, simple comme tout, mais semblait continuer à effectuer son travail.

-La fillette, à quoi ressemblait-elle? dis-je d’une voix tremblante.

Oui, je sais, ce n’est point à mon habitude que de parler ainsi, mais comprenez-moi.

-Hum… Elle était petite, minuscule, même. Des yeux lilas et des cheveux bruns. Pourquoi cette question?

Non… Pas vrai…Ne voulant plus me dévoiler à l’univers extérieur, je me rembrunis, barricadant toutes les entrées de ma forteresse de glace. Étrange, trop étrange… Cette petite fille était-elle liée à mon destin? Je caressai le cuir usé par le temps du bout de mes doigts, sentant sous ceux-ci la garde d’une arme quelconque. J’ouvris, avec un sang froid digne des Hyuga, la pochette faite de peau tannée et, d’un geste fébrile, je sortis l’objet de son enveloppe.

Lorsque je le sortis, toutes les personnes présentes dans cette pièce retinrent leur souffle et le regardèrent avec de grands yeux. Je tenais entre ma dextre une dague à l’acier étincelant. Un seul rayon de soleil la faisait briller de mille feux avec son manche incrusté d’émeraudes et de rubis. La garde, elle était aussi plaquée de minces feuilles d’or… Quel bijou! Quelle beauté! Une beauté cachée dans une apparence rustaude. L’Hokage, son assistante et ma coéquipière (Lee n’est point présent dans cette narration puisqu’il vogue dans les vagues du sommeil!) s’extasiaient devant ce joyau unique en son genre.

-Comment un tel objet peut-il se retrouver dans les mains d’une fillette et être enfin remis à un jonin? murmura ma supérieure. Asmar…

Je l’ignorais tout aussi et, pour moi, cette dague si finement ciselée n’était point aussi jolie que la jeune femme à la chevelure brune qui se tenait à mon côté. Mais, Asmar, ce nom à la tournure de légende, que signifiait-il? En tout cas, une chose est sûre, c’est que l’ignorance que j’ai en ce moment ne m’aide pas à voir ce que cette arme, si futile à l’œil, me réserve. C’est pourquoi le désir de ne pas avoir croisé cette supposée « Asmar » s’émissa en moi tel le venin mortel d’un serpent qui s’infiltre dans le sang de sa victime…


[À vos claviers, chers lecteurs et lectrices et laisez un petit commentaire, s.v.p!^^]

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
ϟ WE ARE THE POTTER GENERATION ϟ
"We defended the Stone, we found the Chamber, we freed the Prisoner, we were chosen by the Goblet, we fought alongside the Order, we learnt from the Prince, and we mastered the Hallows. We are the Harry Potter generation."


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Sentments", ma fic de Naruto.   Mar 15 Juin - 7:51

C'est magnifique. Il n'y pas de fautes d'orthographes, le texte est très lisible et il est écrit en bon français. Moi, personnellement, j'aime toujours autant la suite de cette histoire, continue sur cette lancée, c'est génial.
Revenir en haut Aller en bas
Fleur de Nuit
Admine

Lieutenante ombreuse
AdmineLieutenante ombreuse


Féminin
Date d'inscription : 20/03/2010

Nombre de messages : 1990

PUF : VL

Autre(s) personnage(s) : Cieux Orageux / Le Philosophe / Petit Honneur

Amour : Sous les étoiles et la lune, nous sommes infinis. Nous avons tant parcouru et partagé, les limites sont brisées. Je te revois petit, et les souvenirs me rattrapent. Te voilà grand et fier, à la hauteur des limites de ton cœur. Je ne t’aimerai jamais assez. Le Temps nous manque. Bel Amour, soyons éternels. Soyons la preuve que l’éternité existe.

Feuille de Guerrier
Force:
100/200  (100/200)
Vitesse:
200/200  (200/200)
Agilité:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: "Sentments", ma fic de Naruto.   Jeu 9 Sep - 15:49

[Nuit Nuit en retard. X)]

Merci Miel. En ce moment, je n'ai plus tellement le goût de continuer cette fiction... Vaut-elle le coup de la poursuivre? Dites-le moi s.v.p. Vraiment, j'ai besoin de votre avis plus que tout.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
ϟ WE ARE THE POTTER GENERATION ϟ
"We defended the Stone, we found the Chamber, we freed the Prisoner, we were chosen by the Goblet, we fought alongside the Order, we learnt from the Prince, and we mastered the Hallows. We are the Harry Potter generation."


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Sentments", ma fic de Naruto.   Ven 10 Sep - 10:53

continue!!j'adore
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Sentments", ma fic de Naruto.   Ven 10 Sep - 10:56

[ Au passage ; patte de Noisette ; mets une de tes signatures en spoiler ( l première ; j te recommande ) comme ça :: [spoiler*][img*]url de ta signa[/img][/spoiler] sans les étoiles ; bien sûr . ]


Moi ; j'ai vraiment hâte d'avoir la suite de cette fic !
Revenir en haut Aller en bas
Fleur de Lune
Ancienne


Féminin
Date d'inscription : 03/03/2010

Nombre de messages : 570

PUF : Flower

Autre(s) personnage(s) : Nuage de Jais

Apprenti ou Mentor : Mentorette de Nuage de Lune alias ma Pattouille <3

Amour : Je suis guérisseuse, je ne peux pas aimer quelqu'un tu sais?! pourtant...

Feuille de Guerrier
Force:
50/200  (50/200)
Vitesse:
200/200  (200/200)
Agilité:
150/200  (150/200)

MessageSujet: Re: "Sentments", ma fic de Naruto.   Sam 11 Sep - 11:16

Tu peux pas nous laisser dans l'incertitude!!! continuuuuuues stp! C'est very good!

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _





Merci à mes deux grapheuses préférées, Cannellonie et Shadow (alias Rainbow et Fake) ♥
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fleur de Nuit
Admine

Lieutenante ombreuse
AdmineLieutenante ombreuse


Féminin
Date d'inscription : 20/03/2010

Nombre de messages : 1990

PUF : VL

Autre(s) personnage(s) : Cieux Orageux / Le Philosophe / Petit Honneur

Amour : Sous les étoiles et la lune, nous sommes infinis. Nous avons tant parcouru et partagé, les limites sont brisées. Je te revois petit, et les souvenirs me rattrapent. Te voilà grand et fier, à la hauteur des limites de ton cœur. Je ne t’aimerai jamais assez. Le Temps nous manque. Bel Amour, soyons éternels. Soyons la preuve que l’éternité existe.

Feuille de Guerrier
Force:
100/200  (100/200)
Vitesse:
200/200  (200/200)
Agilité:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: "Sentments", ma fic de Naruto.   Ven 7 Jan - 7:18

Après maintes réflections, je vais la reprendre avec l'aide d'un ami.
Et pour continuer, j'aurais besoin de vos propositions au sujet de la suite de l'histoire.
Je les attends avec impatience.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
ϟ WE ARE THE POTTER GENERATION ϟ
"We defended the Stone, we found the Chamber, we freed the Prisoner, we were chosen by the Goblet, we fought alongside the Order, we learnt from the Prince, and we mastered the Hallows. We are the Harry Potter generation."


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Sentments", ma fic de Naruto.   Aujourd'hui à 22:56

Revenir en haut Aller en bas
 
"Sentments", ma fic de Naruto.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Sentments", ma fic de Naruto.
» Debat Naruto - Dragon ball
» Rpg Naruto!
» Naruto Saidou Yurai
» C'est Naruko , La forme Hentaï de Naruto

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
» x La Guerre Des Clans :: Zone membre :: Fanfictions-
Sauter vers: