AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 (Noir) Corbeau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Noir Corbeau
Guerrier


Féminin
Date d'inscription : 17/02/2014

Nombre de messages : 16


Feuille de Guerrier
Force:
150/200  (150/200)
Vitesse:
100/200  (100/200)
Agilité:
150/200  (150/200)

MessageSujet: (Noir) Corbeau   Lun 17 Fév - 11:08





    * Mon personnage


    * Nom du minou : Noir Corbeau

    * Son âge : 9 ans

    * Sexe : Miaousculin



    * Compétences de mon chat (400 points à répartir) :

      Force : 150/200
      Vitesse :100 /200
      Agilité : 150/200


    * Son groupe : Au choix: Clan de l'Ombre

    * Son rang : Guerrier

    * Son histoire :

    Un calme lugubre et son oreille se dresse, tendue dans le noir à l’affut de tant de petites menaces tapies autour de lui. Il nage méfiant dans sa brume coutumière : un océan de brouillard l’entoure et le perd en petites voix éparpillées. Ses yeux infirmes le trompent, il plisse douloureusement ces deux grandes billes bleues éternellement rembrunies. La forêt l’entoure, floue et sinistre comme à l’accoutumée : une palissade de troncs noirs se détachent de l’ombre vaporeuse de sa nuit éternelle. Tant de barreaux sordides qui l’emprisonnent et tendent dans la bruine des petites mains tordues et tremblantes. Il frémit : son long corps solide est parcouru d’un frisson. Il sent ce vent moqueur lui effleurer l’échine d’une caresse venimeuse. Tous ses sens se tendent dans sa nuit possessive, en de longs bras qui tâtonnent affolés dans le noir. Il ne peut se fier à ses yeux blessés : ils peignent en brume et en noir toute vision qui l’entoure. Ses autres sens cherchent maladroitement des repères de leurs petits doigts inquiets. Son odorat parcourt la forêt comme un vent rampant entre les branches. Son oreille se dresse, méfiante elle guette les petits cris des bois et trie cette mêlée informe en sons intelligibles. Son poil est hérissé et il sent sur sa peau endurcie les moindres murmures du vent. Soudain : tressaillement dans les fourrés, une odeur chaude et frémissante s’entortille à sa gauche. Son long corps noir se cambre et bondit : une musaraigne crie et se retrouve ensevelie sous l’amas de griffes et de poils du chasseur. Coup de dent décisif. Les clameurs fébriles de la proie se taisent. Son cœur s’épuise et sa petite âme fragile capitule sous les terribles griffes qui l’occultent de son avenir. Le guerrier se redresse : un grands corps solide bâti de muscles mais tout en finesse : de longs membres agiles et un tronc élancé. Sa mâchoire anguleuse porte fièrement la proie comme un trophée mérité.

    Son long corps sinue habilement entre les arbres : silhouette noire parmi les ombres. Il reconnaît le jour à sa clarté morne : tache blanche et floue dans son obscur royaume de brumes. Il sait que le jour s’étend tout entier sur le paysage, il sent ses odeurs diurnes et entends les petits sons lucides de ce calme matin d’hiver. Il est incapable de le voir : ses yeux le trompent, faibles et estropiés, ils peignent d’épaisses fumées noires tout ce qui tombe sous leurs mains blessées. Il laisse tomber la proie : petit bruit mou et ridicule entre les pates du prédateur. Il est assis. Ses yeux voyagent dans la brume de son monde déformé. Il soupire. Pauvre vieux Corbeau bigleux. Pense-t-il.

    Il se souvient. Images succinctes. Jeunesse.

    Lever du jour. Des arbres s’épuisent dans une lumière dorée. Ses yeux d’apprentis grands ouverts sur les couleurs de ce monde qu’il pouvait encore voir. L’hiver. Une neige froide et mouillée recouvre ciel et terre. Blanc. Blanc intense, clarté aveuglante. Et puis la nuit : un grand ciel étoilé, le souffle exaltant du clan des étoiles dans son pelage de jeune guerrier. Des petites feuilles vertes courent au-dessus de lui : déchirure dans le ciel bleu. La lumière s’engage entre les végétaux en pluie de taches luisantes qui vibrent sous ses pattes. Lumière dorée à nouveau : elle court entre les troncs sombres et tendus dans l’éclat radieux. Rayons qui se faufilent comme de longs doigts fiers entre les arbres. Coucher du jour.

    Nuit noire sans étoiles. La brume et le brouillard : des nappes de fumée qui lui collent à la peau. Il est noyé par sa propre vision du monde, impuissant face aux brumes qui inondent ses yeux infirmes.

    Il soupire. Impossible de se plaindre. Vilain Corbeau bigleux, marmonne-t-il.

    Quand il ouvre les yeux : c’est du brouillard dense et noir qui le recouvre, ça s’étend au bout du monde, visqueux et terrifiant. Quand il les ferme : c’est son passé qui lui revient. Ses horribles secrets cachés dans les recoins transis de sa mémoire.

    De longues et nombreuses lunes avant l’instant présent : il ne les compte plus. Deux apprentis. De la brume bien réelle cette fois. De la fumée plutôt, des émanations noires qui suintent sur le chemin du tonnerre. Et lui, guerrier fier et fidèle prêt à tout pour son clan. Jour gris et terne, écrasé par de lourds nuages sombres qui menacent. Une grosse fin d’après-midi ventrue : ses pates ploient déjà sous le poids de la nuit à venir, son ventre gras frôle le sol de nuages humides. Désagréable jour. Mauvaise augure. Des menaces partout. Tout qui avertit et crie dans les fourrés. Personne pour écouter. Le sol tremble quand les monstres passent. Les chats se taisent, ils guettent de leurs petits yeux luisant dans la broussaille. Des présages lugubres sous un ciel effondré. Nouveau grondement, un monstre de fer surgit. On se tapit, calme, calme et terrifiés. Silence. Le guerrier rampe dans le brouillard, les apprentis le suivent. Prudence. Les trois silhouettes glissent dans cet univers consistant de fumée noire. On chasse : une proie file le long du chemin. Petite bête terrifiée, une boule de fourrure qui détale à toute vitesse : éclair gris sur la route. Les chasseurs la poursuivent : trois corps sveltes sinuant dans le calme confus de ce jour obscure. Nouveau vrombissement, encore un monstre qui passe. Soudain : fracas assourdissant. Le monstre percute un arbre, son large museau de fer s’écrase comme une vieille feuille morte sur le tronc de l’arbre. Puanteur et fumée noire suffocante tout autour. La proie se glisse dans la noirceur pénétrante qui entoure l’engin en boule de gaz roulant sur le chemin. Les apprentis se cambrent, ils ont peur, ils refusent de continuer. Avance, dit le chasseur. Les apprentis se taisent, leur petit corps maigres transis de terreur. Le clan a faim, dit le chasseur. La famine s’est emparée du Clan de l’Ombre comme d’un vulgaire rat mort. Elle l’étrangle dans son poing cruel : chatons et anciens meurent un peu plus de jours en jours. Cette proie sauvera des vies, dit le chasseur : Il faut avancer. Les apprentis se pétrifient un peu plus, toujours frémissants de peur. La puanteur s’empare du paysage : des grosses touffes de fumées couvrent la route, elle couve sur elle ses gros bras rampants. Horreur. Mais la faim et l’honneur fait surgir en eux une nouvelle vague de courage : ils bondissent comme deux lièvres dans la gueule du loup. Pas le temps de les suivre : nouvelle explosion qui provient de la machine. Un vent brûlant repousse le chasseur. Feu. Feu partout. Terreur et brouillard, tout est noir. Une douleur envahit son museau : une grande main brûlante tente de lui arracher les yeux de ses terribles doigts griffus. Il hurle il ne voit plus le paysage qui engloutit tout de sa terrible embrasée. L’incendie gronde dans le calme noir du jour sinistre. Il ne voit presque plus, garder les yeux ouverts lui demande des efforts surnaturels. Chaque mouvement de paupière embrase ses yeux d’une nouvelle vague de souffrance. Ses yeux ne lui appartiennent plus : ils sont deux billes perdues funestement touchée par les pattes brûlantes d’un démon invisible. Douleur incandescente. La route brûle. Tout brûle. Ses yeux estropiés cherchent désespérément les apprentis perdus dans le désastre. Ses sens se mélangent : petits bras terrifiés qui tâtonnent vivement dans le noir intense de toutes ces perturbations venimeuses. Formes floues indistinctes : tout ressemble à des corps déchirés : débris, boules de fumée qui suintent, troncs d’arbre déchirés dans le noir. Senteur de mort et de destruction tout autour. Il fait très chaud, son corps refuse presque de se tenir debout. Tout se mélange : la mort danse sur le paysage, elle laisse traîner derrière elle d’horribles odeurs et des formes mutilées. Son rire grave couvre tout autre bruit. On n’entend rien d’autre, on ne voit rien d’autre, on ne sent rien d’autre que la mort et la peur. Destruction. Soudain il aperçoit dans le chaos noir : oreilles, poils, pattes : une forme fébrile de chat prostrée sur la route. Espoir : le guerrier bondit. Il tire le petit corps hors des griffes puissantes et noires du désastre brûlant. Il ne voit pas ce corps qu’il extirpe des flammes. Il s’éloigne du cataclysme : lui et le pauvre fardeau mou qu’il traîne désespérément. Il ne se rend pas compte lorsqu’il atteint les limites du sinistre : sain et sauf sur le territoire de l’Ombre, il sent et voit encore le brûlant effluve qui s’est emparé pour toujours de ses sens. Il a peur. Il ne pense plus : il agit sans savoir ce qu’il fait. Soudain, des formes vagues bondissent derrière lui : il se sent encadré par des guerriers solides au souffle encourageant. On veut le séparer de son fardeau : il refuse, s’y cramponne, fou de peur et de douleur : l’apprenti n’est pas mort, se promet-il. Ses yeux le trompent dans cette brume dense et noire qui continuera à les noyer de souvenirs morbides. Il ne voit pas ce petit corps déformé sous ses pattes : le morceau mort qu’il traîne comme un rescapé. On le rassure, il n’entend pas. Il s’excuse. Ce n’est pas ta faute, ils disent. Ce n’est pas ta faute, ces apprentis étaient jeunes, ignorants, ils ont bondis sans savoir, affirment les voix dans le noir béant et sinistre qui l’entoure. Il acquiesce en silence, il se tait, il n’avoue pas avoir donné les ordres ravageurs qui ont poussé les jeunes chats vers la mort. Sa culpabilité lui fait peur : tapie dans le noir de ses pensées elle l’attend pour se venger.

    Il se taira toujours. Et il garde la brume comme un fardeau qu’il porte dans ce regard blessé : ce jour est devenu sa vision du monde, un fardeau qu’il est le seul à voir. Misérable Corbeau qui ne voit que le passé, murmure-t-il.



    * Son caractère : (Minimum 5 lignes)
    Morne et cynique : il reste très fidèle à son clan mais s’enferme dans un comportement froid et détaché. Il sourit souvent : pour se moquer ou mordre le monde de son ironie austère. Il culpabilise en secret de ne jamais avoir avoué sa faute : il porte seul la mort des deux apprentis. Il refuse toute flatterie, tout compliment ou tout honneur. Il renonce même à son nom de guerrier : il interdit quiconque de le nommer « Noir Corbeau », et se contente du simple mot braillard de « Corbeau ». Il se défend de toute attitude fière ou honorante : il crée sa propre disgrâce dans ses gestes lourds, cyniques et maladroits. Ce grand corps fier qui joue avidement sa propre déchéance. Il fera toujours passé le bien des autres avant ses propres besoins. Il s’oublie complétement pour protéger son clan.

    * Son physique : (facultatif)
    Un grand chat noir au corps élancé sous une musculature discrète. Il était beau, mais il a perdu de son élégance d’autrefois. De longues pattes vigoureuses et un museau rectangulaire encadrent ce tronc svelte un peu maigre, et recouvert d’une fourrure soyeuse aux longs poils. De grands yeux bleus recouverts d’un pâle voile de brume : des yeux abîmés par la catastrophe subie quelques années plus tôt. Son grand corps adopte souvent une posture cambrée et douloureuse : rien ne reflète dans ses attitudes la grandeur fière dont il se parait autrefois.




    * En ce qui me concerne..




    * Mon prénom : Hmmm... Camille =)

    * Mon PUF : j'en ai pas /

    * Ce que j'aime : La couleur Noir. Ecrire, Lire, marcher sans but, mon chat (le vrai ahah), les filmes d'horreur, remâcher de vieilles idées noires pour les tourner en dérision =)

    * Ce que je n'aime pas : (facultatif) Les gens hautains, les math ou tout ce qui s'en approche, les concombres, les filmes à l'eau de rose

    * Couleur de mes chaussettes : (Obligatoire, haha !) 8) Noir

    * Ai-je la possibilité de venir régulièrement ici ? Plus ou moins une fois par jour, j'essaierai en tout cas =)

    * Mon avis sur ce forum : (facultatif) Très beau ;)

    * Comment l'ai-je découvert ? Ancien membre ahah. D'une très lointaine autre vie : j'étais Brin de Folie mais ça remonte à tellement loin que je ne pense pas qu'on puisse s'en rappeller ahah Normalement je connais une personne en particulier (dans la vraie vie je veux dire), mais je ne connais pas son pseudo ^^'



    * Règlement lu ? Mais oui ^^

    * Le code : Miam ♥



Dernière édition par Noir Corbeau le Mer 19 Fév - 13:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faucon des Landes
Guerrier


Féminin
Date d'inscription : 07/02/2014

Nombre de messages : 69

PUF : Friska. , Faucon, Renard ( pour les signa' )

Amour : Seul... Pour l'instant !

Feuille de Guerrier
Force:
150/200  (150/200)
Vitesse:
100/200  (100/200)
Agilité:
150/200  (150/200)

MessageSujet: Re: (Noir) Corbeau   Lun 17 Fév - 11:37

Hey !
Bah alors je te souhaite la re - bienvenue ! (:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etoile du Perroquet


Chef de Clan
Poussin Déluré
Chef de ClanPoussin Déluré


Féminin
Date d'inscription : 14/01/2012

Nombre de messages : 2088

PUF : Nix

Autre(s) personnage(s) : Oeil de Tigre (T) & Nuage de Serpent (O) & Nuage de Lapin (V)

Apprenti ou Mentor : Nuage Bleu

Amour : Je l'aime, c'est suffisant ?

Feuille de Guerrier
Force:
50/200  (50/200)
Vitesse:
150/200  (150/200)
Agilité:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: (Noir) Corbeau   Lun 17 Fév - 12:15

    Re bienvenue à toi alors :D
    Un nouveau copain pour mon Serpent, gwahaha ! Bref le code est bon, tout m'a l'air okay :D

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
Une question pour Étoile du Perroquet ?



Tous vos cadeaux ♥:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile de la Nuée

Admine adorable
alias Nuette <3
Admine adorablealias Nuette


Féminin
Date d'inscription : 24/03/2009

Nombre de messages : 8704

PUF : Nutt's

Autre(s) personnage(s) : Évanescence des Espoirs & Fragrance des Orchidées <3

Apprenti ou Mentor : xXx

Amour : Qui a dit qu'il fallait aimer pour être heureux ? Moi j'aime la vie ;P Et un bien Sombre Secret... <3

Feuille de Guerrier
Force:
150/200  (150/200)
Vitesse:
150/200  (150/200)
Agilité:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: (Noir) Corbeau   Lun 17 Fév - 15:52

Bienvenue :)

Euwh, Brin de Folie... Tu serais pas une connaissance de Kickie, soit anciennement Nuage de Lait (jcrois), Secret des Sources ( et actuellement Petit Poisson) ?


_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
Même la vie la plus éprouvante est merveilleuse.


Nunuche & Plumuche...  POWAA ♥
Love you !♥:
 

Tu sais, Invité, la vie c'est si compliqué...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://petz-passionanimaux.fr/index.php
Passager du Temps
Flèche


Féminin
Date d'inscription : 24/10/2009

Nombre de messages : 1061

PUF : Wonderland , Sut&#257;

Autre(s) personnage(s) : Toshi, inactif

Apprenti ou Mentor : Nuage Désincarnée, ma charmante apprentie pleine de bonne humeur ~ /shot/

Amour : J'aime la vie, elle ne m'aime pas des masses, mais je m'accroche comme je peux. Elle finira par céder :3

Feuille de Guerrier
Force:
100/200  (100/200)
Vitesse:
130/200  (130/200)
Agilité:
170/200  (170/200)

MessageSujet: Re: (Noir) Corbeau   Mar 18 Fév - 7:49

Owiiii, je te connaissais pas mais je t'avais croisée plusieurs fois, ça fait super longtemps ** ( dans ladite autre vie je jouais encore c'te vieille Nouvelle Lune owo ) Mais tu te souviens sans doute pas 8'D
Enfin c'est pas grave, j'aime beaucoup ton histoire en tout cas, et re-bienvenue :3 !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noir Corbeau
Guerrier


Féminin
Date d'inscription : 17/02/2014

Nombre de messages : 16


Feuille de Guerrier
Force:
150/200  (150/200)
Vitesse:
100/200  (100/200)
Agilité:
150/200  (150/200)

MessageSujet: Re: (Noir) Corbeau   Mar 18 Fév - 9:38

Merci pour les bievenues, =)

et Nouvelle Lune ça me dit quelque chose, je me souviens je crois ^^

Et oui, je suis bien une connaissance de Kickie ahah
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Petit Poisson
Admine

Reine du kick
AdmineReine du kick


Féminin
Date d'inscription : 21/01/2011

Nombre de messages : 2969

PUF : Yassu


Feuille de Guerrier
Force:
100/200  (100/200)
Vitesse:
160/200  (160/200)
Agilité:
140/200  (140/200)

MessageSujet: Re: (Noir) Corbeau   Mar 18 Fév - 12:43

Son pseudo c'est Petit Poisson pour l'instant xD Et non ce n'est pas moi *crève*

Oh mais c'est trop cool que tu es revenue 8DD

Snon tout est bon sauf que 100+150+100 ne font pas 400 :p

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trèfle Eternel
Guerrière


Féminin
Date d'inscription : 10/05/2012

Nombre de messages : 564

PUF : Trèfle, Trèflou, Pinkraining ♥

Autre(s) personnage(s) : Sans Nuage (T)

Apprenti ou Mentor : Envolée du Héron, Dent de Sabre puis Tige d'Éphèdre.

Amour : Tige d'Éphèdre ♥

Feuille de Guerrier
Force:
150/200  (150/200)
Vitesse:
100/200  (100/200)
Agilité:
150/200  (150/200)

MessageSujet: Re: (Noir) Corbeau   Mar 18 Fév - 13:12

    Re bienvenue :3
    Ton nom me dis vaguement quelque chose ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liberté Féerique

Flèche
Adoratrice de la prêtresse des Abeilles
FlècheAdoratrice de la prêtresse des Abeilles


Féminin
Date d'inscription : 06/12/2012

Nombre de messages : 1185

PUF : Bebeille

Autre(s) personnage(s) : Fleur de Soleil (V)/ Sang du Démon (R)/Patte Nocturne (O)

Amour : Lui seul sait que je l'aime ...

Feuille de Guerrier
Force:
50/200  (50/200)
Vitesse:
150/200  (150/200)
Agilité:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: (Noir) Corbeau   Mar 18 Fév - 14:04

Re-bienvenue ! J'aime bien ton histoire *_*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bebeille.bbactif.com/
Noir Corbeau
Guerrier


Féminin
Date d'inscription : 17/02/2014

Nombre de messages : 16


Feuille de Guerrier
Force:
150/200  (150/200)
Vitesse:
100/200  (100/200)
Agilité:
150/200  (150/200)

MessageSujet: Re: (Noir) Corbeau   Mer 19 Fév - 13:24

Merci ahah

Ah, petit poisson, oui je ne m'améliore décidément pas en math ahah je change ça =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Petit Poisson
Admine

Reine du kick
AdmineReine du kick


Féminin
Date d'inscription : 21/01/2011

Nombre de messages : 2969

PUF : Yassu


Feuille de Guerrier
Force:
100/200  (100/200)
Vitesse:
160/200  (160/200)
Agilité:
140/200  (140/200)

MessageSujet: Re: (Noir) Corbeau   Mer 19 Fév - 13:43

Ehehe, je te valide donc :D
Bon jeu!

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: (Noir) Corbeau   Aujourd'hui à 9:23

Revenir en haut Aller en bas
 
(Noir) Corbeau
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Nérozias :: 4/6 ::
» Nalim, Le Corbeau d'Umbar
» The Crow, Le corbeau et la mythologie
» Croisé Caniche noir à la SPA de Dunkerque
» [Quete]] L'ombre du Faucon plane sur celle du Corbeau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
» x La Guerre Des Clans :: Présentations validées-
Sauter vers: