AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Die [ONE SHOT]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Atsuaki
Solitaire


Masculin
Date d'inscription : 19/06/2012

Nombre de messages : 11

PUF : Ronron


Feuille de Guerrier
Force:
100/200  (100/200)
Vitesse:
190/200  (190/200)
Agilité:
110/200  (110/200)

MessageSujet: Die [ONE SHOT]   Jeu 27 Sep - 13:14

'Yo people, j'avais écrit cet OS il y a quelques semaines et vu qu'il a plu par ailleurs je décide de le mettre, pour ceux qui ne connaissent pas les paroles que j'ai mise dedans viennent de ZAN du groupe DIR EN GREY. Sur ce je vous laisse lire (si vous passez bien sûr..).

× OS écrit en écoutant essentiellement (en boucle pendant 30 minutes) -ZAN- de DIR EN GREY ×

Genre → Death.
Pairing → Sous entendu de Kyô × Die (DIR EN GREY).
Ca se déroule uniquement sous POV (Point Of View*) de Kyô.

× Die ×

Combien de temps cela faisait-il, maintenant? Peu m'importe.
Je sais ce que tu m'aurais dit, si tu étais encore à mes côtés pour le faire.
«Ne te met pas dans des états pareils pour moi.»
C'est impossible, si tu savais comme je te haie. Tu me laisses seul avec tout les maux du monde à supporter sur mes épaules, j'ai envie de te hurler que tu n'es qu'un lâche. Alors que je sais très bien que c'est moi.
Soupirant, je me lève de ma chaise bancale et titube pitoyablement jusqu'à la porte d'entrée, l'air d'un ivrogne si seulement cette expression indifférente n'était pas peinte sur mon visage.
J'appuie sur la poignée et continue mon chemin, errant dans les couloirs sans véritable but. Mon regard se tourne vers les escaliers si sombres, et peu à peu mes pas m'y conduise, comme si cette nette obscurité ne cessait de m'appeler.
Je réalise alors que je ne suis vêtu que d'un simple jean et d'un t-shirt, pieds nus sur le carrelage froid du rez-de-chaussée de mon immeuble. Un mince sourire se dessine sur mes lèvres, et je continue mon chemin en chantonnant tristement une mélodie, ressemblant ma foi plus à une litanie incessante qu'à autre chose.
«Kimi ga inai, kimi ga warau..»
J'étouffe un rire emprunt de folie et sort par la porte d'entrée, posant mes yeux éclairés par la lumière de la lune sur les alentours. Tu n'es pas là, n'est-ce pas? Tu n'es qu'un lâche, n'est-ce pas? Ca fait un an aujourd'hui. Un an que je suis condamné à vivre seul, un an que je suis devenu fou.
«Kimi ga inai, boku ga inai..»
Un rire s'élève au dessus des étoiles, emportant avec lui un corps décharné.
Je presse le pas, je n'en peux plus. Tes yeux me manquent, tes cheveux me manquent, tes mains me manquent, tes lèvres me manquent, Tu me manques. J'éclate d'un rire franc, me mettant à courir toujours plus vite, mes pieds meurtris par le sol dur remplit de pierres.
Où je vais? Qui sait, tant que ça n'est plus ici. Je ne veux plus être en cage, je veux fuir à ta rencontre, je ne tiendrai plus une seconde de plus dans ce monde.
Lentement, je tombe à genoux. Ca y est, je la vois.
La lune. Elle est grande, seule au dessus de tous. Elle me voit, je la vois. Tu es là? Je suis là.
«PSYCHO PASTTRAP , PSYCHO PASTTRIP»
Ma voix s'envole, survole, gronde et retombe au sol.
Doucement, je m'avance vers le bord de cette falaise. J'ai l'impression qu'en tendant le bras, je pourrai toucher la lune. Je pourrai te rejoindre. Te voir, t'entendre, te parler, te toucher. C'est un rêve, n'est-ce pas? Non, c'est un cauchemar.
De vivre ici. Qui a dit que je voulais vivre?
Pour la seconde fois de la soirée, j'éclate de rire, un rire amer et mélancolique.
Décidément, je suis plus pressé que prévu.
Risquant un regard dans le vide qui se dessine sous mes yeux, je tend la main vers la pénombre infinie.
Elle m'attire, je sais que je ne pourrai pas résister plus longtemps.
Ca fait déjà un an que tu es mort, Die. Tu le portais si bien ce surnom, je n'aurai jamais pensé qu'il aurait un lien si direct avec ton avenir.
Un an, douze mois, trois cent soixante cinq jours sans toi à compter les minutes.
C'est bientôt l'heure, c'est bientôt ça, je suis si pressé, si tu savais.
Fredonnant les dernières paroles, un corps s'élève sur la pointe rocheuse, il rit d'un rire clair qui pourrait être pur, si seulement il ne voulait pas rejoindre la lune.
«Kimi ga inai, boku ga inai..»
Il penche la tête sur le côté, pas une seule once de peur ni de doute ne vient déformer ses traits.
«Kimi ga inai, boku ga inai..»
Il ne se retourne pas une seule fois, il se sent au summum de sa force, sait qu'il va bientôt le revoir.
«...Boku ga kuru.»
Ce soir, la même scène se répète. La scène identique de l'année précédente.
Ce soir, un homme souriant regarde la lune, sentant son corps exposer à la rigueur du vent, se sentant partir peu à peu.
Il sourit, sait qu'il va le rejoindre.
Cet homme n'est pas fou, quoi qu'un peu retourné.
Son corps heurte le sol; le choc est fatal.
Cette nuit, Kyô sait qu'il est enfin à sa place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Torrent de Foudre
Flèche


Féminin
Date d'inscription : 23/04/2012

Nombre de messages : 279

PUF : Watiti

Autre(s) personnage(s) : Chute d'eau

Apprenti ou Mentor : Nuage de Lys (inactif) et Nuage Lunatique

Amour : libre comme l'air

Feuille de Guerrier
Force:
100/200  (100/200)
Vitesse:
100/200  (100/200)
Agilité:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Die [ONE SHOT]   Ven 28 Sep - 12:29

J'adore comment c'est écrit ! Faut bien le lire et c'est facile a comprendre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www-laguerredesclans.lebonforum.com/
 
Die [ONE SHOT]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» One Shot Warhammer V.2
» [One Shot] Test de Manga no Densetsu
» Slap-shot... non... GOON!!!!!!!
» One Shot D&D vendredi 29 janvier 2010
» Les One-Shot de Tatii.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
» x La Guerre Des Clans :: Zone membre :: Fanfictions-
Sauter vers: