AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Que d'histoires dans ma tête

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Etoile du Perroquet


Chef de Clan
Poussin Déluré
Chef de ClanPoussin Déluré


Féminin
Date d'inscription : 14/01/2012

Nombre de messages : 2088

PUF : Nix

Autre(s) personnage(s) : Oeil de Tigre (T) & Nuage de Serpent (O) & Nuage de Lapin (V)

Apprenti ou Mentor : Nuage Bleu

Amour : Je l'aime, c'est suffisant ?

Feuille de Guerrier
Force:
50/200  (50/200)
Vitesse:
150/200  (150/200)
Agilité:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Que d'histoires dans ma tête   Jeu 28 Fév - 9:26

    Voilà voilà... ben... Que d'ennuis en rentrant le soir alors xD Écrire, c'est un peu mon thé ou mon café après l'effort, ça me fait plaisir et partager à ceux qui voudront (et qui auront le courage) lire ce que j'écris, c'est comme le morceau de sucre en plus.
    Oh bien sûr, je ne suis pas une pro, j'écris ce qui me passe dans l'esprit sans vérifier le style, j'improvise et je laisse aller mon imagination. Mais si vous avez une remarque, ou une critique à faire, y'a pas de soucis !

    Pour cette première histoire, je dois vous donner une explication. En dormant cette nuit, j'ai rêvé qu'Erin Hunter avait sorti un nouveau livre de la Guerre des Clans en français et je dévorais son tome. Et puis au bout d'un moment, il y avait une Nuage du Perroquet, malade, triste, affamée, mourant en plein chapitre. En me réveillant, je me suis souvenue de ce rêve et je me suis sentie un peu triste. C'est normal, un rêve ça nous met dans certains états, surtout que j'ai perdu un chat il y a trois mois et ça reste toujours dans le cœur d'une façon assez prononcée. Donc j'ai décidé d'écrire ce dont je me souviens de ce rêve, tant que c'est vrai.
    PS : Je narre des PNJ et des persos existants, c'est normal x)


    « Il faisait froid, sec et le vent soufflait si fort que chaque arbuste des landes s'était soumis à la force des bourrasques. Les nuages voilaient ciel et soleil, plongeant la forêt dans une atmosphère sombre, glaciale, inamicale.
    Au milieu de ce paysage désolée, frappé de plein fouet par l'hostilité de la saison, avançaient courageusement quatre chats sauvages. Si on les nommait guerrier ou chats de Clan dans les alentour,s ils n'avaient rien de farouches combattants prêts à défendre leur territoire et à sauter à la gorge du premier venu. Non, ils étaient squelettiques, fatigués et affamés. Cependant, leurs yeux brillaient et ils ne perdaient pas espoir.
    Le plus grand était de la couleur du soleil couchant, d'un roux flamboyant tigré de part et d'autre du corps. Le deuxième, un peu plus frêle d'aspect, portait une fourrure grise unie. La troisième, une femelle haute su patte, était brune mouchetée et blanche, avec de splendides yeux verts. Et enfin, la dernière, une petite chatte brune tigrée qui bondissait de ci et d là, sans se soucier du froid.
    Le mâle roux fit une halte au sommet d'une colline et renifla.

      « J'ai une drôle d'impression soudainement, comme un mauvais pressentiment.
      - Voyons, Cœur Écarlate, miaula la guerrière tricolore. Voilà près d'une lune que nous vivons en paix, comment les autres Clans pourraient-ils penser nous attaquer avec une aussi mauvaise saison ?
      - Le danger ne vient pas seulement des autres Clans, Friandise d’Été, grogna le matou gris. Entre les Bipèdes, les chiens et les aigles, je ne sais même plus où donner de la tête. »

    Les trois chats hochèrent la tête. La plus petite et la plus vive, cependant, se mit sur ses pattes arrières et bomba fièrement le torse :

      « Et bien moi, je ne crains ni les chiens, ni les Bipèdes, ni les autres Clans ! On est bien trop rapides pour ces cervelles de souris ! »

    Cœur Écarlate leva les yeux au ciel tandis que Friandise d’Été déséquilibra la petite femelle tigrée et la fit tomber dans l'herbe piquante.


      « Voyez-vous ça ! se moqua gentiment la guerrière. On verra bien ma petite, quand tous les loups de la région viendront pour te dévorer ! Je me demande si tu y survivrais, Nuage du Perroquet.
      - Même pas peur ! »

    Puis Nuage du Perroquet se remit sur ses pattes et se mit à courser la chasseresse en poussant des miaulements excités. Son ainée se lança dans le jeu et dérapa sur le flanc de la colline pour éviter les griffes de la petite.
    Ensuite, la patrouille se remit en route, Cœur Écarlate à sa tête. Le temps se couvrit d'avantage et la pluie se mit à tomber. L'eau glaciale ruisselait sur les pelages ras des chats. Nuage du Perroquet grelottait, collée contre Friandise d’Été, qui l'encourageait à grands coups de langue. Le mâle gris, nommé Aile de Pierre, s'était écrasé contre le sol, surpris par le contact froid de la pluie.
    Mais arrivé sur une frontière avec le Clan de l'Ombre, le rouquin s'arrêta, une patte en l'air. Friandise d’Eté le rejoignit immédiatement, les oreilles rabattues sur le crâne pour se protéger de l'averse.



      «Que se passe-t-il ? demanda-t-elle, nerveuse.
      - Respire à fond, c'est pas normal cette odeur. »

    Nuage du Perroquet s'exécuta la première et faillit vomir en sentant la puanteur émaner des bois. Jamais elle n'avait sentie une telle odeur, un mélange de chair pourrie et de relents de plante toxique.
    Aile Pierre voulut s'approcher à son tour, mais une ombre apparut non loin d'eux.

      « Si j'étais vous, j'éviterai de m'approcher davantage de ces bois moisis. »

    L'apprentie tigrée reconnut l'odeur du Clan du Tonnerre. Une femelle de grande taille, couleur de sable au soleil, s'était avancée, suivie par une autre chatte plus petite, sûrement une novice. Ils étaient bien de leur côté de leur territoire, mais leurs poils hérissés trahissaient leur inquiétude. Cœur Écarlate inclina la tête et miaula froidement :

      « Éclat d'Ambre, tu me sembles assez bien au courant de ce qui se passe au Clan de l'Ombre dis moi.
      - Pas la peine de te montrer aussi méfiant, rétorqua la femelle. A deux contre quatre, même aussi faméliques, le combat serait inégal et nous n'avons pas besoin de ça. Non ce que je veux dire, c'est que cette forêt inspire la mort en cette saison.»

    Aile de Pierre grogna à son tour :

      « Ça pue la charogne en décomposition tu veux dire.
      -C'est ça, ce que tu sens c'est le mal noir.
      - Le mal noir ? s'exclama Nuage du Perroquet. Mais ça n'existe pas ! »

    Eclat d'Ambre posa sur elle un regard d'aigle, aussi foudroyant qu'un orage d'été. Elle portait décidément bien son nom.


      « C'est une évolution du mal vert. C'est pire et ça tue rapidement, même le meilleur des guerriers n'en réchapperait pas. Et tu connais la cause de cette infection mieux que quiconque puisque seul le Clan de l'Ombre peut attraper une maladie aussi cruelle et meurtrière. »

    La réponse était évidente aux yeux des quatre félins du Clan du Vent : les rats.
    De retour au camp, Nuage du Perroquet trouvait cette histoire avec le Clan de l'ombre vraiment louche. le mal vert... Personne ne lui avait parlé de sa contraction en mal noir, même pas l'apprenti-guérisseur qui dormait parfois avec eux.
    Aile de Pierre et Coeur Ecarlate se hâtèrent d'annoncer la nouvelle à Etoile de la Passion, les yeux brumeux, inquiets. L’apprentie se contenta de choisir sa part sur le tas de proies, avec une léchouille amicale de sa mère en prime et partit sans piper mot vers sa tanière.

    ***

    Le lendemain matin, le Clan entier avait entendu parlé de cette maladie ayant contaminé le Clan adverse. Tous les novices parlaient devant la tanière, excitée à l'idée d'une future bataille de territoire. Nuage de Boue, son meilleur ami, lui proposa de rejoindre la conversation, mais la jeune chatte refusa. Elle ne voulait pas entendre parler de cette histoire, alors qu'elle avait entendu les ravages qu'elle pouvait faire. Par chance, elle partit s'entraîner avec Friandise d'Eté. Par une si belle journée, il aurait été dommage de perdre son temps à bavarder comme des pies !
    Cependant, lors de l'entraînement au combat, les deux chattes entendirent des miaulements sur le flanc d'une colline et s'y hâtèrent. Ils virent dans l'horizon trois félins maigres et maladroits.

      « Des chats du Clan de l'Ombre.
      - Sur notre territoire ? s'offusqua sa fille. Il faut les chasser ! »

    Un regard vers Friandise d'Eté lui fit presque regretter ses paroles. Inquiète, la guerrière, tremblait de tout son corps, sans lâcher les intrus du regard. Qu'est-ce qui la mettait dans un état pareil ?
    Puis la chasseuse commença à avancer en intimant d'un mouvement de queue à sa fille de garder le silence. Elles longèrent la crête qui menaient au camp furent bientôt abritées de bosquets piquetés de branchages épineux. Les trois félins ennemis progressaient à quelques longueurs de queue de renard devant elles, sans se douter de leur présence. Pas de signe de proies volées ou d'espionnage, mais Nuage du Perroquet avait un mauvais pressentiment. Ils avaient la peau sur les os. parmi eux, il y avait Croc de Rat, un puissant guerrier devenu presque légendaire pour sa force colossale. Il n'était maintenant qu'un pauvre matou chétif qui avait perdu beaucoup en force.
    Friandise d'Eté bondit alors hors des fourrés et fit le gros dos. sa fille la suivie, plus discrète.

      « Que faites-vous sur notre territoire ? fit la chatte.
      -Nous...
      -Vous nous espionnez ? Vous nous volez des proies ? la coupa la guerrière.
      -Non tu n'y es pas, souffla Croc de Rat, éreinté. Nous voulons voir Etoile de la Passion et... Et Divine Idylle.
      -Notre guérisseuse ? Mais pourquoi ? voulu savoir Nuage du Perroquet, curieuse. »

    Le guerrier lança un regard surpris vers la novice, comme s'il venait seulement de remarquer sa présence, mais ne répondit. même maigre, le regard ambré était terriblement intimidant et fit trembler la jeune. Friandise d'Eté hocha simplement la tête et ordonna aux chats du Clan de l'Ombre de la suivre.
    Dans le camp, cette arrivée très inattendue bouleversa de nombreux guerriers. certains crachèrent, d'autres chuchotèrent d'un air courroucé alors que certains les fixaient avec animosité. même Nuage du Perroquet était toisée de la sorte, sa mère plus encore.
    Lorsque la meneuse vint à leur rencontre, elle ne montra aucun signe de surprise ou de colère. Elle se contenta de les fixer froidement. Puis son regard se posa sur Friandise d'Eté.

      « Eh bien ? Que signifie cette intrusion ? »

    La guerrière tricolore fit un peu vers sa meneuse, sans se départir de son calme légendaire. Elle fit face à la noiraude avec un courage qui impressionna la foule.

      « Ces trois chats veulent te parler, avec Divine Idylle.
      - Alors qu’ils parlent, fit la guérisseuse en sortant de l’assistance. Je suis là.
      -Le Clan de l’Ombre implore votre aide, fit Croc de Rat. Dans notre Clan... C’est une véritable épidémie qui nous a frappé. Nos petits se meurent, nos anciens dépérissent et certains guerriers ont déjà succombé... Le Clan du Tonnerre refuse de nous aider. Je vous en prie, aidez-nous, et notre chef saura vous remercier.
      »

    Nuage du Perroquet en resta bouché bée. Elle comprenait maintenant pourquoi Eclat d’Ambre avait semblé aussi prompte sur ce sujet. Le mal noir devait être un fléau pour le Clan, mais qu’allait répondre Etoile de la Passion à cette offre ?
    Derrière elle, Cœur Ecarlate grogna une insulte inaudible et Aile de Pierre cracha férocement. Sans que l’apprentie ne s’en rende compte, Nuage de Boue la rejoignit, l’échine hérissée. La meneuse calma ses guerriers d’un mouvement d’oreille et se tourna vers la patrouille adverse, plus glaciale que jamais.

      « Y’a-t-il seulement un moyen de guérir cette maladie ?
      -Nous ne le savons pas, mais nous implorons votre guérisseuse de nous venir en aide.
      -Alors c’est non, nous ne mettrons pas en danger Divine Idylle pour une cause perdue.
      -Mais vous devez nous venir en aide ! Si un Clan disparait, vous serez les prochains sur la liste !
      -Partez. »

    L’ordre d’Etoile de la Passion fut sans appel. Elle leur tourna le dos et partit avec sa lieutenante pour se concerter. Aile de Pierre et un autre guerrier se chargèrent d’escorter les intrus hors du camp. Mais contre toute attente, Croc de Rat tourna le coup et balaya la foule de son regard brûlant.

      « Ça n’est pas finit, Clan du Vent, vous le regretterez. »


    ***

    Nuage du Perroquet ne cessait de penser à la dernière phrase de Croc de Rat. « Vous le regretterez ». Disait-il vrai ? Est-ce qu’Etoile de la Nuée se vengerait-elle pour ne pas être venu en aide à leur Clan. Lors de la dernière Assemblée, quelques jours auparavant, la meneuse n’avait rien dit, elle n’avait pas évoqué la patrouille qu’elle avait envoyée. Etoile de la Passion avait eu la courtoisie de faire de même. Heureusement, Croc de Rat n’était pas venu.
    Nuage de Boue lui n’avait cessé de fixer le Clan de l’Ombre d’un air inquiet. Mais il n’avait rien à craindre, elle non plus, ils ne pouvaient pas les attaquer, pas avec cette si mauvaise saison.
    Et pourtant moins d’une lune plus tard...

      « Nuage du Perroquet ! Debout ! hurla Cœur Ecarlate »

    L’apprentie fut brutalement sortit de son sommeil par le rouquin, penché sur elle. Elle avait le museau couvert de sang et les pattes toutes tremblantes.

      « Vite ! Debout, on nous attaque ! »

    Le Clan de l’Ombre ! pensa alors la jeune apprentie en sortant de sa tanière. Elle accourut auprès de Cœur Ecarlate et sortit du camp. Elle entendait au loin des hurlements stridents de chats et d’étranges couinements. Le Clan de l’Ombre ? Etrange.
    Cependant, arrivée à l’orée de la forêt, le spectacle fut très différent : des chats se battaient côte à côte, Ombre et Vent mélangés, contre des rats !

      « Ils sont attaqué les rats dans l’espoir d’éradiquer la maladie et ils ont reçu une contre-attaque de plein fouet, lui expliqua le mâle. Une de nos patrouilles, alertée, est allée voir et les rats les ont attaqué. Il faut maintenant les aider. »

    Nuage du Perroquet hocha la tête et attendit le signal du mâle pour se jeter dans la mêlée. Elle s’attaqua aux premiers rats qu’elle trouva et se retrouva maintenant sous une vague grouillante de vermines. Elle fut mordue, griffée et tranchée de part et d’autre du corps, et, effrayée, elle frappait au hasard. Près d’elle, sa mère combattait vaillamment, avec d’autres chats.
    Mais si elle tournait la tête plus loin, elle se rendait compte que le triomphe ne durait guère : Croc de Rat et Aile de Pierre étaient allongés sur le sol, inertes, Nuage de Boue était blessé au flanc et perdait beaucoup de sang,... Même le puissant Cœur Ecarlate peinait sous cette masse grouillante.
    Mais l’apprentie ne se démenait pas, elle tuait et achevait tout rat lui barrant la route, ignorant la douleur des morsures, ne pensant qu’à sauver les siens.
    Bientôt, les rats se firent moins nombreux et la jeune baissa la garde.
    Erreur fatale.
    Un rat se jeta sur elle et lui mordit puissamment la jugulaire. Nuage du Perroquet ne put que pousser un cri avant de s’effondrer, sous les regards horrifiés de ses amis.

    ***

    Le réveil fut difficile et douloureux. Nuage du Perroquet avait mal partout et sentait son cœur au bord des lèvres. Elle était dans la tanière de la guérisseuse, dans l’ombre. L’odeur fleurait bon les plates aromatiques et les remèdes piquant.
    L’apprentie tenta de se lever, en vain, et vomit presque aussitôt. Alerté par le bruit, Cœur Ecarlate apparut à l’entrée alors que la novice retombait sur sa litière, épuisée.

      « Coeuuur... Ec... Ec…
      - Shhh, tu dois… Tu dois te reposer»

    L’apprentie ne se fit pas prier, elle s’endormit contre le chat roux.
    A son réveil, le mâle était encore là. Il avait dû pleurer, car des larmes séchées collaient maintenant ses paupières.

      « Coeur Ecarlate ? Ça va ?
      -Je... Oh tu es réveillée... Oui, je vais bien.
      -Mais... Où est maman ? Et Nuage de Boue ? »

    Coeur Ecarlate secoua la tête et soupira. Que se passait-il ? Nuage du Perroquet toussa le temps que le guerrier trouve ses mots et quand il lui répondit, ce fut sur un ton las, ampli de tristesse :

      « Ta maman n'a pas survécu, mais Nuage de Boue va bien... Il dort, encore affaibli. »

    Nuage du Perroquet soupira. Elle n'était pas capable de pleurer ou même de prier le Clan des Etoiles. Cependant, son cœur battait fort dans sa poitrine et un vide s'était formé dans son corps. Comme une coquille vide.
    Voyant sa faiblesse, Coeur Ecarlate lui lécha affectueusement le front et sorti, laissant l'apprentie sombrer dans le sommeil.

    ***

    Les jours suivant, l'état de la jeune chatte se dégrada. Elle hurlait des paroles incompréhensibles en dormant et réclamait sans cesse à boire, jamais à manger.
    Un matin, avant l'aube, Divine Idylle sortit de sa tanière en catastrophe. Elle alla réveiller Etoile de la Passion et échangea quelques mots avec elle. La guérisseuse sortit ensuite pour aller vers la tanière des guerriers pendnat qu'Etoile de la Passion se posta à l'entrée de son antre, le dos vouté.

      « Coeur Ecarlate... Réveille-toi... » murmura gentiment la belle guérisseuse.

    Le rouquin ouvrit les yeux, surpris, et fixa Divine Idylle. D'abord, il ne comprit pas sa présence, puis l'odeur de la peur envahit la tanière. la guérisseuse poursuivit :

      « Il faut que tu viennes... Elle... Elle veut te voir.
      - J'arrive. » souffla le mâle.

    Le cœur lourd, il suivit la guérisseuse jusqu'à son antre. Cette dernière s'arrêta à l'entrée et susurra à l'oreille de Coeur Ecarlate :

      « Elle t'offre ses dernières forces, ne les gâche pas. »

    le matou entra dans la tanière. Elle sentait la maladie, les herbes de dernier recours et le vomi à la plein nez. Nuage du perroquet était allongée sur une paillasse juste changée, petite, maigre à faire peur et suffocante. En s'approchant, le guerrier eut la gorge noué. Ses yeux bleus autrefois pétillants étaient à moitié révulsés et du sang coulait de son nez.
    Il se coucha contre son flanc, insensible à la quarantaine de la petite, et lui lécha tendrement l'oreille. L'apprentie tourna les pupilles vers le rouquin et elle eut ce sourire. Le plus beau des sourires, celui d'un ange.

      « Coeur... C... Coeur...
      - Nuage du Perroquet, économise tes forces. » coupa l'intéressé.

    Mais la petite eut un mouvement de tête soulignant sa détermination.

      « Je rejoins maman... Aujourd'hui... Tu... Tu prendras soin... De Nuage de Boue... Hein ?
      - Non... Tu ne mourras pas aujourd'hui, j'en fais le serment.
      - J'ai déjà... Une patte... Chez mes ancêtres. Tu es celui qui va... Le plus me manquer... Oh Coeur Ecarlate... J’aimerai être une guerrière... Courageuse et intrépide comme toi... »

    Nuage de Perroquet toussa et le guerrier laissa échapper des larmes. Il était en colère contre lui, il n'aurait jamais dû l'envoyer au combat. C'était sa faute. Une larme s'écrasa sur la joue de l'apprentie et il dit, d'une voix étranglée par le chagrin :

      « Tu es ma petite guerrière pour moi... Ma petite Plume de Perroquet. »

    L’apprentie le fixa droit dans les yeux, avec un sourire satisfait sur le visage. Puis elle posa sa joue sur son nid de fougère et expira son dernier soupir. Transi de tristesse, Coeur Ecarlate posa sa tête sur l'épaule de sa camarade et laissa échapper ses sanglots sur le corps de la petite qui refroidissait. Elle levant les yeux vers le ciel, il crût discerner deux silhouettes féminines joyeuses, en train de danser dans les étoiles. »




_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
Une question pour Étoile du Perroquet ?



Tous vos cadeaux ♥:
 



Dernière édition par Plume de Perroquet le Mar 21 Jan - 13:27, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuit sans Lune
Guerrière


Féminin
Date d'inscription : 12/09/2012

Nombre de messages : 299

PUF : Nuit, Lune, Luni, Nuity

Autre(s) personnage(s) : Nuage de Flamme, la schizophrène qu'a peur du feu ;p

Apprenti ou Mentor : Nuage de Mélancolie et Nuage de Saphir

Amour : Nuage Solitaire, tu portes bien ton nom, tu ne viens jamais me voir... à quoi bon t'aimer...

Feuille de Guerrier
Force:
50/200  (50/200)
Vitesse:
150/200  (150/200)
Agilité:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Que d'histoires dans ma tête   Mer 6 Mar - 13:15

La suite!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etoile du Perroquet


Chef de Clan
Poussin Déluré
Chef de ClanPoussin Déluré


Féminin
Date d'inscription : 14/01/2012

Nombre de messages : 2088

PUF : Nix

Autre(s) personnage(s) : Oeil de Tigre (T) & Nuage de Serpent (O) & Nuage de Lapin (V)

Apprenti ou Mentor : Nuage Bleu

Amour : Je l'aime, c'est suffisant ?

Feuille de Guerrier
Force:
50/200  (50/200)
Vitesse:
150/200  (150/200)
Agilité:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Que d'histoires dans ma tête   Mar 21 Jan - 13:28

    Oups j'avais gardé la suite dans un document abandonné... Bon, ben voici la fin (:

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
Une question pour Étoile du Perroquet ?



Tous vos cadeaux ♥:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coeur de Pie
Journaliste

Guerrière
Racleuse de pots de Nutella
JournalisteGuerrièreRacleuse de pots de Nutella


Féminin
Date d'inscription : 02/03/2013

Nombre de messages : 749

PUF : Uwny

Autre(s) personnage(s) : Phoenixpaw, Amanita muscaria & Lightning Chastisement

Apprenti ou Mentor : Nuage d'Eglantine & Nuage du Papillon

Amour : L'amour commence par la violence

Feuille de Guerrier
Force:
200/200  (200/200)
Vitesse:
100/200  (100/200)
Agilité:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: Que d'histoires dans ma tête   Dim 2 Fév - 9:42

Tout ça dans ta tête :o
Beau ♥

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
RECAP 

Braise ♥

Beyoncé - Heaven
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuage de Perle
Journaliste

Apprentie


Féminin
Date d'inscription : 20/05/2014

Nombre de messages : 1445

PUF : Perle-Perlou-Perlita

Autre(s) personnage(s) : Perle de Corail

Apprenti ou Mentor : Flèche de Mousse

Amour : Ma MAMAN

Feuille de Guerrier
Force:
100/200  (100/200)
Vitesse:
120/200  (120/200)
Agilité:
180/200  (180/200)

MessageSujet: Re: Que d'histoires dans ma tête   Jeu 29 Mai - 13:59

Snif... Disappointed ho...pardon mais c'est trop beau...
Mais parc contre je comprend pas, ici, on peut créer ses propres histoires ?

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _




La Reine des Neiges:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lgdclesclansdupasse.forumactif.org/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Que d'histoires dans ma tête   Aujourd'hui à 10:16

Revenir en haut Aller en bas
 
Que d'histoires dans ma tête
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Assise dans les herbes piquantes
» Histoires korriganes
» Haïti: un camion plonge dans une rivière, des dizaines de victimes
» ET LA VERITE SORT DU PUIT/SOU MENSONGE DANS GNB CONTRE ATTILA
» haiti dans les annees 50

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
» x La Guerre Des Clans :: Zone membre :: Fanfictions-
Sauter vers: